Gaël Clichy

Gaël Clichy
Image illustrative de l’article Gaël Clichy
Gaël Clichy célébrant le titre de champion d'Angleterre avec Manchester City en 2012
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Turquie İstanbul Başakşehir
Numéro 3
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (33 ans)
Lieu Toulouse (France)
Taille 1,81 m (5 11)
Période pro. Depuis 2002
Poste Arrière gauche / Défenseur Central
Pied fort Gauche
Parcours junior
Saisons Club
1993-1997 Drapeau : France AS Hersoise
1997-1998 Drapeau : France JS Cugnaux
1998-2000 Drapeau : France AS Tournefeuille
2000-2002 Drapeau : France AS Cannes
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2002-2003Drapeau : France AS Cannes015 00(0)
2003-2011Drapeau : Angleterre Arsenal FC 264 00(2)
2011-2017 Drapeau : Angleterre Manchester City 203 00(3)
2017-Drapeau : Turquie İstanbul Başakşehir 044 00(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2004-2005 Drapeau : France France espoirs 013 00(0)
2008-2013 Drapeau : France France020 00(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 4 septembre 2018

Gaël Clichy, né le à Toulouse, est un footballeur international français qui évolue au poste d'arrière gauche à l'İstanbul Başakşehir.

Biographie

Jeunesse et formation

D'ascendance martiniquaise, Gaël Clichy commence le football à Tournefeuille, club de la banlieue toulousaine.

Clichy commence le football à l'âge de cinq ans à l'AS Hersoise, club où son père, Claude, est éducateur. Droitier de nature, son paternel l'oblige très tôt à utiliser son pied gauche pour le mettre dans les meilleures dispositions[1]. Jusqu'à l'âge de onze ans, il porte les couleurs de ce club toulousain. Puis il rejoint la JS Cugnaux et le sport-études de Muret pendant une saison, avant de signer pour l'AS Tournefeuille en même temps qu'il intègre le centre de la Ligue de Midi-Pyrénées de football à Castelmaurou[2].

Fin de formation à l'AS Cannes (2000-2003)

Repéré par plusieurs clubs de l'élite (Auxerre, Bordeaux, Toulouse), Gaël Clichy choisit pourtant de rejoindre l'AS Cannes et son centre de formation alors que le club est rétrogradé en National[2]. À l'AS Cannes, il effectue sa formation avant de se voir ouvrir les portes de l'équipe première, toujours en National, et ses qualités apparaissent évidentes. Christian Lopez, son coach pendant quelques mois à l'époque, déclare : « On pouvait voir qu'il avait tout de suite les qualités pour évoluer au-dessus. Lors de son année passée à Cannes, il s'est affirmé au fur et à mesure. J'étais persuadé qu'il avait les moyens de faire quelque chose. Avec Julien Faubert, il faisait partie des gamins qui étaient au-dessus des autres »[1]. Il passe trois ans à l'ASC avant d'être sollicité en 2003 par de nombreux clubs français et européens[2].

Damien Comolli, scout pour Arsenal de 1998 à 2004, est rapidement séduit par son profil, tout comme Arsène Wenger. La première fois que Comolli le voit jouer, c'est avec l'équipe de France des moins de 17 ans au championnat d'Europe 2002[1],[3].

En juin 2003, Alain Perrin, alors entraîneur de l'Olympique de Marseille a un intérêt pour Gaël, il lui proposait d’être la doublure, tout comme Arsène Wenger lui propose d’être la doublure d’Ashley Cole. Le surplus de motivation de la part d’Arsenal et une erreur dans l'offre marseillaise font pencher la balance du côté londonien[4]. Arsène Wenger se déplace en personne pour faire signer son contrat au jeune joueur. Fin juin 2003, dans un petit pavillon de Tournefeuille, le manager général d'Arsenal se présente au domicile de la famille Clichy pour proposer au jeune Gaël, 18 ans, un contrat de cinq ans avec le club londonien, et du temps de jeu promis[2]. Après avoir dû le convaincre qu'il a le niveau pour évoluer au sein des Gunners, Clichy les rejoint pour 345 000 euros[1].

Le très haut niveau à Arsenal (2003-2011)

Clichy est titulaire à Arsenal à partir de 2006.

