Ftan

Ftan
Ftan
Vue du village de Ftan
Blason de Ftan
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton des Grisons Grisons
Région Engiadina Bassa/Val Müstair
Commune Scuol
NPA 7551
N° OFS 3761
Démographie
Gentilé Ftaner
Population
permanente
492 hab. (31 décembre 2018)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 47′ 39″ nord, 10° 14′ 55″ est
Altitude 1 648 m
Superficie 43,11 km2
Divers
Langue Romanche
Localisation
Géolocalisation sur la carte : canton des Grisons
Voir sur la carte administrative du Canton des Grisons
City locator 14.svg
Ftan
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Ftan
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Ftan
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Ftan est une localité et une ancienne commune suisse du canton des Grisons, située dans la région d'Engiadina Bassa/Val Müstair.

Démographie et économie

La région de Ftan s'étend de l'Inn, à 1 200 m jusqu'à l'Augstenberg, qui culmine à 3 230 m.

Les habitants de Ftan parlent dans leur majorité le romanche (57,75 % de la population en 2000) sans qu'il y ait de recul de cette langue par rapport aux décennies précédentes. Ils sont de nationalité suisse à 92 %[réf. nécessaire].

L'économie locale est majoritairement tributaire du tourisme, avec de nombreux petits magasins d'artisanat locaux. Cependant, l'agriculture et plus particulièrement l'élevage perdurent.

Hochalpines Institut Ftan

En 1793, le prêtre réformé Andrea Rosius à Porta a fondé une école pour garçons et filles, qui a existé jusqu'en 1869. Il a été influencé par Ulysses von Salis-Marschlins et Heinrich Pestalozzi. Par la suite, le High Alpine Daughter Institute Fetan (HTF) a été créé en 1916. C'était la première école privée dans le canton des Grisons - un pensionnat qui n'entraînait auparavant que des jeunes femmes. Depuis 1976, c'est aussi une école secondaire régionale pour les deux sexes, avec des maturités et des diplômes reconnus par le gouvernement fédéral. En 1993, elle a été rebaptisée "Hochalpines Institut Ftan"[3].

Histoire

Le , l'ancienne commune a été intégré avec ses voisines d'Ardez, Guarda, Tarasp et Sent dans la commune de Scuol.

Références

  1. « Population résidente permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2018 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 30 septembre 2018).
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. Ftan, Dictionnaire historique de la Suisse