Gareth Bale

Gareth Bale
Image illustrative de l'article Gareth Bale
Gareth Bale en 2015.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Espagne Real Madrid
Numéro 11
Biographie
Nom Gareth Frank Bale
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Britannique
Nat. sportive Drapeau : Pays de Galles Galloise
Naissance (28 ans)
Lieu Cardiff (Pays de Galles)
Taille 1,83 m (6 0)[1]
Poste Latéral gauche puis Ailier
Pied fort Gauche
Parcours junior
Saisons Club
2005-2006 Drapeau : Angleterre Southampton FC
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2006-2007 Drapeau : Angleterre Southampton FC 045 00(5)
2007-2013 Drapeau : Angleterre Tottenham Hotspur 203 0(55)
2013- Drapeau : Espagne Real Madrid 151 0(67)
2006- Total 399 (127)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2005-2006 Drapeau : Pays de Galles Pays de Galles - 17 ans 004 00(1)[2]
2007 Drapeau : Pays de Galles Pays de Galles - 19 ans 001 00(2)
2009-2011 Drapeau : Pays de Galles Pays de Galles espoirs 003 00(0)
2006- Drapeau : Pays de Galles Pays de Galles 068 0(26)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 7 septembre 2017

Gareth Frank Bale, né le à Cardiff est un footballeur international gallois évoluant au Real Madrid.

Comparé à son célèbre compatriote Ryan Giggs, dont il partage le poste et les capacités physiques[3], Bale est sélectionné pour la première fois en équipe nationale en mai 2006, ce qui fait de lui le plus jeune international gallois de l'histoire. En 2015, il est l'artisan principal de la qualification du Pays de Galles à l'Euro 2016 en France.

Joueur techniquement et physiquement très complet, il est à ce jour considéré comme l'un des meilleurs joueurs offensifs de sa génération. Il est l'un des joueurs les plus chers de l'histoire du football (100 millions d'euros) et reste pour l'instant le joueur de football le plus rapide du monde avec une vitesse de 36,9 km/h balle au pied[4].

Biographie

Carrière professionnelle

Southampton (2005-2007)

Formé à l'académie de football de Bath, affiliée au club de Southampton, Gareth Bale arrive au club en 2005 et dispute son premier match professionnel avec le club anglais le lors de la réception de Millwall (2-0), à seize ans et neuf mois. Il devient ainsi le deuxième plus jeune joueur à avoir joué en équipe première après Theo Walcott.

Signature de Gareth Bale

Tottenham Hotspur (2007-2013)

Gareth Bale sous le maillot de Tottenham Hotspur

Le 26 mai 2007, il signe au Tottenham Hotspur Football Club dans le cadre d'un transfert conclu sur une base d'environ dix millions de livres[3]. L'intéressé réagit ainsi à son transfert : « Je voulais réellement jouer en Premiership. C'était très important pour moi et c'est une fantastique opportunité. Je suis très excité de venir jouer dans un aussi grand club que les Spurs. Je pouvais venir dès janvier mais je voulais aider le Southampton Football Club à monter en Premier League. »[réf. nécessaire]

Il réalise alors un début de saison comme titulaire, mais l'équipe obtient des résultats décevants et lui se blesse au pied droit en décembre 2007, ce qui l'oblige à plusieurs mois d'arrêt. Remis de cette blessure et profitant de l'arrivée de l'entraîneur Harry Redknapp, Gareth Bale retrouve son poste et s'impose rapidement comme un élément indispensable des Spurs[3]. La progression de ses performances lui permet d'être considéré en 2009-2010 comme l'un des meilleurs joueur de Premier League[réf. nécessaire]. Il devient une des idoles de White Hart Lane[réf. nécessaire]. Son influence est d'autant plus grande que son entraineur décide de le positionner dans un rôle plus offensif, côté gauche. Il contribue grandement à la qualification de Tottenham pour la Ligue des champions en 2010.

