Flavigny-le-Grand-et-Beaurain

Flavigny-le-Grand-et-Beaurain
Flavigny-le-Grand-et-Beaurain
Église de Beaurain.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Vervins
Intercommunalité Communauté de communes Thiérache Sambre et Oise
Maire
Mandat
Olivier Hennechart
2020-2026
Code postal 02120
Code commune 02313
Démographie
Population
municipale
468 hab. (2017 en diminution de 2,5 % par rapport à 2012)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 53′ 30″ nord, 3° 39′ 55″ est
Altitude Min. 96 m
Max. 161 m
Superficie 13,63 km2
Élections
Départementales Canton de Guise
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Flavigny-le-Grand-et-Beaurain
Géolocalisation sur la carte : Aisne
Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Flavigny-le-Grand-et-Beaurain
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Flavigny-le-Grand-et-Beaurain
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Flavigny-le-Grand-et-Beaurain

Flavigny-le-Grand-et-Beaurain est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Géographie

Communes limitrophes

Entrée du village.
Communes limitrophes de Flavigny-le-Grand-et-Beaurain
Lesquielles-Saint-Germain Villers-lès-Guise Monceau-sur-Oise
Guise Flavigny-le-Grand-et-Beaurain Wiège-Faty
Audigny Puisieux-et-Clanlieu Colonfay
Panorama de Flavigny-le-Grand depuis les hauteurs de l'église.

Histoire

Carte de Cassini du secteur
(vers 1750).
La filature du hameau de "La Bussière" vers 1880 qui occupait 300 ouvriers en 1884. (dessin de Amédée Piette)

Toponymie
Le village apparaît pour la première fois en 1264 sous l'appellation de Bellus Ramus; l'orthographe variera ensuite en fonction des différents transcripteurs " Biaurain, Ville de Byaurain, Saint-Médard de Beaurains, Beaurin" et enfin l'orthographe actuelle "Beaurain"sur la carte de Cassini vers 1750 [1].
Flavigny-le-Grand est mentionnée pour la première fois en 1156 dans un Cartulaire de l'Abbaye Saint-Martin de Laon, puis Flavigniacum, Flavigny, Exclesis parrochialis Sancti-Salvatoris de Flavignacum, Flavignacum-Magnum, Grand-Flavigny en 1612 et enfin "Flavigny-le-Grand" au XIXe siècle[2].
Flavigny-le-Petit est mentionné pour la première fois en 1129 sous l'appellation de Flaveniacus, puis Flavegni, Flaveni, Flavegniacus-Parvus, Flavvigny-juxta-Audenis, Flavigni-de-les-Guise, Flavigny-Saint-Souplly, Flavigny-les-Guise, en 1584 puis Petit-Flavigny sur la carte de Cassini.
Flavigny-le-Petit et Flavigny-le-Grand ne formaient qu'une seule communauté avec Saint-Sulpice de Guise en 1612.
Le hameau de "Hucquigny" se nommait Huquignez en 1322 [3] et "Morcourt", Morecourt en 1612 [4].
Le hameau de "La Bussière" était appelé "Molendinum de Buxeria" en 1225 [5].
Les églises fortifiées de Thiérache
Lors de la Guerre franco-espagnole de 1635 à 1659, les villages de la région furent constamment ravagés aussi bien par les troupes françaises qu'étrangères. C'est à cette époque que les villages de Thiérache, comme Flavigny-le-Grand-et-Beaurain, transforment leur clocher en forteresse pour permettre aux habitants de s'y réfugier an cas d'attaque [6].
Carte de Cassini
La carte de Cassini montre qu'au XVIIIe siècle, l'église de Beaurain est située à l'écart du village, entre Beaurain, Petit-Flavigny et Grand-Flavigny qui sont des hameaux sans église .
Le hameau de "Hucquigny" avec son moulin à eau représenté par une roue dentée sur l'Oise ainsi que les fermes de "La Bussière" et "Morcourt" existent encore de nos jours sur la rive droite de l'Oise.

Une monographie sur le village, consultable sur le site des Archives Départementales de l'Aisne a été écrite en 1888 par M. Toulouse [7].
Le moulin de La Bussière a été reconverti en 1830 en une filature de coton qui occupait 246 ouvriers et une usine de tissage avec 147 ouvriers en 1888 [8]

Première guerre mondiale
Le 30 août 1914 [9], soit moins d'un mois après la déclaration de la guerre, le village est occupé par les troupes allemandes après le défaite de l'armée française lors de le bataille de Guise. Pendant toute la guerre, Flavigny-el-Grand-et-Beaurain restera loin du front qui se stabilisera à environ 150 km à l'est aux alentours de Péronne. Les habitants vivront sous le joug des Allemands: réquisitions de logements, de matériel, de nourriture, travaux forcés. Ce n'est que le 5 novembre 1918 vers 7 h 30 du matin que Flavigny-le-Grand est libérée par le 115e bataillon de chasseurs à pied. Beaurain est libérée le même jour à 9 h 15 par le 70e bataillon de chasseurs à pied. Sur le monument aux morts sont écrits les noms des 33 soldats de la commune morts au Champ d'Honneur lors de la Grand eGuerre.