Arsène Wenger tient parole et dès sa première saison outre-Manche, Gaël Clichy fait quelques apparitions sous le maillot rouge à manches blanches frappé du canon, dont la première dès le mois d'octobre, pour un match de Coupe face à Rotherham[2]. Trois mois après son arrivée, il fait ses débuts en championnat à Birmingham City, et huit mois après, il joue en C1 face au Celta de Vigo[1]. Ses douze apparitions en Premier League lors de la saison 2003-2004 lui permettent de devenir le plus jeune vainqueur du Championnat anglais.

Après avoir patienté dans l'ombre de l'international anglais Ashley Cole, Gaël Clichy explose au grand jour. En octobre 2005, Cole est victime d'une fracture au pied, ce qui permet à Clichy de s'exprimer dans l'équipe première. De plus, les rumeurs de transfert de l'international anglais permettent au Français d'espérer une place de titulaire chez les Gunners. Il fait son retour sur les terrains le 25 avril 2006 lors de la demi-finale de la Ligue des champions face à Villarreal en remplacement de Mathieu Flamini. Il manque la fin de la saison quand sa blessure refait surface et ne peut jouer la finale de la Ligue des champions 2005-2006 contre le FC Barcelone. Mais il est ensuite lui aussi victime de la même blessure que Cole. Malgré une saison 2005-2006 perturbée par une blessure au pied et une opération en mai 2006, le Toulousain revient sur le devant de la scène, le départ de Cole aidant[2].

Au bout de quatre ans à Londres, Gaël Clichy devient une valeur sûre en défense. Il entame sa cinquième saison sous le maillot d'Arsenal et son numéro 22 est l'un des favoris du public de l'Emirates. Il fait oublier Ashley Cole dont il assure la succession[2].

Clichy avec Arsenal en novembre 2010.

Au terme de la saison 2007-2008, sa plus aboutie en Premier League avec 38 matchs, il est élu meilleur latéral gauche par ses pairs. Sa progression se révèle manifeste. Mais frustré par le manque de titre avec les Gunners au fil des années, il veut partir. L'Italie lui fait une cour assidue, l'Espagne les yeux doux et l'Allemagne dégaine ses plus beaux arguments. En vain, à l'instar de son compatriote Samir Nasri, il choisit Manchester City[1].

Des titres avec Manchester City (2011-2017)

Clichy avec City contre Arsenal en avril 2012.

Le 4 juillet 2011, Clichy signe un contrat de quatre ans en faveur de Manchester City, le montant de la transaction n'étant pas révélé par les deux parties[5].

Chez les Citizens, il prend le temps d'étoffer son palmarès avec deux titres de champion (2012 et 2014) et une Coupe de la Ligue (2014). En revanche, il ne diffuse pas l'impression de se rendre indispensable. Même s'il a plus joué que son concurrent direct Aleksandar Kolarov depuis son arrivée et qu'il offre plus de garanties défensives, l'ancien Cannois souffre d'un manque de crédibilité[1].

Après six années passées à Manchester City, Gael Clichy quitte le club les Citizens. Le Français a glané deux titres de Champions d’Angleterre et deux League Cup. Le joueur de 30 ans a joué plus de 200 matches et a marqué trois buts[6].

İstanbul Başakşehir (depuis 2017)

Le 7 juillet 2017, il s'engage avec İstanbul Başakşehir FK[7].

En équipe nationale (2008-2013)

Clichy contre Zlatan Ibrahimović lors de l'Euro 2012.

Les « Bleuets » de la génération 1983-1984 disputent le championnat d'Europe espoirs 2006. Ils comptent notamment dans leurs rangs Rio Mavuba, Jérémy Toulalan, Franck Ribéry, Lassana Diarra, Clichy ou encore Bacary Sagna. L'équipe de France atteint les demi-finales en battant le Portugal, l'Allemagne et la Serbie[8]. Malgré des buts de Julien Faubert et Bryan Bergougnoux, les « Bleuets » sont éliminés par les Pays-Bas sur le score de 3-2 après prolongations. Les néerlandais s'imposent ensuite en finale face à l'Ukraine[9].

Le 31 janvier 2008, Raymond Domenech convoque Gaël Clichy pour la première fois en équipe de France[10]. Le 10 septembre de la même année, il honore sa première sélection face à la Serbie (victoire 2-1) pour le second match comptant pour les qualifications de la Coupe du monde 2010. Il fait d'ailleurs partie de la liste des joueurs participant à ce Mondial en Afrique du Sud.

