François-Xavier Villain

François-Xavier Villain
Illustration.
Fonctions
Maire de Cambrai
En fonction depuis le
(25 ans, 10 mois et 13 jours)
Élection 1992
Réélection 1995, 2001, 2008, 2014
Prédécesseur Jacques Legendre
Président de la communauté
d’agglomération de Cambrai
En fonction depuis le
(9 ans, 8 mois et 13 jours)
Prédécesseur Jacques Legendre
Député français

(15 ans et 1 jour)
Circonscription 18e du Nord
Législature XIIe, XIIIe et XIVe
Groupe politique NI puis UDI
Prédécesseur Brigitte Douay
Successeur Guy Bricout
Conseiller général du Nord

(20 ans, 3 mois et 26 jours)
Élection 1982
Réélection 1988, 1994, 2001
Circonscription Canton de Cambrai-Ouest
Prédécesseur Jacques Legendre
Successeur Jean-Jacques Segard
Biographie
Date de naissance (68 ans)
Lieu de naissance Abbeville (France)
Nationalité Française
Parti politique DVD, DLR puis UDI
Diplômé de Sciences-Po Paris
Profession Avocat

François-Xavier Villain
Maires de Cambrai

François-Xavier Villain, né le à Abbeville (Somme), est un homme politique français.

Biographie

Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris (1972)[1], François-Xavier Villain s'inscrit la même année au barreau de Cambrai, à seulement 22 ans.

Il se lance très tôt dans la vie politique locale et c'est sous le mandat de Jacques Legendre qu'il est élu une première fois conseiller municipal en 1977, puis adjoint au maire en 1983. Élu premier magistrat de la ville le 18 octobre 1992, il occupe cette fonction sans interruption depuis.

En parallèle, François-Xavier Villain est élu conseiller général dans le canton de Cambrai-Ouest en 1982, fonction qu'il occupera jusqu'en 2002. Il est vice-président du conseil général du Nord de mars 1992 à mars 1998. Il assure également la fonction de président de la commission de la décentralisation et des ressources humaines de cette instance de 1994 à 1998.

Il se rapproche de Guy Bricout, maire de Caudry, deuxième principale ville de la 18ecirconscription du Nord et ensemble, ils remportent les élections législatives de 2002[2] et de 2007[3].

C'est sous le slogan « La passion du territoire » que ce même ticket est réélu pour un nouveau mandat en 2012[4].

Au sein de l’hémicycle, François-Xavier Villain est membre du groupe de l'Union des démocrates et indépendants (UDI), présidé par Philippe Vigier[5]. Il est membre de la commission des lois et de plusieurs groupes d’études[6].

Il a été également membre de la commission spéciale chargée d'examiner la proposition de loi sur l'enfance délaissée et l'adoption votée par l'Assemblée nationale le 1er mars 2012[7].

Il milite pour l’amélioration du permis à points et a déposé une proposition de loi qui permettrait à tous les professionnels de la route de bénéficier d'un bonus de points sous certaines conditions[8].

La redistribution des forces armées en France ayant entraîné la fermeture de la base aérienne 103 Cambrai-Épinoy, il obtient du gouvernement le classement de l’intégralité de l’arrondissement en zone de revitalisation (aide fiscales à la création d’entreprises) et l’installation à Cambrai du Centre d'analyse comptable et financière du ministère de la Défense[9].

Depuis 2008, il est le président de la Communauté d’agglomération de Cambrai.

En 2009, il se prononce contre la loi Hadopi proposée par la ministre de la Culture, Christine Albanel.

En 2012, accompagné de Guy Bricout, maire de Caudry, il présente à la presse le projet de reconversion de la base aérienne 103 Cambrai-Épinoy, un vaste parc à thème autour de la mobilité : Mobilopolis[10].

François-Xavier Villain est reconduit une nouvelle fois à la mairie de Cambrai lors des élections municipales du 23 mars 2014. Sa liste « Union pour Cambrai » est élue avec 72,46 % des voix dès le premier tour, obtenant une majorité de 35 sièges sur 39 au conseil municipal qui lui permet d'être réélu maire le 29 mars 2014.

En 2016, il annonce qu'il ne se représentera pas aux élections législatives de 2017 (loi du 22 janvier 2014 sur le cumul des mandats)[11], et parraine la candidature de Nicolas Dupont-Aignan à l'élection présidentielle[12]. Au terme de son mandat, il compte parmi les députés les moins actifs de l'Assemblée[13],[14].

