Gérard Miller

Gérard Miller
Naissance (69 ans)
Neuilly-sur-Seine
Nationalité Drapeau de France Français
Diplôme
Doctorat de philosophie
Doctorat d'État en sciences politiques
Profession
Activité principale
Autres activités
Famille
Jacques-Alain Miller (frère)
Anaïs Feuillette (compagne)

Gérard Miller, né le à Neuilly-sur-Seine, est un psychanalyste, professeur des universités, écrivain, réalisateur, chroniqueur à la radio et à la télévision française.

Biographie

Famille

Né de parents polonais juifs, Gérard Miller est le fils cadet d'un médecin radiologue, le Dr Jean Miller et le frère cadet du psychanalyste Jacques-Alain Miller, gendre de Jacques Lacan dont il poursuit la pensée.

« Marié pendant presque vingt ans avec la mère de [s]es quatre enfants, une psychanalyste de [s]a génération », il vit aujourd'hui avec la réalisatrice Anaïs Feuillette, avec qui il a eu une fille[1].

Jeunesse et formation

Gérard Miller affirme avoir, enfant, pratiqué le magnétisme et l'hypnose[2]. Il adhère à l'âge de 16 ans aux jeunesses communistes (organisation de jeunesse du Parti communiste français), puis à la Gauche prolétarienne (maoïste).

Ancien élève de l'ENS de Saint-Cloud (sciences humaines), il travaille comme ouvrier agricole (porcher vacher) en Sarthe pendant deux ans puis revient à Paris, et commence une analyse à laquelle son frère, Jacques-Alain Miller[3], le forme théoriquement[2].

Il quitte le militantisme en 1972 et avoue en 2013 ne pas se souvenir de la première fois où il a voté[4].

La psychanalyse

Il devient maître de conférences en science politique à l'université Paris-VIII puis professeur et directeur[5] au département de psychanalyse de cette même université. Il est titulaire d'un doctorat en philosophie et d'un doctorat d'État en science politique[6]. Il est membre de l'École de la cause freudienne.

Comme son frère, il se réclame de la pensée de Freud et de Lacan. À l'occasion du trentième anniversaire de la mort de celui-ci, il réalise un film, diffusé en septembre 2011 sur France 3, et intitulé Rendez-vous chez Lacan[2].

Carrière intellectuelle

Gérard Miller a écrit plusieurs livres ayant pour thème l'histoire (Les Pousse-au-jouir du maréchal Pétain, Après la colère), la politique (Du père au pire, Le Divan des politiques) ou la psychanalyse (Psychanalyse 6 heures 1/4, Hypnose, mode d'emploi). Il publie, en 2001, une autobiographie, Minoritaire.

Affaire du fichier « Falciani »

En janvier 2014, contacté par le journal Le Monde, il s'explique sur la présence de son nom sur les fichiers de la banque HSBC Private Bank de Genève (fichier dit « Falciani ») comme titulaire d'un compte non déclaré au fisc français, à son insu, dit-il. Son père aurait ouvert après-guerre un compte à l'étranger, le lui aurait légué à sa mort[7],[8],[9],[10]. Cette situation est selon lui régularisée[11],[12].

Carrière médiatique

Gérard Miller est connu du grand public pour être chroniqueur de Laurent Ruquier à la radio (Europe 1) dans On va s'gêner et à la télévision (France 2) dans On a tout essayé puis On n'a pas tout dit.

Il était précédemment chroniqueur dans l'émission Vivement dimanche prochain. Fin novembre 2001, Michel Drucker met fin à cette collaboration du jour au lendemain, reprochant à Miller ses prises de position sur la télévision dans son livre Minoritaire, qui vient de paraître[13].

En 2002, Gérard Miller tient un des rôles principaux de la pièce de théâtre La presse est unanime de Laurent Ruquier. Elle fait l'objet d'une captation pour l'édition d'un DVD et est diffusée également à la télévision.

Il a présenté l'émission Le Goût du noir au côté de la journaliste Sophie Massieu sur France 5, émission tournée dans le noir total. En 2005-2006, il présente Cette année-là, une émission-éphéméride sur France 3 Paris-Île-de-France-Centre, puis, de à , toujours sur France 3 Paris-Île-de-France, une déclinaison de sa précédente émission, intitulée Ce jour-là.

En 2009-2010, il participe comme chroniqueur à L'Objet du scandale, présenté sur France 2 par Guillaume Durand, et à Cactus, sur Paris Première, présentée par Géraldine Muhlmann.

Chaque semaine, le magazine chrétien La Vie publie ses entretiens face à des personnalités, intitulés J'aurais dû. Il a également écrit pour Libération, Globe Hebdo, L'Événement du jeudi et L'Humanité.

