Francis Chouat

Francis Chouat
Illustration.
Francis Chouat en 2018.
Fonctions
Député français
En fonction depuis le
(11 mois et 9 jours)
Élection 25 novembre 2018
Circonscription 1re de l'Essonne
Législature XVe (Cinquième République)
Groupe politique app. LREM
Prédécesseur Manuel Valls (indirectement)
Maire d'Évry

(6 ans, 6 mois et 23 jours)
Élection
Réélection
Prédécesseur Manuel Valls
Successeur Danielle Valéro (intérim puis maire déléguée)[1]
Conseiller général de l’Essonne

(12 ans, 10 mois et 23 jours)
Élection 5 mai 2002
Réélection 28 mars 2004
27 mars 2011
Circonscription Canton d'Évry-Sud
Prédécesseur Jean-Pierre Vervant
Successeur Canton supprimé
Biographie
Nom de naissance Francis Georges Chouat
Date de naissance (70 ans)
Lieu de naissance Argenteuil (France)
Nationalité Français
Parti politique PS (1971-1972)
PCF (jusqu'en 1989)
PS (1995-2017)
Fratrie Didier Chouat
Profession Historien

Blason Evry.svg
Maires d’Évry

Francis Chouat, né le à Argenteuil (Val-d'Oise), est un homme politique français. Membre du Parti socialiste puis proche de La République en marche, il est maire d’Évry de 2012 à 2018 et député depuis 2018.

Biographie

Situation personnelle

Francis Georges Chouat[2] naît le à Argenteuil[3]. Il est le frère de Didier Chouat qui fut député également[4].

Il est historien de profession[5].

Parcours politique

Issu d’une famille de tendance radical-socialiste, Francis Chouat milite dans sa jeunesse auprès du Parti socialiste unifié. En 1969, il se rapproche du Parti socialiste, auquel il adhère après le congrès d'Épinay, en 1971[6]. Il fait partie des soutiens de Jean Poperen[7]. Méfiant envers François Mitterrand, il quitte le Parti socialiste en 1972[6] et rejoint ensuite le Parti communiste français, où il est directeur adjoint de la revue pédagogique L'École et la Nation[8]. À cette époque, il est surveillant au lycée Charlemagne et adhérent au Syndicat national des enseignements de second degré[6],[9],[10].

Francis Chouat quitte le Parti communiste français en 1989, le jugeant incapable de se renouveler[11]. De 1989 à 1998, il travaille à la direction générale de la mairie de Gennevilliers auprès du maire communiste Jacques Brunhes[6]. En 1995, il adhère à nouveau au Parti socialiste, dont il est nommé secrétaire national chargé de la coordination en 2012[12]. Il est conseiller de Jean-Paul Huchon au conseil régional d'Île-de-France, chargé du développement économique, de 1999 à 2002[10].

À la suite des élections municipales de 2001, il devient premier adjoint de Manuel Valls, élu maire d'Évry. Il est également élu conseiller général dans le canton d'Évry-Sud lors d'une élection cantonale partielle en , après la mort de Jean-Pierre Vervant[13],[14]. Réélu conseiller général en 2004 et en 2011, il est premier vice-président du conseil général de l’Essonne, présidé par Jérôme Guedj, de 2011 à 2015[15],[16].

Francis Chouat est élu maire d'Évry le , en remplacement de Manuel Valls, nommé ministre de l’Intérieur dans les gouvernements Jean-Marc Ayrault[17]. Il est réélu maire de la commune en 2014[18]. En 2012, il est également élu président de la communauté d’agglomération Évry Centre Essonne, puis, en 2016, président de la communauté d'agglomération Grand Paris Sud Seine-Essonne-Sénart[19].

Il quitte le Parti socialiste en vue des élections sénatoriales de 2017 en se présentant sur une liste dissidente[20],[21],[22]. Cependant, il se définit toujours en 2018 comme « un homme de gauche »[23].

En , il se présente à l’élection législative partielle se tenant dans la première circonscription de l'Essonne, à la suite de la démission de Manuel Valls[24]. Soutenu par La République en marche et une partie de la droite essonnienne[25], il est élu député au second tour avec 59,1 % des suffrages exprimés, face à la candidate de La France insoumise, Farida Amrani, alors que la participation s’établit à 17,6 %[26]. Sa suppléante est Tracy Keïta[27].

À l'Assemblée nationale, il siège en tant qu’apparenté au groupe La République en marche[28].

Ses fonctions de maire d’Évry prennent fin le , un mois après son élection comme député, conformément à la loi sur le cumul des mandats. Danielle Valéro assure l’intérim en sa qualité de première adjointe[29], puis elle est élue, le , maire déléguée d’Évry et première adjointe au maire d’Évry-Courcouronnes, commune nouvelle issue de la fusion entre Évry et Courcouronnes, le [1],[30].

À l'Assemblée nationale, Francis Chouat est, au sein du groupe LREM, l'un des trois animateurs du Groupe d’action politique (GAP), dédié à la laïcité. Sur ce sujet, sa ligne est proche de celle du Printemps républicain[31].

Détail des mandats et fonctions

Décorations

Notes et références

  1. a et b « Stéphane Beaudet et Danielle Valéro sont élus » [PDF], sur evry.fr, (consulté le 19 février 2019).
  2. a et b Décret du portant promotion et nomination. Journal officiel no 77 du , page 5480 .
  3. « Recueil des actes administratifs spécial - N° 100 publié le 26 juillet 2017 - Arrêté n°2017/PREF/DRCL/540 du 25 juillet 2017 fixant la liste générale des électeurs pour les élections sénatoriales du 24 septembre 2017 dans le département de l’Essonne » [PDF], sur essonne.gouv.fr, (consulté le 27 novembre 2018).
  4. Frédéric Barillé, « Didier Chouat, une page de l'histoire socialiste », sur Ouest-France, (consulté le 27 novembre 2018).
  5. « Fiche de Francis Chouat », sur essonne.fr (consulté le 5 novembre 2018).
  6. a b c et d Sébastien Morelli, « Francis Chouat, de conseiller de l’ombre aux bancs de l’Assemblée », sur Le Parisien, (consulté le 28 novembre 2018).
  7. Jacques Trentesaux, « Sa garde rapprochée », sur L'Express, (consulté le 25 novembre 2018).
  8. « Fonds Gérard Alaphilippe - Cote 221 J1-41 - 1958-1999 » [PDF], sur archives.seinesaintdenis.fr, (consulté le 25 novembre 2018).
  9. Julien Heyligen, « Manuel Valls décore son “ami” Francis Chouat », sur Le Parisien, (consulté le 28 novembre 2018).
  10. a et b Béatrice Jérôme, « Le vallsiste Francis Chouat s'intéresse à l'Ile-de-France », sur Le Monde, (consulté le 28 novembre 2018).
  11. « Francis Chouat, futur maire d'Evry ? », sur Le Parisien, (consulté le 25 novembre 2018).
  12. Anne Brandy, « #Crif - Francis Chouat invité de la Commission Relations avec les Elus », sur Le Parisien, (consulté le 26 novembre 2018).
  13. « Le PS vire en tête à Evry-Sud », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  14. « Francis Chouat et Maude Olivier candidats du PS », sur Le Parisien, (consulté le 26 novembre 2018).
  15. « Essonne : l'ex-adjoint de Valls à Évry mis en cause dans une affaire d'appel d'offres », sur Le Point, (consulté le 26 novembre 2018).
  16. « Conseil général de l’Essonne : Le nouvel exécutif », sur Essonne Info, (consulté le 28 novembre 2018).
  17. « Valls cède son poste de maire d'Evry », sur Le Figaro, (consulté le 26 novembre 2018).
  18. « Résultats des élections municipales et communautaires 2014 », sur interieur.gouv.fr (consulté le 25 novembre 2018).
  19. « Le Maire d’Evry élu Président de l’Agglomération Grand Paris Sud », sur evry.fr, (consulté le 26 novembre 2018).
  20. « Succession de Valls dans l'Essonne: victoire du maire d'Evry Francis Chouat », sur Libération (journal), (consulté le 27 novembre 2018).
  21. « Le PS 91 réclame plus de 69 000 € aux maires d’Evry et de Sainte-Geneviève-des-Bois », sur Le Parisien, (consulté le 26 novembre 2018).
  22. Loris Boichot, « Succession de Valls dans l'Essonne : le PS appelle à voter contre l'ancien socialiste Francis Chouat », sur Le Figaro, (consulté le 26 novembre 2018).
  23. Sylvia Zappi, « Législative partielle dans l’Essonne : Francis Chouat, soutenu par LRM, succède à Manuel Valls », sur Le Monde, (consulté le 26 novembre 2018).
  24. Décret n° 2018-844 du 5 octobre 2018 portant convocation des électeurs pour l'élection d'un député à l'Assemblée nationale (1re circonscription de l'Essonne), sur Légifrance.
  25. Laure Bretton, « La droite soutient l’héritier de Valls », sur Libération, (consulté le 19 février 2019).
  26. Sébastien Morelli, « Législative partielle dans l’Essonne : Francis Chouat succède à Manuel Valls », sur Le Parisien, (consulté le 25 novembre 2018).
  27. « Arrêté préfectoral du 31 octobre 2018 modifiant la liste des candidats et de leurs remplaçants pour le 1er tour de scrutin à l'élection d'un député à l'Assemblée nationale (1re circonscription de l'Essonne) les 18 et 25 novembre 2018 » [PDF], sur essonne.gouv.fr (consulté le 27 novembre 2018).
  28. « Fiche de Francis Chouat », sur NosDéputés.fr (consulté le 19 février 2019).
  29. « Et le nouveau député est… Francis Chouat », sur Essonne Info, (consulté le 20 février 2019).
  30. « Essonne : Francis Chouat passe la main à la mairie d'Evry ce mardi soir », sur Le Parisien, (consulté le 20 février 2019).
  31. Manuel Jardinaud, « Laïcité: LREM s’embarque dans trois mois de débats à haut risque », sur Mediapart, (consulté le 29 octobre 2019).
  32. « Petites décorations entre “amis” », sur Le Parisien, (consulté le 26 novembre 2018).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Ressources relatives à la vie publique :
    • Assemblée nationale
    • Documentation de la Société générale de presse
    • NosDéputés.fr