Geer (rivière)

Geer
Illustration
Le Geer à Kanne.
Caractéristiques
Longueur 54 km
Bassin 463 km2
Bassin collecteur Meuse
Débit moyen 2,7 m3/s (Kanne)
Régime pluvial océanique
Cours
Source à proximité de Geer
· Localisation Lens-Saint-Servais, Blehen, Abolens, Lens-Saint-Remy
· Altitude 148 m
Confluence Meuse
· Localisation Maastricht
· Altitude 48 m
· Coordonnées 50° 48′ 33″ N, 5° 40′ 31″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche la Mule
· Rive droite l'Yerne
Pays traversés Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Principales localités Maastricht et Tongres

Le Geer (néerlandais : Jeker ou Jar) est une rivière de Belgique et des Pays-Bas, affluent de la Meuse.

Géographie

Le Geer dans Maastricht

Les sources du Geer se trouvent à Abolens, Blehen, Lens-Saint-Remy et Lens-Saint-Servais. Il arrose successivement les communes de Hannut, Geer, Berloz (sur la limite), Waremme, Heers (succinctement), Oreye, Crisnée (succinctement), Tongres, Bassenge, Riemst et Maastricht où il se jette dans la Meuse.

La rivière a pour particularité de traverser le canal Albert à Kanne par un système de siphon, après quoi elle continue son cours ancien le long de la montagne Saint-Pierre.

Deux de ses affluents sont la Mule (confluent en rive gauche à Oleye) et l'Yerne (confluent en rive droite à Oreye).

La rivière a donné son nom à la commune de Geer.

Étymologie

Ce petit cours d'eau tire son nom du gaulois Yakara, l'eau claire, d'où son nom latin Jecora, dont sont issus Geer (prononcé Jèr) et Jeker (prononcé Yéker).

Histoire

C'est dans la vallée du Geer vraisemblablement, sur le territoire de l'actuelle Bassenge (sans que le lieu de la bataille ait pu être localisé plus précisément), qu'Ambiorix, chef des Éburons, a vaincu lors de la bataille d'Aduatuca deux légions (soit 6 000 soldats) de César, menées par les tribuns Sabius et Cotta. Cette défaite est le plus important revers subi par les Romains à l'occasion de la guerre des Gaules.

Débit

Le Geer près de Maastricht.

Le débit moyen de la rivière mesuré à Kanne, entre 1997 et 2003 est de 2,7 mètres cubes par seconde. Durant la même période on a enregistré[1]:

  • un maximum moyen de 4,1 mètres cubes par seconde en 2001 ;
  • un minimum moyen de 1,7 mètrescubes par seconde en 1997.
Le Geer à Bassenge

Références

Articles connexes