Fresneaux-Montchevreuil

Fresneaux-Montchevreuil
Fresneaux-Montchevreuil
Une rue du village.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Beauvais
Canton Chaumont-en-Vexin
Intercommunalité Communauté de communes des Sablons
Code postal 60240
Code commune 60256
Démographie
Gentilé Frenexilliens, Frenexilliennes
Population 765 hab. (2016 en augmentation de 0,66 % par rapport à 2011)
Densité 68 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 16′ 54″ nord, 2° 00′ 14″ est
Altitude Min. 102 m
Max. 186 m
Superficie 11,18 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Montchevreuil
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte administrative de l'Oise
City locator 15.svg
Fresneaux-Montchevreuil

Géolocalisation sur la carte : Oise

Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 15.svg
Fresneaux-Montchevreuil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Fresneaux-Montchevreuil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Fresneaux-Montchevreuil

Fresneaux-Montchevreuil est une ancienne commune française située dans le département de l'Oise, en région Hauts-de-France.

Elle a fusionné le avec Bachivillers pour former la commune nouvelle de Montchevreuil, dont elle devient une commune déléguée.

Géographie

Le ru du Mesnil.

Localisation

La commune est un village rural du pays de Thelle, situé au 20 km au sud de Beauvais.

Hydrographie

Le ru du Mesnil traverse la commune.

Toponymie

La prononciation dialectale de Fresneaux est en API [fʁeɲœ]. Ce nom est attesté en 1150 sous la forme Franeae. Il signifie « les petits frênes », du latin fraxinus « frêne », avec le suffixe diminutif -ellum[1].

Montchevreuil, nom d'un hameau de la commune, noté Montchevreul en 1169, puis de monte chevrel en 1192, est un composé médiéval de mont « hauteur, colline » et de chevruel « chevreuil ». Chevreul est la forme dialectale locale de chevreuil[1].

La commune, créée par la Révolution française sous le nom de Freneau en 1793, prend en 1801 sa dénomination de Fresneaux-Montchevreuil[2].

Histoire

Aux XIXe et XXe siècles, la commune avait une activité de fabrication de boutons en nacre avec l'usine créée par Delarue, puis reprise par Miron, puis par Dangu en 1933 et son fils en 1978. Ce dernier fournissait des fabricants de chemises ou de pyjamas, ainsi que des magasins comme les Nouvelles Galeries. Cette usine disposait avant 1900 d'une machine à vapeur pour fournir sa force motrice. En 1933, celle-ci était fournie par un moteur diesel Ruston Hornsby horizontal de 28 ch. L'usine salariait 20 ouvriers en 1909, 23 ouvriers en atelier, 8 à domicile en 1933 : 23. À la fin de l'exploitation, en 1978, elle n'employait plus que 3 ouvriers[3].

Le village a été desservi de 1905 à 1934 par une ligne de chemin de fer secondaire à voie métrique des chemins de fer départementaux de l'Oise reliant Méru à Labosse. Cette ligne, où circulaient trois trains journaliers, servait essentiellement au trafic de fret, essentiellement du transport des betteraves et de ses pulpes[4],[5].

Les communes de Fresneaux-Montchevreuil et de Bachivillers membres respectivement de la communauté de communes des Sablons et de communauté de communes du Vexin Thelle, décident, après une réunion publique tenue dans chaque village, de fusionner pour former le la commune nouvelle de Montchevreuil, dont elles deviennent des communes déléguées[6],[7].

Politique et administration

La mairie.

Rattachements administratifs et électoraux

Fresneaux-Montchevreuil se trouve dans l'arrondissement de Beauvais du département de l'Oise. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1988 de la troisième circonscription de l'Oise.

La commune faisait partie depuis 1801 du canton de Méru[2]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, elle était rattachée, avant la fusion de 2018, du canton de Chaumont-en-Vexin.

Intercommunalité

Fresneaux-Montchevreuil faisait partie de la communauté de communes des Sablons jusqu'à sa fusion avec Bachivillers.

Liste des maires

Liste des maires successifs[8]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 décembre 2018 Christian Gouspy[9]   commerçant


Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2019 En cours      

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[11].