En 2012, il fait partie des joueurs sélectionnés par Laurent Blanc pour disputer l'Euro 2012 en Pologne et en Ukraine[11]. Jamais sous le maillot des Bleus, l'international tricolore ne marque de son empreinte. Même lorsque Blanc tente de l'installer au poste d'arrière gauche à l'Euro 2012[1]. Remplaçant lors du premier match contre l'Angleterre, il dispute l'intégralité des matches du tournoi contre l'Ukraine et la Suède au premier tour, Très peu en vue en quart de finale du Championnat d'Europe, les Bleus perdent contre l'Espagne (2-0).

Mis sur le banc par Didier Deschamps depuis son arrivée à la tête de l’équipe de France il est redevenu simple doublure de Patrice Evra, le joueur formé à l’AS Cannes vit assez mal la situation, lui qui était parvenu à s’imposer sous les ordres de Laurent Blanc. Il a regardé depuis le banc les matches contre l’Italie, l’Allemagne et la double confrontation face à l’Espagne en éliminatoires de la Coupe du monde 2014[12].

L'intronisation de Didier Deschamps assombri son avenir tricolore, préférant Patrice Évra ainsi que Lucas Digne. Le Citizen, dont la dernière sélection remonte alors à octobre 2013 contre l'Australie en amical, n'est pas du voyage pour la Coupe du monde au Brésil[1].

Malgré ses bonnes performances en club de l'année 2015-2016, notamment en Ligue des champions avec Manchester City, il ne sera pas appelé en vue de l'Euro 2016. Gaël Clichy fait face à une grosse concurrence depuis 2014 au poste d'arrière gauche. Pas performant pour le sélectionneur, pour Clichy, c’est la fin de l’histoire avec les Bleus.

Style de jeu

Gaël Clichy se sert de sa vitesse pour mettre ses adversaires en difficultés.

Son style offensif, son engagement permanent, l'énergie qu'il déploie 90 minutes durant ont vite fait de séduire le public anglais[2].

Celui qui a pour référence Roberto Carlos est un joueur discret, sérieux et à l'écoute de tout ce qu'on peut lui dire.

L'ancien Cannois souffre d'un manque de crédibilité. La faute, selon certains, à son refus de se mettre en avant. « C'était un jeune joueur discret, sérieux et à l'écoute de tout ce qu'on pouvait lui dire. Il avait ce côté timide, introverti », étaye Pascal Cygan, son ex-coéquipier à Arsenal[1].