La saison 2010-2011 le voit être l'objet des éloges de nombreux observateurs européens, qui lui prévoient une grande carrière[5],[6]. Le 17 avril 2011, Gareth Bale est récompensé par la Premier League pour sa saison en remportant le titre de joueur de l'année. Il devance Samir Nasri et Carlos Tévez. Il est arrivé largement en tête des suffrages, sachant qu'il s'agit des votes des joueurs. L'association des joueurs professionnels a considéré que le Gallois de Tottenham a été le meilleur d'entre eux cette saison[7].

Bale lors de la saison 2011-12

Bale poursuit sa progression lors de la saison 2011-2012 où il inscrira dix buts en championnat. Il est d'ailleurs récompensé en apparaissant dans l'Équipe de l'année UEFA 2011. Il est également élu meilleur joueur du mois de janvier, en Premier League. À la fin de la saison, il prolonge son contrat de quatre ans, le liant ainsi jusqu'en 2016 à Tottenham.

À l'aube de la saison 2012-2013, Bale troque son numéro 3 contre le 11, laissé libre par Rafael van der Vaart. À l'image de son club, il démarre timidement la saison, mais il marque le 16 septembre pour la première victoire des Spurs face à Reading. Il récidive deux semaines plus tard sur la pelouse de Manchester United et contribue à la victoire de prestige décrochée ce jour-là. Après avoir marqué contre son club formateur Southampton, Bale s'illustre lors du Boxing Day en signant un triplé à Aston Villa. Pourtant, c'est définitivement au mois de février 2013 que le Galois semble porter son équipe à lui seul. Il enchaîne les performances décisives comme son doublé contre Newcastle United. Il est alors élu joueur du mois, pour la troisième fois de sa carrière. Alors que le parcours de Tottenham en Europa League s'arrête au stade des quarts de finale, les Londoniens se battent jusqu'en fin de saison pour décrocher un nouveau billet pour la Ligue des champions. Dans cette lutte, les hommes de d'André Villas-Boas peuvent encore compter sur Bale. Il se montre de nouveau décisif face à son ancien club Southampton, entre autres, en marquant à quelques minutes de la fin d'une frappe hors de la surface de réparation (1-0).

Lors de cette saison Gareth Bale s'est très bien adapté a son nouveau poste d'attaquant de soutien. Bale termine la saison avec 26 buts toutes compétitions confondues dont 21 en championnat et est alors logiquement élu meilleur joueur de l’année et meilleur jeune joueur de l’année 2012-2013 en Premier League[8]. L’international gallois devient ainsi le troisième joueur à recevoir ces deux distinctions lors d’une même saison après Andy Gray en 1977 et Cristiano Ronaldo en 2007. Il figure également dans l’équipe-type de la saison.

Peu après, il est suivi par les plus grands clubs européens, parmi lesquels le Real Madrid et Manchester United, mais Tottenham exige plus de 100 millions d'euros.

Real Madrid (depuis 2013)

Bale avec les Merengues lors du derby madrilène.

Le 1er septembre 2013, Gareth Bale signe un contrat de six ans avec le Real Madrid pour 101 millions d'euros ce qui faisait de lui le transfert le plus cher de l'histoire du foot.[9],[10] avant que le transfert de Paul Pogba de la Juventus de Turin à Manchester United ne le dépasse en 2016.

Pour son premier match sous le maillot madrilène, il marque contre Villarreal CF. Bale fait partie de la liste des 23 joueurs nommés pour le Ballon d'or 2013[11]. Lors de la journée suivante, il inscrit son premier doublé sous le maillot madrilène contre le FC Séville et délivre deux offrandes pour une victoire fleuve 7-3[12]. En novembre, Bale marque un but de 35 mètres face à Galatasaray en C1 avant d'être élu homme du match. Trois jours après ce but et en l'absence de Cristiano Ronaldo, il emmène les siens en s'offrant son premier hat trick parfait (tête, pied droit et pied gauche) avec le Real Madrid contre le Real Valladolid. Après ce succès, Carlo Ancelotti annonce que son adaptation au club est terminée, et qu'il est à son meilleur niveau avec la Casa Blanca. En avril, il remporte la Copa del Rey en inscrivant un but lors de la finale contre le FC Barcelone. Son but met nettement en valeur ses qualités athlétiques puisqu'il accomplit un long sprint contre lequel le défenseur blaugrana Marc Bartra ne peut rien, remontant le long de la ligne de touche avant de s'infiltrer dans la surface de réparation et marquer du bout du pied[13],[14]. Le 24 mai 2014, il remporte la Ligue des champions en inscrivant un but lors de la finale contre l'Atlético Madrid.

Bale entame bien la saison 2014-2015 mais voit vite les problèmes physiques le rattraper. Il délivre une passe pour Ronaldo lors de la victoire en Supercoupe UEFA face à Séville. Lors de la Coupe du monde des clubs, Bale marque le second but de la finale contre San Lorenzo. Néanmoins, il est l'objet de critiques de la part de fans madrilènes, lui reprochant son égoïsme, notamment durant une rencontre opposant le Real à l'Espanyol de Barcelone.

La saison suivante, Bale semble avoir retrouvé sa forme d'antan. Même s'il n'est pas épargné par les blessures, l'ailier inscrit dix-neuf buts et distille dix passes en Liga. En mars 2016, après son but face au FC Séville, il devient le meilleur buteur britannique de l'histoire de la Liga[15]. Malgré une blessure de l'indispensable Ronaldo, Bale se montre décisif en son absence et permet au Merengue de croire à une victoire en Liga[16]. Néanmoins, Barcelone finira par soulever le titre après une fin de championnat à suspens. En revanche, Bale remporte la Ligue des champions : lors de la finale contre l'Atlético, il est décisif en délivrant une passe à son capitaine Sergio Ramos puis en inscrivant son tir au but[17],[18].

La saison 2016-2017 est nettement plus compliquée pour l'ailier gallois qui enchaîne les blessures à répétitions. Bale commence la saison par un doublé en championnat face à la Real Sociedad. En novembre 2016, alors qu'il joue un match de poule de Ligue des champions contre le Sporting Portugal, Bale se blesse à la cheville droite. Il souffre d'une luxation et sera éloigné des terrains quatre mois. Le 18 février 2017, il revient à la compétion et marque après son entrée en jeu contre l'Espanyol Barcelone qui sécurise une victoire 2-0. Durant le Classico, Bale se blesse à nouveau et doit mettre un terme à sa saison. Ce qui lui vaut le surnom du « Gourcuff du Real » par la presse française, référence à Yoann Gourcuff connu pour ses blessures récurrentes. Zidane le remplace alors par les jeunes talents Marco Asensio et Lucas Vázquez, signe d'une concurrence accrue.

Bale est titulaire lors de la Supercoupe UEFA en août 2017 où il contribue à la victoire 2-1 de Madrid contre Manchester United en délivrant une passe décisive pour Isco.

En sélection

Sa première sélection en équipe nationale galloise a lieu le lors d'une rencontre opposant le pays de Galles à Trinité-et-Tobago (2-1). Il devient alors le plus jeune joueur à avoir joué pour le Pays de Galles à 16 ans et 315 jours[19].

Il marque son premier but en équipe nationale galloise le 7 octobre 2006 à la 37e minute, lors du match Pays de Galles-Slovaquie (1-5) dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2008 et par la même occasion devient le plus jeune joueur avoir marqué pour la sélection galloise. Il est connu pour sa vitesse fulgurante qui en fait l'un des joueurs les plus rapides.

Le 5 mars 2014 il marque son 12e but en sélection après un raid de 60 mètres lors d'un match amical remporté (3-1) contre l'Islande.