Durant le festival off d'Avignon 2008, Gérard Miller se produit, pour la première fois, seul sur scène au théâtre du Petit Chien dans un spectacle qu'il a écrit, Manipulations : mode d'emploi. Il y dévoile les manigances « des grands hypnotiseurs », de Franz-Anton Mesmer à Nicolas Sarkozy. À partir de septembre 2008, il reprend son spectacle au Petit Théâtre de Paris, puis le joue pendant deux ans en tournée, dans toute la France.

Il écrit aussi pour les humoristes Guy Bedos, Jean-Marie Bigard et Marc Jolivet, entre autres.

En 2013, il apparaît comme chroniqueur aux côtés de Sophia Aram dans l'émission Jusqu'ici tout va bien. Depuis le 2 septembre 2014, il fait partie de l'émission On refait le monde de Marc-Olivier Fogiel sur RTL[14].

Depuis décembre 2016, il présente Et si s'était vous ? sur Toute l'Histoire.

Engagement politique

Ancien maoïste et ancien dirigeant de la Gauche prolétarienne, il est aujourd'hui [Quand ?] « compagnon de route » (sans y adhérer) du Parti socialiste et du Parti communiste.

En 2011, il soutient publiquement Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche, à l'élection présidentielle[15], ainsi que lors de la campagne présidentielle de 2017, lorsque celui-ci se présente comme candidat de La France insoumise. En janvier 2017, son documentaire Jean-Luc Mélenchon, l'homme qui avançait à contre-courant est diffusé sur France 3.

En mars 2017, il cosigne l'appel des psychanalystes contre Marine Le Pen publié dans Médiapart qui décrit le Front national comme un avatar du « courant contre-révolutionnaire » qui fut au pouvoir « sous l’Occupation nazie ». Celui-ci menacerait « l’état de droit », « la liberté d’opinion et celle de la presse »[16].

Publications

  • Les Pousse-au-jouir du maréchal Pétain, préf. de Roland Barthes, Le Seuil, 1975 ; Le Livre de Poche, 1988 ; Points Seuil, 2004
  • Lacan, Gérard Miller (dir.), Bordas, 1987
  • Psychanalyse 6 heures 1/4, avec Dominique Miller, Le Seuil, 1991 ; Points, 2001
  • Moments de vérité, L'Archipel, 1996
  • Ce que je sais de vous… disent-ils, Stock, 2000 ; Le Livre de Poche, 2002
  • Après la colère, Stock, 2001, Le Livre de Poche, 2001
  • Minoritaire, Stock, 2001 ; Points, 2003
  • Hypnose, mode d'emploi, Stock, 2002 ; Points, 2004
  • L'Anti-livre noir de la psychanalyse, avec Jacques-Alain Miller, Agnès Aflalo, et Marie-Claude Sureau, Le Seuil, 2006
  • Le Divan et le confessionnal, Desclée de Brouwer, 2010
  • Antipathies, Grasset & Fasquelle, 2014

Préface

  • Theodor Saretsky, Le Tennis et la sexualité. Les écrits secrets de Freud

Chronique de deux septennats

  • Du père au pire. Chronique de deux septennats (1981-1995), tome I, Grasset, 1988.
  • Le Divan des politiques. Chronique de deux septennats (1981-1995), tome II, Le Seuil, 1989.
  • Malaise. Chronique de deux septennats (1981-1995), tome III, Le Seuil, 1992.
  • La France des Hérissons. Chronique de deux septennats (1981-1995), tome IV, Le Seuil, 1994.

Filmographie

Gérard Miller a participé à l'élaboration de plusieurs documentaires réalisés par Patrick Jeudy : Les Yeux d'Eva Braun, Marilyn, malgré elle, Ce que savait Jackie Kennedy et Robert Capa, l'homme qui voulait croire à sa légende.

Il a témoigné dans d'autres documentaires tels : Reprise, sous-titré « Un voyage au cœur de la classe ouvrière »[17], réalisé par Hervé Le Roux en 1996, Décryptage de Philippe Bensoussan en 2003 et L'Impossible Mister Dieudo de Civa de Gandillac en 2003.

À l'occasion des 40 ans des évènements de Mai 68, il réalise un documentaire[18] intitulé Mai 68, tu disais…, dans lequel des « ex-soixante-huitards » sont interrogés par leurs propres enfants, puis, en 2009, Le Striptease dévoilé et Les Années 1980 : les branchés.

Toujours pour la télévision, il réalise des films comme La Première Séance (2009), Mais que font nos enfants la nuit ? (2010, coréalisé avec Anaïs Feuillette), Femmes de président (2011) et DSK, l'homme qui voulait tout (2013, coréalisé avec Anaïs Feuillette), documentaire qui, selon Thierry de Cabarrus, ne serait « ni l'œuvre d'un historien, ni celle d'un journaliste », mais tiendrait davantage du film de fiction, dont il ne resterait « qu'un plaidoyer indécent »[19] ; en 2012, Laurent Ruquier – On ne demande qu’à le connaître[20] et, dans la même veine, François Léotard, l'unique séance[21], diffusé sur Planète+ (14 juin 2013).

