Flogny-la-Chapelle

Flogny-la-Chapelle
L'église Saint-Léger.
L'église Saint-Léger.
Blason de Flogny-la-Chapelle
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Arrondissement Arrondissement d'Avallon
Canton Tonnerrois
Intercommunalité CC Le Tonnerrois en Bourgogne
Maire
Mandat
Jean-Paul Bouvet
2014-2020
Code postal 89360
Code commune 89169
Démographie
Gentilé Capello-Floviniens
Population
municipale
1 029 hab. (2014 en augmentation de 0,98 % par rapport à 2009)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 57′ 11″ nord, 3° 52′ 23″ est
Altitude Min. 112 m
Max. 183 m
Superficie 23,75 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

Voir sur la carte administrative de Bourgogne
City locator 14.svg
Flogny-la-Chapelle

Géolocalisation sur la carte : Yonne

Voir sur la carte topographique de l'Yonne
City locator 14.svg
Flogny-la-Chapelle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Flogny-la-Chapelle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Flogny-la-Chapelle
Liens
Site web flogny-la-chapelle.fr

Flogny-la-Chapelle est une commune française située dans le département de l'Yonne en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie

Localisation

Communes limitrophes de Flogny-la-Chapelle
Les Croûtes
(Aube)
Chessy-les-Prés
(Aube])
Percey
Villiers-Vineux
Flogny-la-Chapelle Marolles-sous-Lignières
(Aube)
Carisey Dyé
Bernouil

Hydrographie

Toponymie

Origine du nom Flogny.

Dans son ouvrage de 1990 intitulé "Histoire de Flogny-la-Chapelle" et édité par la Société d'Histoire et d'Archéologie du Tonnerrois, Pierre ZLATOFF indique qu'au début du Ve siècle de nouveaux villages naissent et certains portent le nom de leur maître comme Flogny ou Flavigny qui ont la même origine : FLAVINIACUM. Le suffixe -acum indique qu'il s'agit d'un bien appartenant à Flavinius. Le mot s'est ensuite transformé en Flauiniacum, puis en Floniacum, avec de multiples variantes intermédiaires pour devenir Flougny ou Floigny et finalement Flogny. Les habitants devraient être les Flaviniens, mais la consonance définitive de la commune en a fait des Floviniens.

Histoire

L'époque gallo-romaine

Des fouilles menées à Flogny ont permis de mettre au jour des sépultures gallo-romaines.
Cependant dans son livre édité en 1973 "Tonnerre et son Comté", Jean Fromageot émet un avis réservé sur le lieudit Camp romain le long de l'Armançon, dont l'origine serait postérieure à cette époque.

Les Vikings à Flogny

Via la Seine, l'Yonne et l'Armançon, les Normands menèrent de nombreuses incursions jusqu'en amont de Tonnerre.
Dans l'ouvrage "Tonnerre et son Comté", Jean Fromageot nomme comme étant "les combattants de Flogny" les participants à une bataille livrée en décembre 898 et rapportée comme suit par les Grandes Chroniques de France : "En son temps vinrent Normands derechef et entrèrent par devers Bourgogne jusques à Saint-Florentin et Richard le Duc de Bourgogne assembla son ost et leur alla à l'encontre en la contrée de Tonnerre; grand multitude en occit et li remanianz (survivants) s'enfuirent…".
Ce n'est qu'avec le traité de Saint-Clair-sur-Epte en 911 que cesseront les raids normands.

.......

En 1671, les tuteurs des enfants de feu Pierre Boucher, seigneur de Flogny et de La Chapelle, alléguant « que chaque année l'Armançon fait des inondations extraordinaires aux environs de leurs terres de Flogny et de La Chapelle, quitte son lit et cause des dégâts énormes demandèrent au roi le redressement du lit de la rivière par l'ouverture d'un canal direct, tracé dans les pâtis communaux, au lieu dit les Orgevaux" (source: Recherches historiques sur la rivière d'Armançon, le flottage des bois des comtes de Tonnerre au XVIe siècle, etc. / par Max. Quantin,... - 1888 figurant dans la base de données en ligne Gallica de la BnF)

1726 La peste et un incendie ravagent Flogny

En 1726 les habitants de Flogny eurent à subir la peste qui sévissait dans le comté de Tonnerre[réf. nécessaire].
De plus cette année-là, un incendie détruisit presque entièrement le village. Lors de la reconstruction, les villageois décidèrent de détruire les murailles qui ceinturaient le bourg et de les remplacer par une promenade ombragée[1]

XIXe siècle

Un pâtissier parisien, Liénard, qui avait comme spécialité des ramequins au fromage est venu s'installer à Flogny au début du 19ème siècle. Il a modifié sa recette pour en faire ce qui est connu aujourd'hui sous le nom de gougère : une pâte à chou au Comté. Elle était alors un gâteau à couper en parts et était servie en entrée.[2] Elle s'est très vite répandue en Bourgogne.

