Frank McCourt (homme d'affaires)

Frank McCourt
Mccourt.jpg
Frank McCourt en 2010.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Frank H. McCourt
Nationalité
Formation
Diplômé en économie de l'université de Georgetown
Activité
Conjoint

Frank McCourt, né le à Boston, est une personnalité du monde des affaires, président du McCourt Group. Promoteur immobilier à Boston, milliardaire américain, il est connu pour ses activités dans le monde du sport. Ancien propriétaire des Dodgers de Los Angeles, une franchise de la Ligue majeure de baseball, il a cédé le club pour un montant record de plus de 2 milliards de dollars. Il est propriétaire de l'Olympique de Marseille depuis le 17 octobre 2016.

Biographie

Jeunesse et études

Frank McCourt naît le à Boston. Irlando-Américain[1],[2], il est l'héritier d'une riche famille immigrée aux États-Unis qui a fait fortune à la fin du XIXe et au début du XXe siècle dans la construction de routes[3]. L'entreprise familiale se diversifie dans la construction et est impliquée dans la construction et le développement du port, de l'aéroport et l'artère centrale originale de la ville ou encore du réseau de tunnels de la ville de Boston[3].

Frank McCourt grandit à Watertown, dans la banlieue de Boston[4]. Il est diplômé en économie de l'université de Georgetown en 1975[5].

The McCourt Company

En 1977, il fonde The McCourt Company, une société spécialisée dans les projets immobiliers. Promoteur immobilier, Franck McCourt rachète des terrains à bas coûts dans la région de Boston[4]. Sa principale opération est l'acquisition, à la fin des années 1970, d'un terrain de 97 000 m2, dans le sud de Boston, à la compagnie de chemin de fer, en banqueroute, Penn Central. Il promeut son terrain comme un potentiel d'espace de développement de la ville de Boston mais n'arrive pas à ses fins[4]. Il transforme son terrain en de nombreux espaces de stationnements[4].

Dans le monde du baseball

Premières tentatives d'acquisition de franchises

En 2001, McCourt tente d'acheter les Red Sox de Boston, l'équipe de baseball de sa ville natale. Ses échecs pour vendre son terrain de stationnement à Boston et à acheter les Angels ne lui donnent pas beaucoup de crédit auprès de la population[6]. Le club est finalement vendu en janvier 2002 à un groupe d'investisseurs mené par John W. Henry[7]. S'il avait acheté les Red Sox, le plan de McCourt était de déménager l'équipe du légendaire Fenway Park, où elle jouait à l'époque depuis déjà 90 ans, et de l'installer dans un nouveau stade de baseball sur le bord de l'eau à South Boston[8].

Rachat des Dodgers de Los Angeles

En janvier 2004, la Ligue majeure de baseball approuve la vente des Dodgers de Los Angeles de News Corporation, propriétaire depuis mars 1998, à Frank McCourt pour la somme de 430 millions de dollars[9]. Il n'est pas la première personne de sa famille à être propriétaire d'un club de baseball professionnel, puisque son grand-père était un des propriétaires des Braves de Boston[10]. Jamie McCourt est alors nommé présidente de l'équipe. McCourt gage le terrain de Boston pour conclure la vente et doit céder le terrain pour rembourser son prêt[4].

Le couple McCourt ne souhaite pas garder le directeur général en place Dan Evans  et suggère qu'il devra passer un entretien d'embauche pour mériter le poste qu'il occupe alors[11]. Dès février 2004, Evans est congédié avec encore une année à honorer à son contrat de trois ans, et les Dodgers confient le poste de directeur général à Paul DePodesta , le jeune assistant de Billy Beane chez les Athletics d'Oakland[12]. En juin, alors que les Dodgers sont en visite à Boston, la ville natale de McCourt, l'homme d'affaires est célébrée par la ville pendant une semaine : après avoir effectué le lancer inaugural du match de baseball des Red Sox, il ouvre la bourse de Boston et participe à l'ouverture d'un grand centre de conventions avec le maire et le sénateur[6].