Politique et administration

La mairie située près de l'Oise.
Le monument aux morts.

Découpage territorial

La commune de Flavigny-le-Grand-et-Beaurain est membre de la communauté de communes Thiérache Sambre et Oise, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Guise. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux[10].

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Vervins, au département de l'Aisne et à la région Hauts-de-France[11]. Sur le plan électoral, elle dépend du canton de Guise pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015[11], et de la troisième circonscription de l'Aisne pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010[12].

Administration municipale

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Gabriel Provoost    
mars 2008[13] avril 2014[14] Jean-Marie Wallet    
avril 2014[14] En cours
(au 12 juillet 2020)
Olivier Hennechart SE Responsable de restauration à l'hôpital de Guise et Bohain
Réélu pour le mandat 2020-2026

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[15]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[16].

En 2017, la commune comptait 468 habitants[Note 1], en diminution de 2,5 % par rapport à 2012 (Aisne : -1,18 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
5335906176348561 2281 3521 4651 428
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3161 3081 2071 0429831 0729301 1221 098
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0431 055966786719671639551634
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
597563505478466464441466474
2017 - - - - - - - -
468--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Galerie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références

  1. « Dictionnaire topographique de la France. , Dictionnaire topographique du département de l'Aisne : comprenant les noms de lieu anciens et modernes / réd. sous les auspices de la Société académique de Laon, par M. Auguste Matton ; publ. par ordre du ministre de l'Instruction publique ; et sous la dir. du Comité des travaux historiques », sur Gallica, (consulté le 7 juin 2020).
  2. « Dictionnaire topographique de la France. , Dictionnaire topographique du département de l'Aisne : comprenant les noms de lieu anciens et modernes / réd. sous les auspices de la Société académique de Laon, par M. Auguste Matton ; publ. par ordre du ministre de l'Instruction publique ; et sous la dir. du Comité des travaux historiques », sur Gallica, (consulté le 7 juin 2020).
  3. « Dictionnaire topographique de la France. , Dictionnaire topographique du département de l'Aisne : comprenant les noms de lieu anciens et modernes / réd. sous les auspices de la Société académique de Laon, par M. Auguste Matton ; publ. par ordre du ministre de l'Instruction publique ; et sous la dir. du Comité des travaux historiques », sur Gallica, (consulté le 7 juin 2020).
  4. « Dictionnaire topographique de la France. , Dictionnaire topographique du département de l'Aisne : comprenant les noms de lieu anciens et modernes / réd. sous les auspices de la Société académique de Laon, par M. Auguste Matton ; publ. par ordre du ministre de l'Instruction publique ; et sous la dir. du Comité des travaux historiques », sur Gallica, (consulté le 7 juin 2020).
  5. « Dictionnaire topographique de la France. , Dictionnaire topographique du département de l'Aisne : comprenant les noms de lieu anciens et modernes / réd. sous les auspices de la Société académique de Laon, par M. Auguste Matton ; publ. par ordre du ministre de l'Instruction publique ; et sous la dir. du Comité des travaux historiques », sur Gallica, (consulté le 7 juin 2020).
  6. « La Thiérache : recueil de documents concernant l'histoire, les beaux-arts, les sciences naturelles et l'industrie de cette ancienne subdivision de la Picardie », sur Gallica, (consulté le 7 juin 2020).
  7. « 13 T 192 - Flavigny-le-Grand-et-Beaurain - 1884 », sur Archives départementales de l'Aisne (consulté le 7 juin 2020).
  8. « 13 T 192 - Flavigny-le-Grand-et-Beaurain - 1884 », sur Archives départementales de l'Aisne (consulté le 7 juin 2020).
  9. « Historique du 215e régiment d'artillerie de campagne pendant la guerre 1914-1918 », sur Gallica (consulté le 7 juin 2020).
  10. « communauté de communes Thiérache Sambre et Oise - fiche descriptive au 1er avril 2020 », sur https://www.banatic.interieur.gouv.fr/ (consulté le 20 avril 2020)
  11. a et b « Code officiel géographique- Rattachements de la commune de Flavigny-le-Grand-et-Beaurain », sur le site de l'Insee (consulté le 20 avril 2020).
  12. « Découpage électoral de l'Aisne (avant et après la réforme de 2010) », sur http://www.politiquemania.com/ (consulté le 20 avril 2020).
  13. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  14. a et b « Les maires s'installent », La Thiérache, no 2576,‎ , p. 37 (ISSN 0183-8415)
  15. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  16. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.