Franck Innocent

Franck Innocent
Naissance
Décès
(à 70 ans)
Nationalité
Drapeau : France Française
Activité
Formation
Maître
Mouvement

Franck Innocent est un artiste peintre de l'École de Rouen né à Sahurs le 20 novembre 1912, mort subitement le 13 avril 1983.

Biographie

Franck Innocent naît au n°27, rue de Bas à Sahurs (une plaque commémorative est aujourd'hui apposée sur la maison[1]), fils unique d'une famille qui ira bientôt s'installer à Sotteville-lès-Rouen où notre artiste habitera toute sa vie durant. Adolescent, il reçoit les conseils de Marcel Couchaux[2] dont il fréquente l'atelier dès l'âge de quinze ans et qu'il accompagne durablement dans la nature afin de peindre avec lui sur le vif. Il n'en est pas moins étudiant à l'École supérieure de commerce de Rouen dont il sortira diplômé[3].

Il est sociétaire aux Artistes rouennais dès l'âge de 15 ans.

Brutalement emporté par une crise cardiaque en avril 1983, Franck Innocent repose au cimetière de Sahurs. Plusieurs communes de Seine-Maritime lui font alors hommage en donnant son nom à un espace public, comme l'école Franck-Innocent de Sahurs, la rue Franck-Innocent de Sotteville-lès-Rouen ou le square Franck-Innocent du Mesnil-Esnard.

Livres illustrés

Expositions personnelles

  • Galerie Legrip, Rouen, 1936, 1938, 1942, 1943, octobre-novembre 1946, mars-avril 1954.
  • Galerie Paul Blauseur, Paris, 1944.
  • Galerie Prigent, Rouen, 1945.
  • Galerie Bernheim-Jeune, Paris, janvier-février 1953.
  • Galerie Legrip, Rouen, mars-avril 1954.
  • Galerie Marcel Bernheim, Paris, 1955, 1956[4].
  • Galerie Saint-Placide, Paris, 1957, 1958, 1960, 1961, 1963.
  • Galerie Cimaise Mazarine, Paris, 1961.
  • Gilbert Galleries, San Francisco, 1968.
  • Galerie des Orfèvres, Paris, 1970.
  • Galerie du Carlton, Cannes, décembre 1971 - janvier 1972.
  • Galerie Chantepierre, Aubonne (Vaud), 1972.
  • Galerie Médicis, Paris, 1975.
  • Reyn Gallery, New York, 1976.
  • Galerie Denise Valtat, Paris, 1977.
  • Galerie Colette Dubois, Paris, 1978.
  • Galerie Cardo, Paris, 1980.
  • Rétrospectives Franck Innocent, Galerie Bernheim-Jeune, 1985, 1990, juin-juillet 2001[5], juin 2015[6].
  • Galerie Patrick Grindel, Rouen, 1986.
  • Centre Paul-Gauguin, Pont-Aven, juin-juillet 1989.
  • Galerie Tuffier, Les Andelys, 1993.
  • Centre culturel de Revin, 1995.
  • Hommage à Franck Innocent, Mairie de Yerville, 2001.
  • Rétrospective Franck Innocent, Conseil départemental de la Seine-Maritime, Hôtel du Département, Rouen, 2002.
  • Franck Innocent (1912-1983) - 120 toiles, gouaches et aquarelles, Espace Musée Charles-Léandre, Condé-sur-Noireau, mai-juin 2009[7],[3],[8].

Expositions collectives

Réception critique

  • « Ses paysages sont à la charnière du post-impressionnisme et du post-fauvisme. Il est de ces artistes qui ont préféré s'inspirer de ces mouvements une fois qu'ils étaient décantés par le temps et aussi par les disciples des grands pionniers. Dans le style Franck Innocent, il y a comme un héritage de la prudence et du juste milieu légendaires en pays normand. Sa peinture est vraie, sans être réaliste; elle est à peine architecturée, comme par une lointaine réminiscence cézannienne. C'est gonflé comme de la bonne terre. Franck Innocent, avec ce Paysage picard, ne s'est guère éloigné de ses horizons familiers. Là aussi, comme en Normandie, on devine la présence de l'eau ; sous la terre comme dans son reflet lointain sur le ciel. » - Pierre Mazars[11]
  • « Franck Innocent disait : "Le cœur doit passer avant l'intelligence et il est primordial d'oublier ce que l'on fait au moment de peindre pour laisser toute place aux sentiments et à l'émotion". Cette pensée le suivra toute sa vie et son évolution ne le démentira jamais... Ce "terrien" teinté de spiritualité restera aux yeux de tous comme un grand artiste... » - Dominique Breton[12]
  • « Innocent est resté tout au long de sa vie très attaché à sa région natale, la Normandie. Il a laissé de nombreux paysages des bords de la Seine et de l'Eure, des marines d'Honfleur, d'Yport et de Dieppe. Un métier solide, classique, par lequel il a exprimé son exaltation devant la nature. » - Gérald Schurr[13]

