Folie-Rambouillet

Folie-Rambouillet

La Folie-Rambouillet est un ancien pavillon orné de verdure du 12e arrondissement de Paris. Célèbre pour ses jardins fruitiers, elle avait été construite de 1633 à 1635 par le financier Nicolas de Rambouillet.

Emplacement

Elle s'étendait entre la rue de Charenton et la rue de Bercy, le long de la rue de Rambouillet à laquelle elle a donné son nom.

Histoire

La Folie-Rambouillet avait de vastes jardins, ouverts au public, partie ornés de broderies, partie boisés, agrémentés de pavillons ; ils se terminaient par une terrasse donnant sur la Seine. Elle fut habitée par madame de la Sablière, protectrice de La Fontaine. Le domaine fut vendu au début du XVIIIe ; il appartint quelque temps au banquier John Law qui en fit un grand potager affermé à des maraîchers, avant d'être morcelé et de disparaître[1].

Ce lieu de plaisance permettait également de recevoir les ambassadeurs protestants (la famille Rambouillet étant elle-même protestante) et plus largement non-catholiques, tandis que les ambassadeurs de la religion du roi se rendaient au couvent de Picpus, en attendant les carrosses royaux pour l'entrée solennelle[2],[3].

Références

  1. Châteaux et folies de l'est parisien vers 1750, Paris-Atlas-Historique.
  2. « http://www.paris-pittoresque.com/rues/350.htm »(Archive • Wikiwix • Archive.isGoogle • Que faire ?)
  3. Chantal Grell, Histoire intellectuelle et culturelle de la France, Armand Colin, 2000, p. [Laquelle ?]