Forêt de Fausses-Reposes

Forêt de Fausses-Reposes
Forêt de Fausses-Reposes
Chemin dans la forêt
Chemin dans la forêt
Localisation
Coordonnées 48° 49′ 13″ nord, 2° 09′ 58″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Hauts-de-Seine, Yvelines
Géographie
Superficie 616 ha
Altitudes mini. 107 m — maxi. 173 m
Compléments
Protection forêt de protection
Statut Forêt domaniale
Administration Office national des forêts
Essences Châtaignier

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Forêt de Fausses-Reposes

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-Seine

(Voir situation sur carte : Hauts-de-Seine)
Forêt de Fausses-Reposes

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Forêt de Fausses-Reposes


La forêt de Fausses-Reposes est une forêt domaniale française de 616 hectares 28 ares 20 centiares située principalement dans les Hauts-de-Seine (372 hectares 71 ares 77 centiares) et secondairement dans les Yvelines (242 hectares 56 ares 43 centiares). Ancienne forêt royale proche de Versailles, c'est aujourd'hui une forêt gérée par l'Office national des forêts (ONF). C'est, en surface, la deuxième forêt des Hauts-de-Seine après la forêt de Meudon.

L'expression « fausses reposes » vient du langage de la vénerie. Elle évoque ces feintes qu'utilisait l'animal pourchassé (cerf ou sanglier) en se cachant dans un repli du terrain ou dans un fourré pour déjouer la meute de chiens ou les équipages à cheval. Il s'agit donc du « faux repos » des animaux.

La forêt s'étend sur les communes de Vaucresson, Marnes-la-Coquette, Ville-d'Avray, Sèvres, Chaville (Hauts-de-Seine), La Celle-Saint-Cloud, Le Chesnay, Versailles, Viroflay (Yvelines). Vers l'est, elle prolonge le parc de Saint-Cloud, qui forme avec elle un massif forestier continu. Elle est remarquable par ses reliefs, ses points de vue, ses vallons, ses crêtes boisées visibles des communes proches (notamment Versailles, Viroflay, Chaville), sa géologie (limons, argiles à meulière, sables). Sa flore est dominée par le châtaignier, dont certains spécimens atteignent des tailles imposantes. On trouve aussi des chênes, des bouleaux et des pins. Certains sols exposés au sud sont couverts de bruyères.

En son centre se trouve le parc départemental des haras de Jardy, seul espace de prairies pâturées de la proche banlieue de Paris. Les étangs de Ville-d'Avray, à l'est, ont été immortalisés par Camille Corot. Le pavillon du Butard, construit pour le roi Louis XV par l'architecte Ange-Jacques Gabriel en 1750, se trouve sur le territoire de La Celle-Saint-Cloud (route des Puits).

La forêt est traversée par plusieurs axes routiers, notamment la route de l'Impératrice, la route départementale D985 reliant Saint-Cloud à Versailles, l'A13 (autoroute de Normandie), la route départementale 307 reliant Saint-Cloud à Maule, ainsi que par la ligne ferroviaire reliant la gare Saint-Lazare à Saint-Nom-la-Bretèche.

Malgré l'extrême proximité de Paris, la forêt reste relativement sauvage, ce qui en fait un lieu de promenade fréquenté. Elle est parcourue par des sentiers de randonnée balisés et des pistes cavalières.

Fausses-Reposes est la seule grande forêt, avec celle de Meudon sa voisine, située à moins de dix kilomètres de Paris.

Elle a été classée en forêt de protection par décret en Conseil d'État du .

Littérature

Cette forêt est au cœur de la nouvelle de Boris Vian : Le loup-garou (Boris Vian est né et a vécu à Ville-d'Avray). Son héros, Denis, "habitait dans le bois de Fausses-Reposes, en bas de la côte de Picardie (...)".

Notes et références

  1. Coordonnées relevées au carrefour du Manège à l'aide de Google Maps

Voir aussi