 Avant 1828, les habitants de Flogny et des villages aux environs n'avaient d'autre moyen pour passer sur la rive gauche de l'Armançon que par un bac entretenu par le propriétaire du moulin de ce lieu(...)son pays, offrit de faire construire le pont suspendu de Flogny moyennant 37,000 francs. (source: Recherches historiques sur la rivière d'Armançon, le flottage des bois des comtes de Tonnerre au XVIe siècle, etc. / par Max. Quantin,... - 1888 figurant dans la base de données en ligne Gallica de la BnF... à approfondir.)

XXe siècle

Dans les années 1950, une classique cycliste reliait Paris à Flogny. En 1953, elle fut remportée par l'Icaunais Vital Gérot.

Flogny fusionne avec La Chapelle-Vieille-Forêt en 1971[3].

Politique et administration

Tendances politiques et résultats

Liste des maires

Liste des maires successifs[4]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1971 1973 Pierre Zlatoff[5]    
juillet 1973 novembre 1973 Marcel Blandin    
novembre 1973 1977 Georges Barillon    
1977 1989 Paul Cherest    
1989 2008 Paul-Henri Balacey    
2008 2014 Claude Depuydt[6]    
2014 en cours Jean-Paul Bouvet    

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8].

En 2014, la commune comptait 1 029 habitants[Note 1], en augmentation de 0,98 % par rapport à 2009 (Yonne : -0,46 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
308 308 313 334 406 394 392 403 442
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
422 418 404 465 483 501 502 504 452
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
472 492 467 409 409 393 409 434 390
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
410 473 1 137 1 082 1 070 1 099 1 010 1 033 1 029
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités

Tous les ans, le 3ème dimanche de mai est célébrée la Fête de la gougère à Flogny-la-Chapelle avec animations, concours et expositions.

Économie

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

  • L'ancienne fromagerie
François Paul-Renard (1902-1958), originaire de l'Est de la France, installe sa fromagerie en 1926 dans l'ancien moulin de La Chapelle Vieille Forêt.
Il est le co-inventeur d'une technique permettant une fabrication de fromages à pâte molle.
La fromagerie de Flogny-la-Chapelle sera notamment connue pour sa fabrication de marques de fromages industriels Suprême des Ducs et Pié d'Angloys.
Après avoir employé plusieurs centaines d'ouvriers pendant des décennies, l'usine sera fermée en juin 2009.
L'appel de main-d'œuvre qu'elle a engendré fut à l'origine de l'arrivée d'immigrés d'origines variées.
Nombre d'entre eux ont fait souche à Flogny-la-Chapelle et ses environs.
En 2011 on peut encore voir l'imposant complexe de l'usine située entre le canal de Bourgogne et l'Armançon.
  • L'église Saint-Léger de Flogny-la-Chapelle.

Elle a été commencée en 1101. Il reste aujourd'hui encore le portail et un oculus du XIIe siècle. La chapelle Saint-Jean-Baptiste a été fondée en 1356. Le cœur actuel date du XVIe siècle et la tour a été terminée en 1664. La nef a été entièrement refaite en 1877. Le cimetière qui entourait l’église dans les siècles passés est déplacé en 1960.

  • L'église Saint-Hubert de Flogny-la-Chapelle.

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

  • Site de la mairie
  • Flogny-la-Chapelle sur le site du conseil départemental
  • Flogny-la-Chapelle sur le site de l'Institut géographique national

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références

  1. Jean Fromageot "Tonnerre et son Comté" 1973
  2. Pierre (1836-1902) Auteur du texte Lacam et Antoine Auteur du texte Charabot, Le glacier classique et artistique en France et en Italie / par Pierre Lacam,... Antoine Charabot,..., les auteurs, (lire en ligne)
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Conseil-genral.com - Ville de Flogny la Chapelle Département Yonne (89)
  5. Conseil-genral.com - Ville de Flogny la Chapelle Département Yonne (89)
  6. Conseil général de l’Yonne, Ma Commune, consulté le 24 décembre 2013.
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.