Le 2 janvier 2017, François-Xavier Villain est réélu à la présidence de la Communauté d’agglomération de Cambrai[15].

Le 9 novembre 2017, la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) dépose contre François-Xavier Villain une plainte qui « estime, au regard des différents éléments dont elle a connaissance, qu'il existe en l'état un doute sérieux quant à l'exhaustivité, l'exactitude et la sincérité de ces déclarations »[16].

Détail des mandats et fonctions

En 2017, selon un classement publié par le site d'information Mediacités, il est le troisième homme politique du Nord par le cumul des mandats, avec 97 années de mandats cumulées[17].

Mandats nationaux

  • 19 juin 2002 - 19 juin 2007 : député (élu avec 55,86 % des voix au second tour, dans la 18e circonscription du Nord) ;
  • 20 juin 2007 - 17 juin 2012 : député (élu avec 57,45 % des voix au second tour, dans la 18e circonscription du Nord) ;
  • 18 juin 2012 - 19 juin 2017 : député (élu avec 57,63 % des voix au second tour, dans la 18e circonscription du Nord).

Mandats locaux

Conseil général du Nord
Communauté d'agglomération de Cambrai
  • 22 décembre 1992 - 18 décembre 2008 : vice-président ;
  • Depuis le 18 décembre 2008 : président[18],[19].
Conseil municipal de Cambrai
  • 21 mars 1977 - 13 mars 1983 : conseiller municipal ;
  • 14 mars 1983 - 19 mars 1989 : adjoint au maire ;
  • 20 mars 1989 - 18 juin 1995 : conseiller municipal ;
  • 20 mars 1989 - 17 octobre 1992 : adjoint au maire ;
  • 18 octobre 1992 - 18 juin 1995 : maire ;
  • 19 juin 1995 - 18 mars 2001 : maire (sa liste l’emporte au 1er tour avec 67,34 % des voix) ;
  • 18 mars 2001 - 9 mars 2008 : maire (sa liste l’emporte au 1er tour avec 63,87 % des voix) ;
  • 9 mars 2008 - 23 mars 2014 : maire (sa liste l’emporte au 1er tour avec 66,18 % des voix)[20] ;
  • Depuis le 23 mars 2014 : maire (sa liste l’emporte au 1er tour avec 72,46 % des voix)[21].

Notes et références

  1. http://www.sciences-po.asso.fr/profil/francoisxavier.villain72_1.
  2. Résultats des élections législatives 2002 pour la 18e circonscription du Nord-site du ministère de l'Intérieur
  3. Résultats des élections législatives 2007 pour la 18e circonscription du Nord-site du Ministère de l'Intérieur
  4. Résultats des élections législatives 2012 pour la 18e circonscription du Nord sur le site du ministère de l'Intérieur]
  5. Article de La Voix du Nord du 21 juin 2012
  6. Sa fiche sur le site de l'Assemblée Nationale
  7. Proposition de loi sur l'enfance délaissé et l'adoption sur le site de l'Assemblée nationale
  8. Proposition de loi visant à introduire un dispositif de bonification dans le système du permis à points pour les professionnels de la route
  9. Le centre de liquidation des factures des armées emménagera début 2013 à Cambrai Article de La Voix du Nord du 7 août 2010
  10. Article paru dans Les échos.fr du 5 juin 2012
  11. Cambrésis : François-Xavier Villain ne se représentera pas aux législatives ! Article de La Voix du Nord du 18 mars 2016
  12. Nicolas Dupont-Aignan en petit-déjeuner de campagne à Cambrai Article de La Voix du Nord du 9 juin 2016
  13. « François-Xavier Villain, l'élu fantôme de l'Assemblée », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  14. « Cambrésis : le bilan des quinze ans du député François-Xavier Villain », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne)
  15. « François-Xavier Villain réélu président de l'agglo », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne)
  16. « Patrimoine de Balkany : la Haute autorité pour la transparence saisit la justice », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  17. « Cumul des mandats dans le Nord : Cambrai sur le podium », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne)
  18. Article de La Voix du Nord du 19 décembre 2008
  19. « F- X Villain élu à nouveau président de l’Agglo », L'Observateur du Cambrésis, no 1333,‎ , p. 9
  20. Article de l Observateur du Cambrésis du 10 mars 2008
  21. « Un triomphe historique pour le maire sortant, François-Xavier Villain, à Cambrai » Article de l Observateur du Cambrésis du 25 mars 2014]

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Ressources relatives à la vie publique : Assemblée nationale • Base Sycomore