Malgré un échange pour Hee-seop Choi  qui ne donne pas les résultats espérés en cours de saison 2004[13], les Dodgers remportent leur premier titre de la division Ouest de la Ligue nationale depuis 1996. Ils sont ensuite éliminés au premier tour éliminatoire[14]. En 2005, les Dodgers perdent 91 matchs, leur plus haut total depuis 1992[14] et les propriétaires congédient DePodesta après la dernière rencontre de la saison[15]. Malgré des participations aux éliminatoires en 2004, 2006, 2008 et 2009, les Dodgers de l'ère McCourt n'atteignent jamais la Série mondiale.

En septembre 2008, Frank McCourt renforce son influence sur le sport à Los Angeles en devenant propriétaire du Marathon de Los Angeles[16].

Divorce et vente des Dodgers

En instance de divorce avec Jamie McCourt, Frank McCourt doit faire face à la méfiance du baseball majeur qui craint que les procédures de divorce n'interfèrent avec la gestion du club. La presse met la pression sur le propriétaire des Dodgers en dévoilant des dépenses ésotériques pour un soi-disant russe payé pour envoyer à distance des ondes positives à l'équipe[17]. Le couple est également suspecté de détournements de fonds pour un enrichissement personnel[18]

Après deux ans de batailles judiciaires qui finissent par donner tort à l'époux, la Ligue majeure de baseball (MLB) s'interpose et prend le contrôle d'un club en grandes difficultés financières. À la suite d'une décision exceptionnelle, la MLB prend le contrôle des opérations courantes des Dodgers en avril 2011[19]. En juin, le commissaire du baseball, Bud Selig, bloque un contrat de télédiffusion des rencontres des Dodgers signé pour 3 milliards de dollars avec le réseau Fox, estimant que près de la moitié d'un versement initial de 385 millions aurait été détourné vers les finances personnelles de Frank McCourt[18].

Le train de vie princier du couple est étalé dans la presse[20]. Dans des documents déposés devant la Cour des faillites, les avocats du baseball majeur indiquent que McCourt a « pillé » 180 millions de dollars des revenus de l'équipe pour financer des activités n'étant pas reliées aux Dodgers, notamment le coût important du divorce[18]. Rob Manfred, alors vice-président exécutif du baseball majeur, souligne que la Dream Foundation, une organisation caritative des Dodgers, est l'objet d'une enquête du procureur général de Californie pour des fonds destinés à l'organisme qui auraient été détournés par le couple McCourt[21].

En juin 2011, les Dodgers de McCourt sont en faillite[22]. Sur la liste des créanciers figurent notamment d'autres clubs, comme les White Sox de Chicago, avec qui les Dodgers partagent un site d'entraînement printanier[23], et plusieurs employés à qui de l'argent est toujours dû : les joueurs Manny Ramírez (21 millions)[22] et Andruw Jones (11 millions) et jusqu'au descripteur des matchs, Vin Scully (150 000 dollars)[23]. Après avoir juré de ne pas vendre l'équipe malgré l'intervention de la ligue, Frank McCourt est contraint d'accepter de s'en départir[18].

En mars 2012, les Dodgers sont vendus au groupe Guggenheim Baseball Management pour un montant de 2 milliards de dollars[24], un record historique pour une concession sportive nord-américaine, surpassant le record de 1,1 milliard de dollars versé par Stephen Ross pour acheter les Dolphins de Miami en 2009[25].

Pendant sa période en tant que propriétaire de la franchise, Frank McCourt a investi 150 millions de dollars afin de moderniser le Dodger Stadium, l'une de ses priorités. Il a remplacé tous les sièges du stade, a installé une nouvelle surface de jeu et amélioré ses systèmes de drainage, a modifié les tribunes pour améliorer les concessions, redéfini les espaces de stationnement, rénové et amélioré les loges, mis aux normes sismiques le stade et amélioré l'expérience vidéo des spectateurs[26].

Investissements dans le sport équestre

En 2014, McCourt acquiert 50 % des parts du Global Champions Tour, misant sur le succès du jumping à la télévision[27],[28].

Dans le monde du football

Rachat de l’Olympique de Marseille

Le 29 août 2016, le rachat pour une valeur estimée autour de 50 millions d'euros[29] de 95% des parts de l'Olympique de Marseille par Frank McCourt est officialisé par Margarita Louis-Dreyfus[30]. Le plan de reprise est baptisé « OM Champions Project »[31].

Le 17 octobre 2016, il devient le nouveau propriétaire de l'Olympique de Marseille pour un montant de 45 millions d'euros.