Il contribue largement à la qualification du Pays de Galles pour l'Euro 2016 en France. Il est en effet impliqué sur 9 (7 buts et 2 passes décisives) des 11 buts de son équipe lors des éliminatoires. Il permet souvent à sa sélection de l'emporter ; en marquant notamment un doublé contre l'Andorre (1-2) ou l'unique but des rencontres face à la Belgique et Chypre. Le 10 octobre 2015 malgré la défaite (2-0) face à la Bosnie-Herzégovine le Pays de Galles est officiellement qualifié pour le Championnat d'Europe 2016 en terminant deuxième de son groupe derrière la Belgique. Ce soir là Gareth Bale déclare "C'est la meilleure défaite de ma vie." [20]C'est la première fois que le Pays de Galles participe à une compétition majeure depuis le Mondial de 1958.

Il fait très logiquement parti des 23 gallois sélectionnés pour disputer l'Euro[21]. Le Pays de Galles est dans le groupe B et est opposé à la Slovaquie, l'Angleterre et la Russie. Il réussit à marquer un but lors de chaque match de poules, dont deux sur coups-francs. Il devient alors le meilleur buteur des poules de l'Euro 2016. Les Pays de Galles, surprise du tournoi, s'inviteront en demi-finales de la compétition où leur chemin s'arrêtera barré par le Portugal de son coéquipier au Real Madrid Cristiano Ronaldo, futur vainqueur du tournoi.

Statistiques

Statistiques de Gareth Bale au 8 août 2017[22],[23]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Supercoupe UEFA Coupe du monde des clubs Drapeau : Pays de Galles Pays de Galles Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd
2005-2006 Drapeau de l'Angleterre Southampton Championship 2 0 0 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 1 0 1 3 0 1
2006-2007 Drapeau de l'Angleterre Southampton Championship 39 5 8 1 0 0 3 0 1 - - - - - - - - - - - - - 5 2 0 48 7 9
Sous-total 41 5 8 1 0 0 3 0 1 - - - - - - - - - - - - - 6 2 1 51 7 10
2007-2008 Drapeau de l'Angleterre Tottenham Hotspur PL 8 2 1 - - - 1 1 0 - - - C3 3 0 0 - - - - - - 5 0 1 17 3 2
2008-2009 Drapeau de l'Angleterre Tottenham Hotspur PL 16 0 0 2 0 0 5 0 1 - - - C3 7 0 2 - - - - - - 9 0 1 39 0 4
2009-2010 Drapeau de l'Angleterre Tottenham Hotspur PL 23 3 5 8 0 4 3 0 2 - - - - - - - - - - - - - 4 0 0 38 3 11
2010-2011 Drapeau de l'Angleterre Tottenham Hotspur PL 30 7 2 - - - - - - - - - C1 11 4 2 - - - - - - 3 1 0 44 12 4
2011-2012 Drapeau de l'Angleterre Tottenham Hotspur PL 36 9 10 4 2 3 0 0 0 - - - C3 2 1 0 - - - - - - 6 3 2 48 15 15
2012-2013 Drapeau de l'Angleterre Tottenham Hotspur PL 33 21 4 2 1 3 1 1 0 - - - C3 8 3 3 - - - - - - 8 5 1 52 31 11
Sous-total 146 42 22 16 3 10 10 2 3 - - - - 31 8 7 - - - - - - 35 9 5 238 64 47
2013-2014 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 27 15 12 5 1 2 - - - - - - C1 12 6 4 - - - - - - 4 1 1 48 23 19
2014-2015 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 31 13 9 2 0 1 - - - 2 0 0 C1 10 2 1 1 0 1 2 2 0 6 5 2 54 22 14
2015-2016 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 23 19 10 0 0 0 - - - - - - C1 8 0 3 - - - - - - 9 5 1 40 24 14
2016-2017 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 19 7 2 0 0 0 - - - - - - C1 8 2 1 0 0 0 0 0 0 6 4 2 33 13 5
2017-2018 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 4 2 1 0 0 0 - - - 0 0 0 C1 2 1 2 1 0 1 0 0 0 0 0 0 7 3 4
Sous-total 100 54 33 7 1 3 - - - 2 0 0 - 38 10 9 2 0 2 2 2 0 25 15 4 176 82 51
Total sur la carrière 287 101 63 24 4 13 13 2 4 2 0 0 - 69 18 16 2 0 2 2 2 0 66 26 10 465 153 108

Buts internationaux

Palmarès

En club


En sélection

Distinctions personnelles

Vie personnelle

Le joueur est sponsorisé par l'équipementier Adidas qui est aussi le sponsor de son club du Real Madrid[25]. Il a notamment participé à la campagne d'Adidas « There Will Be Haters » lancée en 2015 et est l'un des principaux ambassadeurs de la marque allemande[26].

