Frédéric Maillard

Frédéric Maillard
Description de cette image, également commentée ci-après
Photo de Benoit Buzzi du 15 février 2010
Naissance
Fribourg (Suisse Drapeau : Suisse)
Nationalité Suisse
Profession
Didacticien
Activité principale
Analyste de polices
Autres activités

Economiste de gestion

Essayiste
Formation


Frédéric Maillard

Frédéric (-Joseph) Maillard, né en 1965 à Fribourg en Suisse,[1] économiste de gestion, est un interlocuteur privilégié entre les pouvoirs politiques et les corps de police, en qualité d'analyste et prévisionniste des évolutions policières[2].

Depuis le 24 juin 2011, Frédéric Maillard écrit des "Avis de l'expert" dans le quotidien suisse de réfèrence Le Temps. Depuis septembre 2015, il anime un blog pour le même journal.[3]

Biographie

A l'âge de 16 ans, il s'engage au sein de l'ACAT qu'il co-dirigera durant 8 ans comme responsable de la Dynamique des jeunes et membre de plusieurs comités nationaux et internationaux.

En 1985, il accomplit son école de recrue obligatoire au sein de l'armée suisse. Durant celle-ci, il effectue une formation spéciale d'ordonnance de combat. Au terme de ce service obligatoire, il refuse de poursuivre ses cours de répétition pour des raisons de conscience. Le 28 août 1989, il est condamné à l'emprisonnement, en régime de semi-détention, et est exclu de l'armée. En novembre 1990, Amnesty International défendra la cause de Frédéric Maillard et la publiera aux côtés d'autres prisonniers d'opinion de l'Europe de l'Ouest[4].

Ancien animateur de l'Eglise catholique romaine et chef d'entreprise durant 14 ans, il est aujourd'hui responsable de formation en sciences humaines, sociales et de gestion auprès de plusieurs corporations de polices suisses, d'Hautes écoles spécialisées et d'administrations publiques. Jeune adulte, il rencontre des femmes et des hommes victimes de tortures. Leurs tortionnaires sont des fonctionnaires de police et des militaires. Il comprend alors l'importance de l'éducation aux Droits humains auprès des membres des forces de l'ordre qu'il considère comme premiers détenteurs et défenseurs de ces Droits[5].

« La paix relie les humains. Le gardien de la paix est un policier qui fait la paix. Le métier de policier est donc un métier de l'humain et le policier en est le gardien. »

— Frédéric Maillard, juin 2010. Ouvrage : Policier, gardien de la paix ?

Activités

Grâce à ses travaux de recherche en relation avec les maîtrises et compétences policières, il est régulièrement sollicité par les médias et les milieux professionnels afin d'auditer et d'analyser les pratiques et les actions de police ainsi que leurs gouvernances[6].

Depuis 2015, il anime un blog sur la plateforme du journal Le Temps intitulé « L'observatoire des polices ». Grâce à son expérience d'analyste et de prévisionniste de polices, il nous offre un regard différent sur les métiers de sanction[7].

Bibliographie

Livres

  • 1992 Des chrétiens d'Afrique défendent la dignité humaine. Cotonou (Bénin), quinze conférenciers auteurs.

Contributions et articles

« La non-discrimination policière ». Pages 39 à 43. Berne. Revue Tangram Numéro 26. Confédération suisse. Bulletin de la Commission fédérale contre le racisme. Art. n : 301.300.26/10.dfi

« Comment rendre au policier le goût de son métier » Le Temps du 24 juin 2011

« Police et médias : frères ennemis ? Point de vue policier » 9ème Congrès de la sécurité urbaine, Zurich, du 8 septembre 2011

« La police ne doit pas s'isoler » Le Monde du 9 décembre 2011

« L'illogique militarisation de la police » Libération du 13 décembre 2011

« Violences : qui est responsable ? » Le Temps du 24 février 2012

« Une police sentinelle du jour et de la nuit », préambule de la charte des valeurs, Police Région Morges, le 26 juin 2012

« Les droits humains sont la légitimité du policier » (http://www.fredericmaillard.com/les-droits-humains-sont-la-l%C3%A9gitimit%C3%A9-du-policier/) Le Temps du 21 septembre 2012

« La formation policière ne doit plus être seulement l'école des gros bras » (http://www.fredericmaillard.com/wp-content/uploads/2012/02/le_temps_mai_2013.pdf) Le Temps du 27 mai 2013

« Zurich, Lucerne : les polices sont invitées à faire leur autocritique » (http://www.letemps.ch/opinions/2013/12/04/polices-invitees-faire-autocritique) Le Temps du 5 décembre 2013

« C'est quoi un bon policier ? » (http://www.letemps.ch/opinions/2014/06/04/c-quoi-un-policier) Le Temps du 5 juin 2014

« Ce sont les femmes qui humaniseront la police » (http://www.letemps.ch/opinions/2015/03/16/femmes-humaniseront-police) Le Temps du 17 mars 2015

« Policier et journaliste : même combat ? » (http://www.letemps.ch/opinions/2015/10/12/policier-journaliste-meme-combat) Le Temps du 28 octobre 2015

Référence

Cet article « Frédéric Maillard » est issu de Wikimonde Plus.

  1. Biographies de Frédéric Maillard (http://www.fredericmaillard.com/v01/upload_file/biographie_complete.pdf)
  2. « Violences : qui est responsable ? », Le Temps,‎
  3. L'observatoire des polices (http://blogs.letemps.ch/frederic-maillard/)
  4. (en) Rapport d'Amnesty International "Amnesty International Concerns in Western Europe" P.54-55 http://www.fichier-pdf.fr/2015/10/30/eur030021990en/
  5. Nos auteurs (http://www.lhebe.ch/catalogue/nos-auteurs/manufacturers/delachaux-yves-patrick-et-maillard-frederic)
  6. Biographies de Frédéric Maillard (http://www.fredericmaillard.com/v01/upload_file/biographie_complete.pdf)
  7. L'observatoire des polices (http://blogs.letemps.ch/frederic-maillard/)