Dès son arrivée à l'Olympique de Marseille, il nomme en tant que nouveau président du club Jacques-Henri Eyraud. Le 20 octobre, Rudi Garcia est officiellement nommé entraîneur général de l'OM, et Andoni Zubizarreta nouveau directeur sportif.

Lors de la première période de transferts de l'ère McCourt en janvier 2017, il débourse aux alentours de 45M€ pour recruter ses 4 joueurs: Dimitri Payet, Morgan Sanson, Patrice Evra et Grégory Sertic.

Vie personnelle

Famille

Étudiant à Georgetown, Frank McCourt y rencontre Jamie Luskin qu'il épouse le à New York[32]. De son union avec Jamie naissent quatre enfants : Drew, Travis, Casey et Gavin.

Le , Frank et Jamie McCourt annoncent leur séparation après 30 ans de mariage[32]. Jamie McCourt indique d'abord par le biais de son avocat qu'elle n'a pas l'intention de quitter son poste de présidente des Dodgers qu'elle occupe depuis 2004. Elle est néanmoins congédiée par son époux le 21 octobre 2009, jour où les Dodgers sont éliminés en Série de championnat de la Ligue nationale[32].

Le 27 octobre, Jamie McCourt dépose les documents exigeant le divorce, demandant de réintégrer ses fonctions de président et indique qu'elle possède la moitié de la franchise des Dodgers. Les avocats de Frank McCourt répliquent avec un document de 664 pages qui arguent que Jamie a été congédiée de son poste de directrice après une aventure avec son chauffeur et qu'elle a fait payer par le club ses vacances de deux semaines et demie en France[33].

Frank McCourt s'estime seul propriétaire des Dodgers en vertu d'un arrangement pré-nuptial, qu'un juge invalide le 7 décembre 2010[34]. La dispute se poursuit par tribunaux interposés pendant deux ans, Jamie accusant notamment Frank de disposer d'importantes sommes d'argent qu'il préfère employer pour mener un « jihad » contre la Ligue majeure de baseball[35]. En octobre 2011, les McCourt en arrivent à une entente où Jamie reçoit quelque 130 millions de dollars mais doit renoncer à être copropriétaire des Dodgers[36]. Pendant la procédure de divorce, Frank McCourt envisage de vendre ses droits sur le Marathon de Los Angeles[37], il en demeure le propriétaire. Selon la Cour supérieure de Los Angeles, le couple McCourt a payé quelque 20,6 millions de dollars US en frais judiciaires entre octobre 2009 et juillet 2011, ce qui ferait de leur affaire le divorce le plus coûteux de l'histoire de la Californie[36].

Fortune

En 2012, la fortune de Frank McCourt est estimée à 1,2 milliard de dollars[38].

Activités caritatives et donations

Frank McCourt a été à l'initiative de la création de la fondation ThinkCure qui a pour mission de lever des fonds afin d'aider la recherche pour la lutte contre le cancer[39]. En 2013, il effectue une dotation de 100 millions de dollars à l'université de Georgetown afin qu'elle crée un établissement spécialisé dans la politique publique en son nom[40],[41],[42].