Musées et collections publiques

Collections privées

Bibliographie

  • Fernand Guey, Franck Innocent, Rouen, Éditions Galerie Legrip, Imprimerie Wolf, 1946, 12p.
  • Ivan Bettex, Franck Innocent, coll. « Les Cahiers d'art-Documents », Genève, Éditions Pierre Cailler, 1958.
  • Franck Innocent - Galerie Saint-Placide, revue Le Peintre - L'officiel des peintres et graveurs - Guide du collectionneur, n°197, 15 janvier 1960.
  • Roger Bésus (préfacier), Visages rouennais, photos de personnalités (dont Franck Innocent) en tirages argentiques, porte-folio édité en 40 exemplaires numérotés par Williams et Dominique Cordier, photographes, 1963.
  • Pierre Mazars (Introduction de Georges de Caunes), Les œuvres d'art du Paquebot France, Genève, Éditions Livror, 1969.
  • Hervé Bazin, Franck Innocent, collection La vie de Rouen, Rouen, Éditions BDS, 1973.
  • Ouvrage collectif, Les peintres témoins de leur temps - La rue, Éditions du Musée Galleria, 1974.
  • François Lespinasse (préf. François Bergot), L'École de Rouen, Sotteville-lès-Rouen, Rouen-Offset, , 221 p. (LCCN 80155566)
  • Dominique Breton, Franck Innocent, Paris, Éditions Bernheim-Jeune, 1990.
  • Gérald Schurr, Le Guidargus de la peinture, Paris, éditions de l'Amateur, , 1069 p.
  • Emmanuel Bénézit, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Gründ, 1999.
  • Jean-Pierre Delarge, Dictionnaire des arts plastiques modernes et contemporains, Gründ, 2001[14].
  • Franck Innocent, Condé-sur-Noireau, Éditions de l'Espace musée Charles-Léandre, 2009.

Références

  1. François Lespinasse, L'École de Rouen, Éditions d'art Fernandez Frères, 1980.
  2. a et b Espace musée Charles-Léandre, Condé-sur-Noireau, Franck Innocent (1912-1983), dossier de presse
  3. Voir article Franck Innocent, un peintre rouennais à la Galerie Marcel Bernheim, in Connaissance des arts, n°48, 15 février 1956, page 73.
  4. Art Aujourd'hui Info, Franck Innocent (1912-1983), Galerie Bernheim-Jeune, 2001
  5. André Ruellan, Exposition Franck Innocent, Galerie Bernheim-Jeune, 2015, site Art Culture France
  6. Espace musée Charles-Léandre, Condé-sur-Noireau, Les expositions temporaires - Franck Innocent, 2009
  7. La Manche libre, A Condé-sur-Noireau, un peintre de l'École de Rouen: Franck Innocent, 22 mars 2009
  8. Dictionnaire Bénézit, Gründ, 1999, tome 7.
  9. Clément D., « Le quarantième Salon des amis des arts et du Manoir de Briançon », dans Sortir à Paris, 9 juin 2008
  10. a et b Pierre Mazars, Les œuvres d'art du Paquebot France, Éditions Livror, Genève, 1969.
  11. Dominique Breton, Franck Innocent, Éditions Bernheim-Jeune, 1990.
  12. Gérald Schurr, Le Guidargus de la peinture, Paris, éditions de l'Amateur, , 1069 p.
  13. a et b Jean-Pierre Delarge, « Franck Innocent », Dictionnaire des arts plastiques modernes et contemporains

Liens externes