Gare de Jonzac

Jonzac
Image illustrative de l’article Gare de Jonzac
Le bâtiment-voyageurs.
Localisation
Pays France
Ville Jonzac
Adresse 17500 Jonzac
Coordonnées géographiques 45° 26′ 20″ nord, 0° 26′ 30″ ouest
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services Intercités
TER Nouvelle-Aquitaine
Caractéristiques
Ligne(s) Chartres à Bordeaux-Saint-Jean
Voies 2
Quais 2
Altitude 39 m
Historique
Mise en service

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Jonzac

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

(Voir situation sur carte : Charente-Maritime)
Jonzac

La gare de Jonzac est une gare ferroviaire française de la ligne de Chartres à Bordeaux-Saint-Jean, située sur le territoire de la commune de Jonzac, dans le sud du département de la Charente-Maritime, en région Nouvelle-Aquitaine.

Elle est mise en service en 1870 par la Compagnie des chemins de fer des Charentes.

C'est une gare voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), elle est desservie par des trains Intercités et TER Nouvelle-Aquitaine.

Situation ferroviaire

Établie à 39 mètres d'altitude, la gare de Jonzac est située au point kilométrique (PK) 534,960 de la ligne de Chartres à Bordeaux-Saint-Jean, entre les gares de Clion-sur-Seugne et de Fontaines-d'Ozillac[1].

Histoire

La gare de Jonzac, est mise en service le par la Compagnie des chemins de fer des Charentes, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de ligne entre la gare de Pons et celle de la sous-préfecture de Jonzac[2].

En novembre 1871, après la fin de la Guerre franco-allemande de 1870, elle devient une gare de passage avec l'ouverture de la section suivante jusqu'à la gare de Montendre[3]. Trois années plus tard, la ligne de chemin de fer atteint la gare d'embranchement de Coutras qui permet les correspondances avec la ligne de la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans[4].

C'est à partir de la petite commune rurale de Mosnac que la voie ferrée longe la rive gauche de la Seugne et ne la franchit plus. En aboutissant à Jonzac, la ligne de chemin de fer passe au sud de la ville où la station ferroviaire est construite sur la rive gauche de la rivière. Le bâtiment de la gare est de forme carrée et est conçu dans le style très caractéristique des gares de la Compagnie des Charentes, avec un bâtiment central à un étage coiffé d'un toit en ardoise avec lucarnes, accolé de chaque côté d'un bâtiment à rez-de-chaussée. La gare est somme toute modeste dans sa conception comme celle de Pons et nombre d'autres dans les deux départements charentais.

Jonzac devient une étape sur la ligne Saintes - Bordeaux (et au-delà, Nantes - Bordeaux) depuis octobre 1874.

À partir des années 1870 et surtout celles des années 1880, la gare sert de plate-forme pour l'expédition des eaux-de-vie de cognac, Jonzac étant un important centre de distilleries agricoles située dans la zone de délimitation de la Petite Champagne pour la production du cognac et du pineau.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale la gare de Jonzac est utilisée par l'armée allemande pour le transport des munitions entreposées dans les carrières de Heurtebise[5],[6]. Alors que le 30 juin 1944, deux jeunes résistants Pierre Ruibet et Claude Gâtineau ont fait sauter le dépôt d'armement, un mois plus tard, le 6 août, un Havilland Mosquito de l'escadron n°151 de la Royal Air Force Britannique s'écrase sur le central téléphonique devant la gare au cours d'un raid contre un train de munitions. Les deux pilotes, Clement Fletcher et Donald John McRae sont tués[7].

Service des voyageurs

Accueil

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichets, ouverts tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport[8].

Desserte

Jonzac est desservie par des trains Intercités et des trains du réseau TER Nouvelle-Aquitaine.

Intermodalité

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[8].

Elle est desservie par les autocars TER de la relation Angoulême - Pons avec desserte de Barbezieux-Saint-Hilaire en Charente[9].

Mémorial

Un mémorial à la mémoire des deux pilotes, Clement Fletcher et Donald John McRae, est établi devant la gare[10].

Notes et références

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 001 à 600, vol. 1, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-34-1), « [500/7] Saintes - Bordeaux », p. 175.
  2. Yves Le Dret, 2004, p. 66
  3. Yves Le Dret, 2004, p. 67
  4. Yves Le Dret, 2004, p. 70
  5. « Jonzac, la sape du Mur de l'Atlantique - Vidéothèque Université Paul-Valéry Montpellier », sur videotheque.univ-montp3.fr (consulté le 31 décembre 2015)
  6. « Alerte à Jonzac - Vidéo Ina.fr », sur Ina.fr, (consulté le 31 décembre 2015)
  7. « Recherche de France-Crashes 39-45 », sur francecrashes39-45.net (consulté le 31 décembre 2015)
  8. a et b « Jonzac », sur SNCF / TER Poitou-Charentes (consulté le 31 décembre 2015).
  9. Consulter le Site officiel SNCF / TER Nouvelle-Aquitaine au chapitre Se déplacer en TER puis rubrique Carte du réseau TER.
  10. « Mosquito RAF 6 août 1944 - Jonzac - Aérostèles », sur www.aerosteles.net (consulté le 31 décembre 2015)

Voir aussi

Bibliographie

  • Yves Le Dret, Le train en Poitou-Charentes, t. 1, Les Chemins De La Mémoire, , 127 p.

Articles connexes

Liens externes


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Nantes Saintes Intercités Bordeaux-Saint-Jean Bordeaux-Saint-Jean
La Rochelle-Ville
ou Saintes
Clion-sur-Seugne
ou Pons
TER Nouvelle-Aquitaine Fontaines-d'Ozillac
ou Montendre
Bordeaux-Saint-Jean