Fotokol

Fotokol
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Extrême-Nord
Département Logone-et-Chari
Démographie
Population 36 893 hab. (2005[1])
Coordonnées 12° 22′ 00″ nord, 14° 14′ 00″ est

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir sur la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Fotokol

Géolocalisation sur la carte : Extrême-Nord

Voir sur la carte administrative d'Extrême-Nord (Cameroun)
City locator 14.svg
Fotokol

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Fotokol

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte topographique du Cameroun
City locator 14.svg
Fotokol

Fotokol est une commune du Cameroun, située dans le Logone-et-Chari et la région de l'Extrême-Nord, à la frontière avec le Nigeria[2].

Population

Lors du recensement de 2005, la commune comptait 36 893 habitants[1], dont 11 787 pour Fotokol Ville.

Ce sont principalement des Arabes choua et des Kotoko, majoritaires, également des Kanouri, des Peuls. La plupart sont musulmans[3].

Organisation administrative

Outre la ville de Fotokol, la commune comprend les localités suivantes[1] :

Éducation

Fotokol est doté d'un lycée public général. Fermé en novembre 2014 après le massacre de Gamboru Ngala (Nigeria) par la secte Boko Haram, l'établissement, très endommagé, a rouvert ses portes en septembre 2016, en présence de 300 élèves et 3 enseignants. Pendant les hostilités, de nombreux réfugés fuyant les exactions de Boko Haram s'y étaient logés[4].

Notes et références

  1. a b et c Bureau central des recensements et des études de population, Répertoire actualisé des villages du Cameroun : Troisième recensement général de la population et de l'habitat du Cameroun, vol. 4, t. 7, , 435 p. (lire en ligne [PDF]), p. 161
  2. « Cameroun : nouvelle attaque meurtrière à Fotokol », RFI, 21 novembre 2015
  3. * Fotokol, sur le site Communes et villes unies du Cameroun (CVUC)
  4. Lore E. Souhé, « Extrême-Nord. Après deux ans de fermeture, le lycée de Fotokol ouvre de nouveau ses portes », cameroon-info.net, 23 septembre 2016 [1]

Voir aussi

Bibliographie

  • Karine Bennafla, Le commerce frontalier en Afrique centrale : acteurs, espaces, pratiques, Karthala, Paris, 2002, 368 p. (ISBN 2-8458-6230-X) (texte remanié d'une thèse de géographie)
  • H. Elingui, P. Tjeega, Dictionnaire des villages du Logone et Chari, Centre géographique national, ONAREST, 1978, 127 p.
  • Kengne Fodouop, « La contrebande entre le Cameroun et le Nigeria », in Cahiers d'Outre-Mer, 1988, no 161, p. 5-25, [lire en ligne]
  • Fernand Isseri, Dictionnaire des villages du Logone et Chari : région de l'Extrême Nord, Institut national de cartographie, Yaoundé, 2014, 403 p.
  • Plan communal de développement de Fotokol, juin 2011, 237 p., [lire en ligne]
  • Christian Seignobos et Olivier Iyébi-Mandjek, Atlas de la province Extrême-Nord Cameroun, Paris, IRD Éditions, , 171 p. (ISBN 9782709922920, lire en ligne).

Articles connexes

Liens externes