François Huwart

François Huwart
Illustration.
Fonctions
Maire de Nogent-le-Rotrou
En fonction depuis le
(29 ans, 3 mois et 5 jours)
Élection 19 mars 1989
Prédécesseur Jean Cotinet
Secrétaire d'État au commerce extérieur

(2 ans, 9 mois et 8 jours)
Président Jacques Chirac
Gouvernement Gouvernement Lionel Jospin
Prédécesseur Jacques Dondoux
Successeur François Loos indirectement
Député de la 3e circonscription d'Eure-et-Loir

(4 ans, 3 mois et 2 jours)
Prédécesseur Patrick Hoguet
Successeur Laure de La Raudière

(2 ans, 2 mois et 27 jours)
Prédécesseur Patrick Hoguet
Successeur Jacky Jaulneau
Conseiller régional du Centre

(17 ans et 2 jours)
Élection 16 mars 1986
Successeur Maryvonne Radix
Président de la communauté de communes du Perche
En fonction depuis le
Prédécesseur Marc Lhuillery
Biographie
Date de naissance (71 ans)
Lieu de naissance Nogent-le-Rotrou
Nationalité Française
Parti politique PRG
MRSL
Père Robert Huwart
Enfants Olivier et Harold Huwart

François Huwart, né le 20 juin 1947 à Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir), est un homme politique français. Il est maire de Nogent-le-Rotrou depuis 1989. Il est ancien secrétaire d'État au commerce extérieur de Lionel Jospin et haut fonctionnaire au ministère de la Défense.

Biographie

Président de la fédération radicale de gauche d'Eure-et-Loir jusqu'en 2010 et conseiller régional en 1986, il devient maire de Nogent-le-Rotrou en 1989, deux ans après la mort de son père, Robert Huwart, maire et président du conseil général. Il est réélu à la mairie en 1995, 2001 et 2008.

Député d’Eure-et-Loir en juin 1997, il entre dans le gouvernement de Lionel Jospin comme secrétaire d’État au commerce extérieur le 28 juillet 1999[1],[2]. En plus des fonctions de diplomatie économique et de soutien aux entreprises françaises, il est chargé par Lionel Jospin de représenter la France à l'OMC pour les cycles de négociations du Millénaire et de Doha[3]. Il participe ainsi aux conférences de Seattle en 1999 (qui verra l'échec du lancement du cycle du Millénaire) et de Doha en 2001 (lançant un nouveau cycle qui s'est officiellement achevé en 2006 sur un nouvel échec), ainsi qu’au forum social de Porto Alegre en 2000 (où il est le premier membre d’un gouvernement français à faire le déplacement) ou au forum économique mondial de Davos en 2001. Il démissionne avec le gouvernement au lendemain du 21 avril 2002.

Battu par Patrick Hoguet (53,08 %) aux élections législatives de juin 2002, il est réélu député à la faveur d'une élection législative partielle le avec 55 % des voix à la suite de l'invalidation de l'élection précédente par le Conseil constitutionnel.

Aux élections législatives de 2007, il est battu par Laure de La Raudière, candidate investie par l'UMP qui réunit 53,32 % des suffrages. Durant l'été 2007, François Huwart quitte la vice-présidence la communauté de communes du Perche, qu'il avait contribué à créer, pour se concentrer sur sa gestion municipale à Nogent-le-Rotrou.

En , il est réélu pour la quatrième fois à la mairie de Nogent-le-Rotrou avec 52,17 % des suffrages au 1er tour (61,26 % en 2001).

Son fils, Harold Huwart[4],[5], est investi par le PRG, le Parti socialiste et Europe-Écologie-les-verts pour l'élection législative de juin 2012 dans la 3e circonscription d'Eure-et-Loir ; il est battu par Laure de La Raudière, candidate investie par l'UMP qui réunit 52,58 % des suffrages.

En , il est élu président pour trois ans d'Atout France, l'agence nationale de développement touristique de la France[6],[7].

Le , suite à son élection pour un cinquième mandat de maire de Nogent-le-Rotrou, il est élu président de la communauté de communes du Perche[8].

Formation et parcours professionnel

Mandats et responsabilités politiques locales

Anciens mandats nationaux et fonctions ministérielles

Notes et références

  1. [1]
  2. [2]
  3. [3]
  4. [4]
  5. [5]
  6. Biographie sur L'Écho Touristique
  7. « Un nouveau président pour Atout France », sur www.quotidiendutourisme.com, (consulté le 21 février 2016)
  8. Stéphane Marchand, « François Huwart, maire de Nogent-le-Rotrou, élu président de la cdc du Perche », L'Écho républicain,‎ (lire en ligne)
  9. [6]

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes