Francesco Landini

Francesco Landini
Landini.jpg
Landini couronné de lauriers, jouant de l'organetto (illustration du XVe siècle Codex Squarcialupi)
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Activités
Compositeur, astrologue, fabricant d'instruments de musique
Autres informations
Instrument
Orgue (en)

Francesco Landini ou Landino (né v. 1335 à Florence (?) et mort le ) est un compositeur, organiste, chanteur, poète et créateur d'instruments italiens du XIVe siècle.

Connu à son époque sous les noms de « Magister Franciscus » — « Maître Francesco » — et « Cieco degli Organi » — « L'Organiste Aveugle » —, Francesco Landini est le plus célèbre et le plus apprécié des compositeurs italiens de la seconde moitié du XIVe siècle. Son œuvre rayonna sur toute l'Europe.

Biographie

Nous disposons de peu d’informations sur la vie de Francesco Landini, rares sont les faits ayant laissé des traces écrites. Les quelques épisodes de sa vie dont le récit nous est parvenu proviennent des archives de la ville de Florence; notamment d'un ouvrage publié en 1385 par le célèbre chroniqueur florentin Filippo Villani, né vers 1325 et contemporain de Landini.

Bien que son arrière-petit-fils, l'humaniste Cristoforo Landino ait donné Fiesole comme ville de naissance, Landini est très probablement venu au monde à Florence. Son père, sans doute Jacopo del Casentino, fut un peintre de qualité, élève de Taddeo Gaddi, lui même élève de Giotto.

Aveugle dès la petite enfance et doué pour la musique, c’est en elle qu’il chercha le réconfort. Composant dès de début de la deuxième moitié du XIVe siècle, il fut proche de Pétrarque. Il mit en musique des poèmes de sa composition et composa surtout des « ballate » d'amour. Vers 1364, il reçut la couronne de lauriers de la ville de Venise des mains de Pierre de Lusignan[1]. De 1365 à sa mort, il vécut à Florence, où il assumait la responsabilité des orgues de la basilique San Lorenzo. Ouvert à la philosophie, il s'intéressa tout spécialement aux écrits de Guillaume d'Ockham[2].

C’est à Florence qu’il mourut le . Sa tombe se trouve dans la basilique San Lorenzo dont il est resté l'organiste jusqu’à la fin de sa vie.

Ses compositions sont d’un volume considérable : elles représentent près du quart de la musique italienne du XIVe siècle qui nous soit parvenue.

Notes et références

  1. Anna Chiappinelli, La Dolce Musica Nova di Francesco Landini (Una Favola Medievale), Sidereus Nuncius, 2007 (ISBN 978-2-9530503-0-1).
  2. R. Aubert, art. « Landini (Francesco) », Dictionnaire d'Histoire et de Géographie Ecclésiastique, fasc. 174-175a, col.261-262, 2008 (ISBN 978-2-7063-0249-7). Voir la courte bibliographie à la fin de cet article.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Notices d'autorité : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • Service bibliothécaire national • Bibliothèque nationale de la Diète • Bibliothèque nationale d’Espagne • Bibliothèque royale des Pays-Bas • Bibliothèque nationale de Pologne • Bibliothèque universitaire de Pologne • WorldCat
  • (en) Œuvre et discographie
  • Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistes : Dizionario biografico degli italiani • Encyclopædia Britannica • Encyclopædia Universalis • Swedish Nationalencyklopedin
  • Ressources relatives à la musique : International Music Score Library Project • Bayerisches Musiker-Lexikon Online • BBC Music • Carnegie Hall • Discogs • MusicBrainz