Frédéric Angleviel

Frédéric Angleviel
Salonlivreparis2014angleviel.jpeg
Biographie
Naissance
(56 ans)
Nouméa
Nationalité
Activité
Salon du livre de Paris 2014

Frédéric Angleviel, né le à Nouméa, est un historien français spécialiste de la Nouvelle-Calédonie et de Wallis-et-Futuna. Il a soutenu une thèse Nouveau régime d’histoire contemporaine sur Wallis-et-Futuna en 1989 et une habilitation à diriger des recherches sur l’historiographie de la Nouvelle-Calédonie en 2002. Enseignant à l'université de la Nouvelle-Calédonie de 1988 à 2008, il travaille actuellement pour la Province Sud.

Biographie

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Certifié en 1985, il fut professeur d’histoire à l’école normale de Nouvelle-Calédonie de 1987 à 1990 puis directeur du Centre territorial de recherche et de documentation pédagogiques (CTRDP) de Nouvelle-Calédonie de 1991 à 1994. Vacataire à partir de 1988 à l’Université française du Pacifique, il devient le premier maître de conférences de la filière histoire en 1993 (emploi N°2200 MCF 0104). Il y fut professeur des universités de 2004 à 2008. Historien libéral de 2009 à 2017, il est actuellement professeur des universités sans affectation en recherche d'un poste dans une université de la région tout en continuant ses activités d'historiens des collectivités et des entreprises. En 2010 il a publié un ouvrage de science-fiction intitulé La menace pourpre et un roman biographique sur l'un de ses aïeux, De la vendetta à la Nouvelle-Calédonie. Paul Louis Mariotti, matricule 10318. Il a reçu en le prix de l'aide à la réalisation de la Société Le Nickel (SLN) pour réaliser un court-métrage intitulé À la poursuite de l'or vert (visible sur youtube). Ce court-métrage a été présenté au festival de film océanien de Rocherfort en 2015. Sa version courte, Vies métisses, a reçu le premier prix du concours "Destin commun" en 2011. Après avoir finalisé en 2013 une Histoire illustrée de la Nouvelle-Calédonie, il a dirigé un ouvrage collectif sur l'histoire de Wallis et Futuna. Il publie fin 2014 un ouvrage sur les maisons coloniales nouméennes et début 2015 le premier ouvrage historique sur le drame d'Ouvéa, ouvrage lancé par son éditeur parisien lors du salon du livre de Paris. Cet ouvrage a reçu le prix "sciences" du festival du livre insulaire de Ouessant 2015. En 2016, il présente l'histoire de la plus ancienne maison commerciale calédonienne, "la maison Ballande", à travers cinq générations de bâtisseurs et il publie un ouvrage de poésies libres et de prose. En 2017 il finalise un ouvrage sur les Photographies calédoniennes d'antan et un Précis d'histoire de la Nouvelle-Calédonie.

Il a participé à plusieurs ouvrages collectifs ou travaux d'équipe sur l'histoire de la Nouvelle-Calédonie ou du Pacifique. Il a ainsi codirigé en 1992 le manuel d’histoire de la Nouvelle-Calédonie pour les classes de CM 1 et 2, et en 1999 un ouvrage portant sur Wallis-et-Futuna. En 2004, il a coordonné un numéro spécial du Journal of Pacific Studies (Suva) et les actes d’un séminaire universitaire sur les violences océaniennes. En 2006, il coordonne les actes de la XVIe conférence de la Pacific History Association et les Mélanges en l'honneur du Pr. Jean Martin. Comme auteur, il a publié quatorze ouvrages, co-rédigé douze livres, dirigé treize publications, participé à quatorze ouvrages collectifs et publié seize articles de rang A ainsi que neuf articles en langue anglaise et deux articles en langue italienne. En 2008, il a dirigé avec le politologue Stephen Levine l'ouvrage New Zealand - New Caledonia, Neighbours, Friends, Partners, publié à la Wellington university press, puis avec le géographe Jean-Michel Lebigre, De la Nouvelle-Calédonie au Pacifique aux éditions L'Harmattan. En 2011, il a finalisé avec Marcellin Abong, Darrell Tryon et Christiane Terrier l'ouvrage 101 mots pour comprendre le Vanuatu qui a été offert à 400 exemplaires aux écoles du pays qui se tient debout. En 2014-2015, il a co-rédigé avec le premier docteur originaire de Lifou, Paul Magulue Fizin, un ouvrage sur les parlements de la Mélanésie.