Il est le compagnon de Emma Rhys-Jones[27] avec qui il a deux filles , Alba Violet, née le 21 octobre 2012 et Nava Valentina née le 22 mars 2016.

Notes et références

Références

  1. http://www.realmadrid.com/cs/Satellite/en/1193041476158/1330158342020/jugador/Jugador/Bale.htm
  2. Bale en sélections, UEFA.com.
  3. a, b et c Football: Gareth Bale, nouvelle étoile des terrains britanniques, nouvelobs.com, 3 novembre 2010
  4. « Plus rapides qu'eux... y'a pas ! », sur http://www.francefootball.fr/,
  5. « Bale illumine l’Europe », sur rmc.fr, RMC,
  6. « La folie Bale », sur eurosport.fr, Eurosport,
  7. Maxime Lambert, « Premier League: Gareth Bale élu meilleur joueur, Samir Nasri dans l'équipe-type », sur sport.gentside.com,
  8. « Bale meilleur jeune et joueur de l'année », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  9. « 91 millions, c'est officiel ! », sur lepoint.fr,
  10. « Bale n'est pas le plus cher du monde », sur sofoot.com, SoFoot,
  11. RG, « Et les nominés pour le Ballon d'or sont... », So Foot,‎ (lire en ligne)
  12. A.D., « Le Real Madrid fait exploser le FC Séville », L'Équipe,‎ (lire en ligne)
  13. Vincent Bregevin, « Coupe du Roi : Le Real Madrid bat le FC Barcelone en finale (2-1) et remporte le trophée », sur eurosport.fr, Eurosport,
  14. « Souvenez-vous : le but monstrueux de Bale contre le Barça en finale de Copa del Rey ! », sur labeautedufootball.fr,
  15. « Real Madrid, Bale rentre dans l'histoire de la Liga », sur goal.com,
  16. « Sans Ronaldo, ni Benzema, le Real Madrid s'en remet à Bale à San Sebastian », sur sport24.lefigaro.fr,
  17. « Ligue des champions (finale) : le Real Madrid de Zidane sur le toit de l'Europe après sa victoire contre l'Atlético », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  18. Max Franco Sanchez, « Real Madrid : Zidane savoure son titre historique ! », sur footmercato.net,
  19. « Bale saura gérer la pression à Madrid », sur fr.uefa.com,
  20. « Comme la Belgique et malgré sa défaite, le pays de Galles sera du voyage en France », sur Eurosport, (consulté le 9 juin 2016)
  21. « Pays de Galles : les 23 pour l’Euro avec Gareth Bale », sur tf1, (consulté le 9 juin 2016)
  22. (en) Gareth Bale sur soccerbase.com.
  23. « Statistiques de Gareth Bale », sur int.soccerway.com
  24. « Pourquoi Gareth Bale a été élu meilleur joueur de Premier League », sur http://sport.gentside.com/,
  25. « GARETH BALE EST L’ÉGÉRIE D’ADIDAS DANS SA DERNIÈRE PUBLICITÉ CLIMACHILL », sur Brandandcelebrities
  26. « Gareth Bale : le joueur phénomène signé Adidas », sur CouponAddict
  27. (en) « Footballer Gareth Bale and WAG girlfriend Emma Rhys-Jones lead the stars at Celebrity Cup golf tournament in Wales », sur dailymail.co.uk, (consulté le 11 août 2015)

Liens externes