Fort Kent

Fort Kent
Image illustrative de l'article Fort Kent
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau du Maine Maine
Comté Aroostook
Type de localité Town
Code ZIP 04743, 04744
Démographie
Population 4 097 hab. (2010)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 14′ 55″ nord, 68° 34′ 55″ ouest
Altitude 186 m
Superficie 14 340 ha = 143,4 km2
· dont terre 140,3 km2 (97,84 %)
· dont eau 3,1 km2 (2,16 %)
Fuseau horaire EST (UTC-5)
Localisation
Localisation de Fort Kent
Carte du comté d'Aroostook.

Géolocalisation sur la carte : Maine

Voir sur la carte administrative du Maine
City locator 14.svg
Fort Kent

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Fort Kent

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Fort Kent
Liens
Site web http://www.fortkent.org

Fort Kent est une ville située dans l’État américain du Maine, dans le comté de Aroostook.

Population

Selon le recensement de 2010, sa population est de 4 097 habitants. On estime que 62 % de la population parle le français[1].

Géographie

Le village se situe en face de la commune canadienne de Clair, dans le Nouveau-Brunswick.

Histoire

Fort Kent et sa voisine Clair se sont développées au même rythme vers le milieu du XIXe siècle. Vers 1909, le chemin de fer Bangor & Aroostook relia la ville au reste du Maine. Les piétons utilisaient un traversier, jusqu'à ce que le pont international soit construit en 1929[2], sur une proposition de Paul Carmel Laporte[3].

Fort-Kent est l'une des localités organisatrices du Ve Congrès mondial acadien en 2014[4].

Économie

Équipement

Le pont international a été restauré en 2014, deux mois avant la date prévue, pour un budget de 14 millions de dollars[5]. Il traverse le fleuve Saint-Jean, relie la route 1 aux États-Unis à la route 161 au Nouveau-Brunswick. La démolition de l’ancien pont, construit en 1929, est planifiée pour 2015[6].

Culture

Le président de la Société historique du Fort Kent est Chad Pelletier[7].

Monuments et patrimoine

En 1968, l'artiste américain Dennis Oppenheim a réalisé son œuvre Annual Rings sur la glace de la St. Johns River séparant le Canada des États-Unis.

En 1875, lors de l'arrivée de Cléophas Demers, premier prêtre de la paroisse, n'existait dans la ville, qu'une simple chapelle. Il fit bâtir une église en 1882, ainsi qu'un rectorat en 1884[8]. Elle fut terminée par Francois-Xavier Burque, curé de la paroisse St-Jean-Marie Vianney de 1882 à 1904. Détruite lors d'un incendie en 1907, c'est son successeur, Arthur Decary, qui édifia l'église Saint-Louis en 1911,

Notes et références