Sur le plan de l'édition, il a créé en 1997 la collection « 101 mots pour comprendre » aux éditions nouméennes Île de lumière, (onze titres), en 1999 la collection « Fac-similés océaniens » (dix titres) et en 2005 la collection « Portes océanes » aux éditions L'Harmattan (trente neuf titres). En 2004, il avait fondé les Annales d’histoire calédonienne (2 titres). Il préside l'association GRHOC qui a publié quatorze ouvrages et participé à de nombreuses coéditions. Il a obtenu en 1995 le prix Auguste Pavie de l’Académie des sciences d'outre-mer pour son premier ouvrage, Les Missions à Wallis et Futuna au XIXe siècle[1]. En tant que secrétaire général adjoint de la Maison de la Mélanésie et secrétaire de rédaction, il participe en 2012 au lancement de deux publications annuelles : Les outremers français. Actualités et Etudes et La Mélanésie. Actualités et Etudes. Seul le deuxième projet collectif bénévole a réussi l'épreuve du temps grâce à l'organisation annuelle d'un colloque consacré aux problématiques mélanésiennes.

Militant associatif, il a créé en 1986 l’Association pour la diffusion des thèses sur le Pacifique francophone (THESE-PAC) et en 1997 le Groupe de recherche en histoire océanienne contemporaine (GRHOC). Il fut membre fondateur de l’Association des professeurs d’histoire-géographie et de l’association Corail qui organise un colloque par an depuis 1988. C'est au titre de son dynamisme en tant qu'éditeur et responsable associatif qu'il reçoit en 2007 la médaille de chevalier des arts et des lettres. Secrétaire général de la Fédération des œuvres laïques (FOL) de Nouvelle-Calédonie de 1996 à 2003, il reçoit à ce titre les palmes académiques en 2005. Il est conseiller municipal Rassemblement-UMP de la ville de Nouméa de 2001 à 2008 et y a présidé le comité des villes jumelles. Collectionneur et ami des arts, il développe au début des années 2010 une politique de création de lithographies au service des artistes calédoniens et océaniens.

Sa recherche est centrée sur la Franconésie ainsi que sur l’histoire religieuse et l’histoire ultramarine.

  1. Perception du christianisme en Océanie : acculturation ou inculturation ;
  2. Identité et histoire des vagues de peuplement ;
  3. Les sources historiques : oralité et archéologie industrielle ;
  4. l’histoire politique contemporaine du Pacifique sud

Il considère que la recherche fondamentale doit se nourrir d'aller-retour avec la recherche appliquée. Conscient que les enseignants et le grand public méritent des ouvrages de qualité, il participe à la valorisation, à la vulgarisation et à la synthétisation de la recherche. Depuis 2009, son statut d'historien libéral l'amène à s'intéresser à l'histoire économique et sociale de la Nouvelle-Calédonie.

Principales publications

Ouvrages[2]

  • Poésies historiques calédoniennes, Edilivre, Paris, 2016, 146 p.
  • Les Ballande et l'appel du large, GRHOC & Groupe Ballande, Nouméa, 2016, 250 p.
  • Gravures calédoniennes d'antan. Du temps des Austronésiens à la colonisation libre, Footprint Pacifique, Nouméa 2015, 210 p.
  • Kaléidoscope kanak. 10 nouvelles calédoniennes, Edilivre, Paris, 2015, 154 p.
  • Un drame de la colonisation. Ouvéa, Nouvelle-Calédonie, mai 1988, Vendémiaire, Paris, 2015, 320 p.
  • Histoire du pays Kunié. De la terre de tous les exils à l'île la plus proche du paradis, Mairie de l'Île des Pins et GRHOC, Nouméa, 2015, 120 p.
  • Maisons nouméennes, Patrimoine colonial d'hier et d'aujourd'hui, Footprint Pacifique, Nouméa, 2014, 192 p.
  • Histoire illustrée de la Nouvelle-Calédonie, Footprint Pacifique, Nouméa, 2013, 216 p.
  • Le Paradou. De l'hôpital du Marais au centre hospitalier Albert Bousquet, GRHOC et CH A. Bousquet, Nouméa, 2013, 112 p.
  • Farino, un siècle de convivialité, GRHOC et mairie de Farino, 2011, 100 p.
  • De la vendetta à la Nouvelle-Calédonie : Paul Louis Mariotti, matricule 10318, roman historique, L’Harmattan, Paris, 2010, 252 p.
  • avec Yann Bencivengo, La SLN. 130 ans au service d'une vision industrielle durable, Ed. SLN-Eramet, Nouméa, 2010, 168 p
  • La menace pourpre. Tome 1. La parole perdue, Amalthée, Nantes, 2010, 356 p. (Science-fiction)
  • Brève histoire politique de la Nouvelle-Calédonie (1945-2005), éditions GRHOC, Nouméa, 2006, 320 p.
  • Histoire de la Nouvelle-Calédonie. Nouvelles approches, nouveaux objets, L’Harmattan, Paris, 2006, 350 p.
  • Les fondements de l’histoire de la Nouvelle-Calédonie. Définition, périodisation, sources, Centre de Documentation Pédagogique, Collection Université, Nouméa, 2004, 201 p.
  • Historiographie de la Nouvelle-Calédonie ou l’émergence tardive de deux écoles historiques antipodéennes, Publibook, Paris, 2003, 360 p.
  • Les missions à Wallis-et-Futuna au XIXe siècle, CRET-CEGET, Collection îles et archipels, N°18, Université de Bordeaux III, Bordeaux, 1994, 243 p.