En 2016, la commune comptait 765 habitants[Note 1], en augmentation de 0,66 % par rapport à 2011 (Oise : +2,22 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
637688654666720757747783844
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
803787782727767819772763764
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
759738745576577525542512533
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
489499453596641717749754764
2016 - - - - - - - -
765--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique
Pyramide des âges en 2007

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (14,5 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,4 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,6 % d’hommes (0 à 14 ans = 20,6 %, 15 à 29 ans = 17,4 %, 30 à 44 ans = 25,7 %, 45 à 59 ans = 23 %, plus de 60 ans = 13,4 %) ;
  • 50,4 % de femmes (0 à 14 ans = 20 %, 15 à 29 ans = 17,9 %, 30 à 44 ans = 26,3 %, 45 à 59 ans = 20,3 %, plus de 60 ans = 15,6 %).
Pyramide des âges à Fresneaux-Montchevreuil en 2007 en pourcentage[13]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
1,3 
5,9 
75 à 89 ans
6,1 
7,5 
60 à 74 ans
8,2 
23,0 
45 à 59 ans
20,3 
25,7 
30 à 44 ans
26,3 
17,4 
15 à 29 ans
17,9 
20,6 
0 à 14 ans
20,0 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[14]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

  • L'église Saint-Germain, des XIIe et XVIe siècles, exceptionnelle pour les hautes lancettes élancées du chœur d'architecture gothique flamboyant. Les 3 vitraux centraux sont classés monuments historiques[15].


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.


  • Le château, du XVe siècle, agrandi au XVIIe siècle par la construction d'ailes, ainsi que d'écuriées[16]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

  • La pyramide de Germain Gaillard, caveau d'un ancien maire, daté de 1832.
  • La ferme des Dîmes
  • Pigeonniers
  • Ancienne usine de fabrication de boutons de nacre, 13 rue du Becquet, de la fin du XIXe siècle, qui a fermée en 1985[3].

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Bibliographie

  • Bernhard Duhamel, Guide des églises du Vexin français : Fresneaux-Montchevreuil, Paris, Éditions du Valhermeil, , 344 p. (ISBN 2-905684-23-2), p. 141-144

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. a et b Maurice Lebègue, Les noms des communes du département de l'Oise, Amiens, Société de Linguistique Picarde, , p. 98
  2. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. a et b « Usine de boutons Delarue, puis Miron, puis Manufacture de boutons de nacre Dangu », notice no IA60001033, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  4. « Le petit Tortillard témoin du passé : L’association Bien Vivre à Hénonville a fait découvrir lors de sa randonnée annuelle, l’histoire du petit train de Méru-Labosse », L'Écho du Thelle, no 741,‎ , p. 6.
  5. « L’histoire du petit train Méru-Labosse : Nous continuons notre série d’articles consacrés à l’histoire du Pays de Thelle avec un nouvel extrait du livre de Pascal Lenoir*, Chroniques du Pays de Thelle », L'Écho du Thelle, no 753,‎ , p. 6.
  6. Ivan Capecchi, « Fusion de Fresneaux-Montchevreuil et Bachivillers : l’heure tourne : Les deux villages, qui appartiennent à des communautés de communes différentes, doivent attendre la tenue d’une commission pour avancer dans leur projet de fusion », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le 28 décembre 2018).
  7. Ivan Capecchi, « Fresneaux-Montchevreuil et Bachivillers se sont enfin dits « oui » ! : L’arrêté préfectoral actant la fusion des deux communes de l’Oise a été pris mercredi », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le 28 décembre 2018) « La commune nouvelle prendra le nom de « Montchevreuil » et rejoindra la Communauté de communes des Sablons. Bachivillers quittera ainsi l’intercommunalité du Vexin-Thelle, qui s’était opposé à ce départ, retardant l’avancée du dossier ».
  8. « Les maires de Fresneaux-Montchevreuil », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 29 décembre 2018).
  9. Réélu pour le mandat 2014-2020 : « Les maires élus et réélus avec les nouveaux conseils municipaux installés », L'Echo du Thelle, no 523,‎ , p. 12
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  13. « Évolution et structure de la population à Fresneaux-Montchevreuil en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 14 novembre 2010)
  14. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 14 novembre 2010)
  15. « Église paroissiale », notice no PA60000040, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  16. « Château », notice no PA00114696, base Mérimée, ministère français de la Culture.