Statistiques

Générales par saison

Statistiques de Gaël Clichy au 4 septembre 2018[13]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : France France Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2002-2003 Drapeau de la France AS Cannes National 15 0 2 - - - - - - - - - - - - - - - - 15 0 2
Sous-total 15 0 2 - - - - - - - - - - - - - - - - 15 0 2
2003-2004 Drapeau de l'Angleterre Arsenal FC Premier League 12 0 0 1 0 0 8 0 0 - - - C1 1 0 0 - - - 22 0 0
2004-2005 Drapeau de l'Angleterre Arsenal FC Premier League 15 0 0 5 0 0 1 0 0 1 0 0 C1 2 0 0 - - - 24 0 0
2005-2006 Drapeau de l'Angleterre Arsenal FC Premier League 7 0 0 - - - - - - - - - C1 4 0 0 - - - 11 0 0
2006-2007 Drapeau de l'Angleterre Arsenal FC Premier League 27 0 1 5 0 0 2 0 0 - - - C1 6 0 0 - - - 40 0 1
2007-2008 Drapeau de l'Angleterre Arsenal FC Premier League 38 0 6 1 0 0 - - - - - - C1 10 0 0 - - - 49 0 6
2008-2009 Drapeau de l'Angleterre Arsenal FC Premier League 31 1 0 - - - - - - - - - C1 10 0 0 2 0 0 43 1 0
2009-2010 Drapeau de l'Angleterre Arsenal FC Premier League 24 0 1 - - - - - - - - - C1 9 0 0 3 0 0 36 0 1
2010-2011 Drapeau de l'Angleterre Arsenal FC Premier League 33 0 1 2 1 0 3 0 0 - - - C1 6 0 1 5 0 1 49 1 3
Sous-total 187 1 9 14 1 0 14 0 0 1 0 0 - 48 0 1 10 0 1 274 2 11
2011-2012 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 28 0 4 - - - 1 0 0 1 0 0 C1+C3 4+3 0+0 0+0 5 0 0 42 0 4
2012-2013 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 28 0 2 4 0 0 - - - 1 0 0 C1 4 0 0 2 0 0 39 0 2
2013-2014 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 20 0 0 4 0 0 3 0 1 - - - C1 4 0 0 3 0 0 34 0 1
2014-2015 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 23 1 3 1 0 0 - - - 1 0 0 C1 6 0 1 - - - 31 1 4
2015-2016 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 14 0 1 2 0 0 4 0 0 - - - C1 8 0 0 - - - 28 0 1
2016-2017 Drapeau de l'Angleterre Manchester City Premier League 25 1 0 5 0 0 2 1 0 - - - C1 7 0 0 - - - 39 2 0
Sous-total 138 2 10 16 0 0 10 1 1 3 0 0 - 36 0 1 10 0 0 213 3 12
2017-2018 Drapeau de la Turquie İstanbul Başakşehir FK Süper Lig 31 0 3 1 0 0 - - - - - - C1+C3 4+5 0 1+0 - - - 41 0 4
2018-2019 Drapeau de la Turquie İstanbul Başakşehir FK Süper Lig 1 0 0 - - - - - - - - - C3 2 0 0 - - - 3 0 0
Sous-total 32 0 3 1 0 0 - - - - - - - 11 0 1 - - - 44 0 4
Total sur la carrière 372 3 24 31 1 0 24 1 1 4 0 0 - 95 0 3 20 0 1 546 5 29

Liste des matches internationaux

Palmarès

En club

Clichy (à droite) fêtant le titre de champion d'Angleterre 2012 aux côtés de Kompany.

Il est champion d'Angleterre à trois reprises en 2004 avec Arsenal puis en 2012 et 2014 avec Manchester City. Il remporte la Coupe de la Ligue en 2014 et 2016 avec Manchester City après avoir été finaliste malheureux en 2011 sous les couleurs d'Arsenal. Il remporte également la Community Shield à deux reprises en 2004 avec Arsenal et en 2012 avec Manchester City et finaliste du trophée en 2011 et 2014 à chaque fois avec Manchester City.

En sélection

Avec les équipes françaises de jeunes, il remporte Tournoi de Toulon en 2004 après avoir été vice-champion d'Europe des moins de 17 ans en 2002.

Distinctions personnelles

Il est le plus jeune joueur de l'histoire à remporter le Championnat d'Angleterre en 2004. Sous les couleurs de Arsenal, il est nommé dans l'équipe type de Premier League en 2008.

Notes et références

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j « Clichy, de l'indifférence à l'oubli », sur sofoot.com, (consulté le 15 octobre 2015)
  2. a, b, c, d, e, f, g et h « La belle histoire de Gaël Clichy », sur ladepeche.fr, (consulté le 15 octobre 2015)
  3. (en) « European U-17 Championship 2002 - Final Tournament Details », sur rsssf.com (consulté le 16 octobre 2015)
  4. « Quand l’OM s’est fait souffler Gaël Clichy par Arsenal... », sur footmercato.net, (consulté le 15 octobre 2015)
  5. Clichy signe à Manchester City
  6. « Officiel : Clichy quitte Manchester City ! », sur www.footmercato.net,
  7. https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Transferts-gael-clichy-officiellement-a-l-istanbul-basaksehir/816553
  8. « Les Bleuets passent à l'Oranje », UEFA,
  9. « Hofs élimine les Bleuets », UEFA,
  10. « Gaël Clichy » [vidéo], sur ina.fr, France 2 - Stade 2, (consulté le 15 octobre 2015)
  11. Les recalés sont Gourcuff et Yanga, francefootball.fr, 29 mai 2012.
  12. « Clichy ne veut plus être une doublure », sur http://www.football.fr,
  13. « Statistiques de Gaël Clichy », sur footballdatabase.eu
  14. Le premier chiffre correspond au score de l'équipe jouant à domicile.
    Le score est écrit en vert si l'équipe de France a gagné le match, en noir si elle a fait match nul et en rouge si elle a perdu le match.

Liens externes