Ouvrages publiés au titre de seul éditeur

  • (dir.) : Wallis et Futuna, 3500 ans d'histoire, GRHOC et Comité du cinquantenaire, Nouméa, 2014, 120 p.
  • (dir.) : La Mélanésie. Actualités et études, volume 2, L'Harmattan, Coll. Portes Océanes, N°26, Paris, 2014, 416 p.
  • (dir.) : La Mélanésie. Actualités et études, L'Harmattan, Coll. Portes Océanes, N°20, Paris, 2012, 290 p
  • (dir.) : Les outre-mers français. Actualités et études, L'Harmattan, Coll. Portes Océanes, N°18, Paris, 2012, 336 p
  • (dir.) : Traditions religieuses des peuples de l’Océanie, numéro spécial revue Religions et Histoire, N° 9, Paris, 2006, 100 p.
  • (dir.) Franconesia: Contemporary Aspects of Francophone Presence in Oceania, numéro spécial du Journal of Pacific Studies, Vol. 27, N°1, Suva, 2004, p 83 à 94.
  • (dir.) Violences océaniennes, L’Harmattan, Paris, 2004, 234 p.
  • (dir.) : Une histoire en cent histoires. L’histoire calédonienne à travers 100 destins hors du commun, Bambou éditions, Nouméa, 2004, 110 p.
  • (dir.) : La Nouvelle-Calédonie. Terre de métissage, Annales d’histoire calédonienne, N°1, Les indes savantes, Paris, 2004, 274 p.
  • (dir.) : Religion et sacré en Océanie, L’Harmattan-UNC, XIIè colloque Corail, Paris, 2000, 306 p.
  • (dir.) : 101 mots pour comprendre l’histoire de la Nouvelle-Calédonie, Ile de Lumière, Nouméa, 1997, 225 p. 15 notices.
  • (dir.) : Du Caillou au nickel. L’archéologie industrielle de la province sud, Centre de Documentation Pédagogique de Nouvelle-Calédonie & Université Française du Pacifique, Coll. Université N°1, Nouméa, 1996, 280 p.
  • (dir.) : Parole, Communication et symbole en Océanie, Corail, L’Harmattan-UFP, Paris, 1995, 382 p, p 335 à 363.

Ouvrages édités en collaboration

  • & Paul Fizin, Congrès et parlements de la Mélanésie, Congrès de la nouvelle-Calédonie, Nouméa, 2016, 200 p.
  • & Richard Gaüzère, Nomenclature de la scriptophilie calédonienne et néo-hébridaise, GHROC, Nouméa, 2013, 180 p.
  • & Claire Laux, Figures de l'évangélisation de l'Océanie, Histoire et missions Chrétiennes, Karthala, Paris, 2012, 180 p.
  • & Lebigre Jean-Michel (dir.) : De la Nouvelle-Calédonie au Pacifique, L’Harmattan, Paris, 2009, 286 p.
  • & Levine Stephen (dir.) : La Nouvelle-Zélande et la Nouvelle-Calédonie. Voisins, amis et partenaires, Victoria University Press, Wellington, 2008, 347 p.
  • & Wadrawane Eddy : Les Kanak et l’histoire, les indes savantes, Paris, 2007,
  • & Faessel Sonia : Si Nouméa m’était contée… Anthologie, Edition du GRHOC, N°1, Nouméa, 2000, 144 p.
  • & Atoloto Malau, Atonio Takasi (dir.) : 101 mots pour comprendre Wallis-et-Futuna, Iles de Lumière, Nouméa, 1999, 258 p.
  • & Le Bourdiec Paul et Jost Christian : Géo-Pacifique des espaces francophones, Géo-Pacifique-CTRDP, Nouméa, 1994, 236 p. (Réédition 1996).
  • & Coppell W. et Charleux M. : Bibliographie des thèses sur le Pacifique, CRET/CEGET/PUB, Bordeaux, 1991, 288 p.

Notes et références

Prix "Sciences" du festival du livre insulaire de Ouessant, 2015

  1. Prix Auguste Pavie, site de l'Académie des sciences d'outre-mer
  2. « Frederic Angleviel, auteur » (consulté le 5 novembre 2016)

Annexes

Bibliographie

  • Patrick Cabanel, « Frédéric Angleviel », in Patrick Cabanel et André Encrevé (dir.), Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours, tome 1 : A-C, Les Éditions de Paris Max Chaleil, Paris, 2015, p. 67 (ISBN 978-2846211901)

Liens externes