Fidji d'abord

Fidji d'abord
Fidji d'abord
Présentation
Chef Voreqe Bainimarama
Fondation mars 2014
Siège 96 Brown Street, Suva[1]
Présidente Jiko Luveni[2]
Secrétaire général Aiyaz Sayed-Khaiyum[2]
Couleurs bleu ciel
Site web https://fijifirst.com
Représentation
Députés
32 / 50

Fidji d'abord (en anglais, FijiFirst, sans espace) est un parti politique fidjien.

Le parti est fondé en mars 2014 par le dictateur militaire et premier ministre Voreqe Bainimarama, arrivé au pouvoir par un coup d'État en décembre 2006[3]. Pour fonder son parti, il démissionne de la tête des forces armées, et se consacre à préparer les élections législatives de septembre 2014 - les premières depuis 2006[4]. Ayant justifié son coup d'État par le renversement d'un gouvernement raciste, et par la nécessité de « promouvoir une citoyenneté commune et égale » ainsi qu'un système politique réellement démocratique[5], le parti fait campagne sur les réussites du gouvernement Bainimarama depuis le coup d'État : croissance économique, baisses d'impôts pour relancer la consommation, incitations fiscales aux investissements étrangers dans les régions pauvres du pays, contrôle des prix des denrées essentielles, subventions aux agriculteurs, aide à l'achat de logement… Il promet une subvention accrue aux dépenses d'électricité des foyers pauvres, ainsi qu'une gratuité partielle de l'accès à l'eau, un meilleur accès à des formations professionnalisantes dans les régions rurales, des aides financières aux propriétaires fonciers qui souhaitent exploiter leurs terres, des aides financières et une déréglementation pour favoriser les petites et moyennes entreprises, de meilleurs moyens matériels au service de la police et de la justice… Le parti promet par ailleurs la transparence sur les actions de ses députés : publication de leurs votes au Parlement, de leur assiduité, et de leurs dépenses[6].

Fidji d'abord remporte 59,2 % des voix et trente-deux sièges sur cinquante au nouveau Parlement. Disposant d'une majorité absolue des sièges, Voreqe Bainimarama demeure premier ministre, avec cette fois une légitimité démocratique, et un mandat de quatre ans[7],[8]. La présidente du parti, Jiko Luveni, est élue présidente du Parlement ; elle est la première femme à occuper ce poste[9].

Références

  1. (en) "Registered political parties", Bureau électoral fidjien
  2. a et b (en) "PM's team", Fiji Times, 6 mai 2014
  3. (en) "FijiFirst is Bainimarama’s proposed party", Republika, 30 mars 2014
  4. (en) "Military command handover marks end of era, says Bainimarama", Radio New Zealand International, 5 mars 2014
  5. (en) "What does FijiFirst stand for?", site officiel, septembre 2014
  6. (en) "Our manifesto", site officiel, septembre 2014
  7. Résultats définitifs, Bureau électoral fidjien, 22 septembre 2014
  8. (en) "Electoral Commission announces seat allocation", Fiji Times, 22 septembre 2014
  9. (en) "Dr Jiko Luveni is Fiji’s first female Speaker of Parliament", Fiji One, 24 septembre 2014