Frédéric Chatillon

Frédéric Chatillon

Frédéric Chatillon est un chef d'entreprise et un militant d'extrême droite.

Repères biographiques

Un temps dirigeant du Groupe union défense (GUD) à partir de 1991[1], il participe comme secrétaire à l'association sportive du GUD, le Marteau de Thor, en 1992[1]. Il est un temps le gérant de la librairie Ogmios[2]. Il serait aujourd'hui proche de Jean-Marie Le Pen, parrain de son fils[1], et de Dieudonné[3]. En 2007, Frédéric Chatillon participe à la création d'Égalité et Réconciliation, mouvement « nationaliste de gauche » présidé par l'écrivain Alain Soral[4]. En 2008, il se présente aux élections municipales de Paris sur une liste FN[5].

Longtemps considéré comme « entretenant des liens assez proches avec le général Tlass », il fait partie – avec Dieudonné, Thierry Meyssan et Alain Soral – d'une délégation qui se rend au Liban puis en Syrie à l'été 2006. Cette délégation rencontra notamment le président libanais Émile Lahoud, le général Aoun, opposant libanais, et, lors d'un passage à Damas, Hugo Chávez, président du Venezuela.

Il dirige les entreprises Riwal Communication et IDeveloppement[6].

Bibliographie

  • Frédéric Chatillon, Thomas Lagane et Jack Marchal (dir.), Les Rats maudits. Histoire des étudiants nationalistes 1965-1995, Éditions des Monts d'Arrée, 1995 (ISBN 2-911387-00-7).
    Les chapitres 2,3, 4, 5 et 6 évoquent plus particulièrement la création et les principaux « faits d'armes » du GUD.

Notes et références

Cet article « Frédéric Chatillon » est issu de Wikimonde Plus.