Fwâi

fwâi
Pays Nouvelle-Calédonie
Région Province Nord
Nombre de locuteurs 1131[1]
Classification par famille
Statut officiel
Régi par Académie des langues kanak
Codes de langue
ISO 639-3 fwa
IETF fwa

Le fwâi est une langue kanak, parlée par un millier de locuteurs (1996) au nord de la Nouvelle-Calédonie. Comme toutes les langues vernaculaires de ce territoire, le fwâi est classé dans la branche océanienne des langues austronésiennes.

À l'instar du pije, du nemi et du jawe, il est parlé sur la commune de Hienghène (2600 habitants pour 1068 km²).

Recherches

Le fwâi figure dans le dictionnaire comparatif des langues de Hienghène, écrit par André-Georges Haudricourt et Françoise Ozanne-Rivierre en 1982.

La langue

Registres

Il existe deux registres stylistiques distincts en fwâi: d'une part le langage courant, d'autre part le fwâi honorifique. Ce dernier, similaire au qene miny du drehu, est un langage cérémoniel parlé dans les cours des grandes chefferies, lorsque des sujets s'adressent à des personnages de hauts rangs ou à des personnes âgées.

Ce langage honorifique est toujours pratiqué, et peut s'entendre notamment dans les albums du groupe Huréré – en particulier l'album « Took kohya » avec Hypolite Bouarat.

Bibliographie

  • Haudricourt, A. G et F. Ozanne-Rivierre, 1982, Dictionnaire thématique des langues de la région de Hienghène (Nouvelle-Calédonie) : pije, fwâi, nemi, jawe - Précédé d'une phonologie comparée des langues de Hienghène et du proto-océanien, Paris, Société d'Etudes Linguistiques et Anthropologiques de France, 285 pp., 2 cartes.

Notes et références

  1. Source: (en) Fiche langue (code «fwa») dans la base de données linguistique Ethnologue. pour 1996

Liens internes