Frances Hodgson Burnett

Frances Hodgson Burnett
Description de cette image, également commentée ci-après
Frances Hodgson Burnett
Nom de naissance Frances Eliza Hodgson
Naissance
Cheetham Hill, Manchester
Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Décès (à 74 ans)
Plandome, État de New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Écrivain
Auteur
Langue d’écriture anglais
Genres
Romans pour la jeunesse

Œuvres principales

Frances Eliza Hodgson Burnett, de son nom de naissance Frances Eliza Hodgson, née le à Manchester et décédée le à Plandome dans l'État de New York, est une romancière anglaise, connue pour être l'une des pionnières du roman d'apprentissage pour enfants.

Biographie

Son père meurt en 1853 quand elle a quatre ans, laissant sa famille dans une misère extrême. Cette période de sa vie aura un grand impact sur les motifs de son existence et sa conscience : dans plusieurs de ses romans, elle parle de la pauvreté et des différences entre les classes sociales. En 1865, elle émigre avec sa famille aux États-Unis, dans le Tennessee. Elle partagera son temps entre l'Angleterre, où elle fera de nombreux longs séjours, et les États-Unis.

En 1872, elle épouse Swan Burnett, qui deviendra médecin. Ils vivent deux ans à Paris, où Frances donne naissance à deux garçons. La famille retourne aux États-Unis. C'est là qu'elle commence à écrire des romans.

Menant une vie très mondaine et aimant le luxe, elle divorce en 1898 et se remarie en 1900 avec Stephen Townsend, de dix ans son cadet. Le couple divorce deux ans plus tard.

Ses romans ont pour thème l'enfance. Ils l'ont rendue vraiment connue dès 1886, à la parution de son tout premier livre : Le Petit Lord Fauntleroy (Little Lord Fauntleroy). Par la suite, nombre de ses romans pour enfants devinrent connus et reconnus. Elle a aussi écrit des romans romantiques pour adultes, qui ont également connu le succès.

Frances passe les dix-sept dernières années de sa vie à New York où elle meurt en 1924, à soixante-quatorze ans. En 1936, une statue est érigée en son honneur à Central Park, dans le Conservatory Garden. Elle représente les deux célèbres personnages de son roman Le Jardin secret.

Romans

Sur une quarantaine de romans publiés, trois ont eu une renommée mondiale et ont été adaptés plusieurs fois au cinéma et à la télévision.
Note : la première date est celle de la première édition française.

  • 1921 : Le Jardin secret[5] (The Secret Garden, 1911), Traduction de Mme Jean Vallette, Publication : Neuchâtel, Delachaux et Niestlé, 311 p.

Autres romans traduits en français

  • 1883 : Une Nièce d'Amérique, trad. Marguerite du Parquet. Paris : C. Lévy, 394 p.
  • 1886 : Entre deux Présidences, trad. A. Hédouin. Paris : Hachette, 2 vol.
  • 1888 : La Fille à Lowrie (That Lass o' Lowrie's, 1877), trad. Robert de Cerisy, suivie d'une étude sur Mrs Burnett / par Th. Bentzon. Paris : J. Hetzel, (s. d.), 384 p.

Notes et références

Source

  • La Littérature pour la jeunesse en Europe occidentale (1750-1925). Histoire sociale et courants d’idées : Angleterre, France, Pays-Bas, Allemagne, Italie., de Ganna Ottevaere van Praag, Édition : Peter Lang, 1987. 497 p., (ISBN 3261036613)[6]. (source ISBN pour : La Littérature pour la jeunesse en Europe occidentale (1750-1925))
  1. Notice n°: FRBNF30178832 de la Bibliothèque nationale de France
  2. Lors de la seconde réédition française en 1934, le titre sera changé définitivement en La Petite Princesse
  3. Notice n°: FRBNF30178833 de la Bibliothèque nationale de France.
  4. Pour la seconde édition américaine en 1905, le titre anglais sera changé en : A Little Princess : Being the Whole Story of Sara Crewe Now Told for the First Time.
  5. Notice n°: FRBNF31891796 de la Bibliothèque nationale de France
  6. http://www.mollat.com/livres/ganna-ottevaere-van-praag-litterature-pour-jeunesse-europe-occidentale-1750-1925-histoire-sociale-courants-9783261036612.html