Notes et références

  1. (en) Frank McCourt apologizes to over mess team is in, Sean O'Shea, IrishCentral, 30 avril 2011.
  2. (en) Could Frank McCourt really bring horse jumping to Dodger Stadium?, Steve Dilbeck, Los Angeles Times, 9 septembre 2014.
  3. a et b (en) « About McCourt Global » (consulté le 29 août 2016)
  4. a b c d et e (en) Katherine Clarke, « Ex-L.A. Dodgers owner and Boston real estate mogul Frank McCourt looks to expand Big Apple portfolio : After picking up Far West Side site for $167M, McCourt is negotiating on another NYC deal », The Real Deal, (consulté le 29 août 2016)
  5. Maurin Picard, « Frank McCourt, repreneur de l'OM, paria en son pays », Le Figaro, encart « Le Figaro et vous », vendredi 9 septembre 2016, page 36.
  6. a et b (en) Bill Shaikin, « A Victory Lap for McCourt in Boston », (consulté le 29 août 2016).
  7. (en) Owners Give Approval To Sale of the Red Sox, Murray Chass, New York Times, 17 janvier 2002.
  8. (en) McCourt far from blue, Nick Cafardo, Boston Globe, 12 juin 2004.
  9. (en) Baseball Owners Approve Dodgers Sale, New York Times, 30 janvier 2004.
  10. (en) Dodgers' New Owner Steps Up to the Plate, David Wharton, Los Angeles Times, 30 janvier 2004.
  11. (en) Evans' position not secure with Dodgers, Associated Press, 2 février 2004.
  12. (en) Dodgers hire DePodesta as general manager, John Nadel, Associated Press, 17 février 2004.
  13. (en) Out to prove he's a bargain, Steve Henson, Los Angeles Times, 17 mai 2005.
  14. a et b (en) Los Angeles Dodgers Team History & Encyclopedia, baseball-reference.com.
  15. (en) Dodgers fire GM Paul DePodesta, Ken Peters, Associated Press, 29 octobre 2005.
  16. (en) McCourt buys rights to LA Marathon, Associated Press, 25 septembre 2008.
  17. (en) Dodgers tap into 'V energy', Bill Shaikin, Los Angeles Times, 10 juin 2010.
  18. a b c et d Frank McCourt accepte de vendre les Dodgers, Greg Risling, Associated Press, 2 novembre 2011.
  19. (en) Bud Selig says MLB will run Dodgers, ESPN, 21 avril 2011.
  20. (en) A Major-League Divorce, Vanessa Grigoriadis, Vanity Fair, août 2011.
  21. (en) Bizball, Maury Brown, Baseball Prospectus, 1er mai 2012.
  22. a et b (en) Dodgers File For Bankruptcy, List Creditors From Manny Ramirez To Bank Of America, Steve Schaefer, Forbes, 27 juin 2011.
  23. a et b (en) Dodgers file for bankruptcy protection, ESPN, 28 juin 2011.
  24. Les Dodgers vendus 2 milliards au groupe de Magic Johnson, Vincent Brousseau-Pouliot, La Presse, 28 mars 2012.
  25. Baseball – Les Dodgers cédés pour 2 milliards $US, Le Devoir, 28 mars 2012.
  26. (en) « Frank H. McCourt, Jr. », sur mlb.com (consulté le 29 août 2016).
  27. (en) Ex-Dodgers Owner McCourt Buys 50% Stake in Horse Tour, Scott Soshnick, Bloomberg, 23 juin 2014.
  28. (en) Steve Dilbeck, « Frank McCourt buys into the elite with European horse-jumping tour », The Los Angeles Times, (consulté le 29 août 2016).
  29. « Rachat de l'OM par Frank McCourt », sur francetvinfo.fr,
  30. « Ligue 1: l'OM vendu à l'Américain Frank McCourt » (consulté le 29 août 2016).
  31. « Frank McCourt : «Je veux une équipe qui vise le titre chaque saison» » (consulté le 29 août 2016)
  32. a b et c (en) Frank and Jamie McCourt timeline, Fox Sports, 20 avril 2011.
  33. (en) Frank McCourt says he fired wife for having an affair, Bill Shaikin, Los Angeles Times, 29 octobre 2009.
  34. (en) Jamie McCourt wins court ruling, Molly Knight, ESPN, 8 décembre 2010.
  35. (en) Jamie McCourt argues for no reduction, Associated Press, 29 juillet 2011.
  36. a et b (en) Frank and Jamie McCourt reach settlement involving Dodgers, Bill Shaikin, Los Angeles Times, 17 octobre 2011.
  37. (en) Frank McCourt entertains offers for the Los Angeles Marathon, Bill Shaikin, Los Angeles Times, 4 novembre 2011.
  38. (en) « Frank McCourt Net Worth », sur www.therichest.com (consulté le 29 août 2016).
  39. (en) « ThinkCure! » (consulté le 29 août 2016).
  40. (en) Nick Anderson, « Ex-Dodgers owner McCourt gives Georgetown $100 million to launch public policy school », The Washington Post, (consulté le 29 août 2016).
  41. (en) « Georgetown University Receives $100 Million to Create New Public Policy School : Transformative gift from alumnus Frank H. McCourt, Jr. will forge a new approach to public policy education », Georgetown University, (consulté le 29 août 2016).
  42. « Georgetown University McCourt School of Public Policy » (consulté le 29 août 2016).