Scénario

Documentaire

  • 1991 : Les yeux d'Eva Braun de Patrick Jeudy
  • 2003 : Ce que savait Jackie Kennedy de Patrick Jeudy
  • 2004 : Robert Capa, l'homme qui voulait croire à sa légende de Patrick Jeudy
  • 2010 : Il n'y a pas de Kennedy heureux de Patrick Jeudy
  • 2015 : Gérard Depardieu, L’homme dont le père ne parlait pas, coréalisé avec Anaïs Feuillette[22],[23]
  • 2015 : Ségolène Royal, la femme qui n'était pas un homme, coréalisé avec Anaïs Feuillette
  • 2017 : Jean-Luc Mélenchon, l'homme qui avançait à contre-courant, coréalisé avec Anaïs Feuillette

Cinéma

Téléfilm

Série

  • 1999 : Politiquement correct

Radio

  • 2013 : La malédiction des trois corbeaux Série radiophonique

Acteur

  • 2009 : Avocats et Associés de Claire de la Rochefoucauld : Dr Bobby Wilcox
    • Impunité
    • Cyrano
    • Abus dangereux
    • Au bout de l'horreur

Réalisateur

  • 2008 : Tu disais… Mai 68, documentaire[24]
  • 2009 : Paris, années 80 : les branchés, documentaire[25]
  • 2009 : Le Strip-tease dévoilé, documentaire[26]
  • 2010 : Rendez Vous Chez Lacan, documentaire
  • 2010 : Femme de président, documentaire[27]
  • 2011 : Désirs masculins, documentaire, coréalisé avec Anaïs Feuillette[27]
  • 2011 : Désirs féminins, documentaire, coréalisé avec Anaïs Feuillette[27]
  • 2012 : On n'demande qu'à le connaître, documentaire[20]
  • 2012 : Les Ruses du désir (3 parties)[27]
  • 2013 : François Léotard, l'unique séance, documentaire[21]
  • 2013 : DSK, L'homme qui voulait tout, documentaire[27]
  • 2014 : Monaco, le rocher était presque parfait, réalisé par Anaïs Feuillette
  • 2015 : Gérard Depardieu, L’homme dont le père ne parlait pas, documentaire, coréalisé avec Anaïs Feuillette
  • 2015 : Ségolène Royal, la femme qui n'était pas un homme, documentaire, coréalisé avec Anaïs Feuillette

Notes et références

  1. « Qui est Anaïs Feuillette, la compagne de Gérard Miller ? » sur programme-tv.net.
  2. a, b et c Thierry Ardisson, interview de Gérard Miller, émission Tout le monde en parle, 28 avril 2001.
  3. Interview, France Inter, 3 juillet 2016.
  4. Le premier jour de ma vie où j'ai voté, 30/12/2013, sur France Inter, en radio.
  5. « Psychanalyse, Psychologie et cognition, Sciences du langage - La section clinique », sur Université Paris VIII (consulté le 2 janvier 2015).
  6. « Biographie », sur Gérard Miller - Site Officiel (consulté le 30 décembre 2014).
  7. Voir sur lemonde.fr.
  8. Voir sur challenges.fr.
  9. Voir sur lepoint.fr.
  10. Voir sur lalibre.be.
  11. Voir sur 20minutes.fr.
  12. Voir sur arretsurimages.net.
  13. « France 2 : Miller viré par Drucker » sur leparisien.fr, 29 novembre 2001. Consulté le 15 décembre 2010.
  14. « Ivan Levaï rejoint les polémistes de RTL », sur lalettre.pro, (consulté le 2 avril 2015).
  15. « Ils et elles votent Front de gauche », L'Humanité.
  16. Appel des psychanalystes contre Marine Le Pen, mediapart.fr, 15 mars 2017.
  17. Voir présentation du DVD sur fichesducinema.com.
  18. Film diffusé sur France 3 Paris-Île-de-France.
  19. « Portrait de DSK sur France 3 : l’indécent plaidoyer de Gérard Miller », Thierry de Cabarrus, nouvelobs.com, 21 mars 2013.
  20. a et b Laurent Ruquier – On ne demande qu’à le connaître, consulté le 14 juin 2013.
  21. a et b « "François Léotard, l'unique séance" : l'ex-ministre vu par Gérard Miller », consulté le 14 juin 2013.
  22. Julien Broquet, « À la télé ce samedi soir: Gérard Depardieu, l'homme dont le père ne parlait pas », sur Focus Vif, (consulté le 19 mars 2015).
  23. « Gérard Depardieu, par Gérard Miller : document le 23 mars sur France 3 », sur leblogtvnews.com, (consulté le 19 mars 2015).
  24. Tu disais… Mai 68.
  25. Paris, années 80 : les Branchés.
  26. Le Strip-tease dévoilé.
  27. a, b, c, d et e Voir sur gerardmiller.fr.

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes