Fièvres (film, 1942)

Fièvres
Réalisation Jean Delannoy
Scénario Charles Méré
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Films Minerva
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 125 minutes
Sortie 1942

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Fièvres est un film français de Jean Delannoy, sorti en 1942.

Synopsis

Tino Rossi interprète le rôle d'un chanteur lyrique à succès marié à Maria, Madeleine Sologne. Malgré un mariage parfait et une superbe carrière de chanteur, il trompe sa femme, malade, qui meurt en écoutant leur chanson, Maria. Il se retire alors dans le sud où il mène une vie dans l'anonymat le plus complet. Mais la fiancée de son ami le reconnaît et le séduit.
Son passé l'ayant rattrapé, à la suite d'une bagarre avec son ami Louis, il entre dans les ordres en devenant moine. C'est d'ailleurs ainsi qu'on le découvre au début du film, de dos, chantant magnifiquement l'Ave Maria de Schubert, puis le O Sacrum convivium (Largo de Haendel).

Fiche technique

Distribution

Autour du film

  • Le film Fièvres a été tourné à partir du 8 septembre 1941, en pleine zone occupée et à proximité de ce qui allait devenir le « mur de l’atlantique ».
  • Ce film a été réalisé et mis en scène par le grand Jean Delannoy, connu pour ses films de qualité et ses mélodrames dirigés d’une main de maître. Dans cette réalisation, le metteur en scène nous donne à voir et à méditer l’itinéraire mystique d’un artiste célèbre qui s’est volontairement écarté d’une vie tumultueuse.
  • En pleine zone occupée, et à proximité de la façade atlantique classée en zone militaire, le tournage du film, en plus d’être à la main de l’occupant, était aussi physiquement surveillé par les soldats allemands. Ainsi, les équipes de tournage et les acteurs qui logeaient à l’Hôtel des Girondins à Royan étaient-ils escortés en autocar et à pied tous les matins lors des tournages par les feldgendarmes en extérieur, et ce sans échappatoire possible.
  • À noter que sur les six chansons interprétées dans le film, trois chansons n’ont pas été éditées en 78 tours à cette époque, malgré leur évidente réussite artistique, dont notamment le magnifique Largo de Haendel chanté en latin et la Sérénade de Don Juan composée par Mozart... La cause en est très simple, les années 1941 à 1943 furent des années de privations terribles, et même les grandes maisons de disques comme Columbia et Pathé manquaient de matières premières pour fabriquer les disques ! Ainsi, fallait-il faire des choix, et beaucoup d’enregistrements furent sacrifiés sur l’autel des privations dues à la guerre !
  • Précisons en outre que deux des chansons qui furent de gros succès du film « Ma Ritournelle » et « Un soir, une nuit », ont été composées par Henri Bourtayre.

extrait de Nos Deux-Charentes en cartes postales anciennes, numéro 34, spécial 36 pages Cinéma en Charentes, Tino Rossi dans Fièvres..., janvier 1987.

Notes et références

  1. a et b « Fiche du film Fièvres + Photos de tournage », sur www.c-royan.com (consulté le 17 février 2017)

Lien externe