Fernando Llorente

Fernando Llorente
Image illustrative de l'article Fernando Llorente
Llorente sous le maillot de la Juventus en 2013.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Angleterre Tottenham Hotspur
Numéro 18
Biographie
Nom Fernando Llorente Torres
Nationalité Drapeau : Espagne Espagnole
Naissance (32 ans)
Lieu Pampelune (Espagne)
Taille 1,95 m (6 5)
Période pro. 2005-
Poste Avant-centre
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
1994-1995 Drapeau : Espagne FC Funes
1995-1996 Drapeau : Espagne CA River Ebro
1996-2003 Drapeau : Espagne Athletic Bilbao
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2003-2004 Drapeau : Espagne CD Baskonia 033 0(12)
2004-2005 Drapeau : Espagne Athletic Bilbao B 016 00(4)
2005-2013 Drapeau : Espagne Athletic Bilbao 333 (116)
2013-2015 Drapeau : Italie Juventus 092 0(27)
2015-2016 Drapeau : Espagne Séville FC 036 00(7)
2016-2017 Drapeau : Pays de Galles Swansea City 035 0(15)
2017- Drapeau : Angleterre Tottenham Hotspur 05 00(0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2003 Drapeau : Espagne Espagne -17 ans 003 00(2)
2005 Drapeau : Espagne Espagne -20 ans 004 00(5)
2005-2006 Drapeau : Espagne Espagne espoirs 009 00(5)
2008- Drapeau : Espagne Espagne 024 00(7)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 22 mai 2017

Fernando Llorente Torres [ferˈnando ʎoˈɾente ˈtores], né le à Pampelune en Navarre, est un footballeur international espagnol qui joue au poste d'attaquant au Tottenham Hotspur Football Club.

Il est l'un des 23 joueurs à avoir remporté la Coupe du monde 2010 avec sa sélection.

Biographie

Athletic Bilbao (2004-2013)

Bien qu'étant né à Pampelune, dans un hôpital où sa tante travaillait, Llorente grandit à Rincón de Soto dans la communauté de La Rioja. Il intègre les équipes de jeunes de l'Athletic Bilbao en 1996, à l'âge de 11 ans, grâce à ses origines navarraises. Il passe plusieurs saisons à différents échelons des équipes de jeunes, rejoignant en 2003 le CD Baskonia, affilié à l'Athletic depuis 1997, club jouant en quatrième division. Au cours de ses 33 apparitions sous le maillot du CD Baskonia, Llorente inscrit 12 buts ce qui lui vaut d'être promu dans l'équipe du Bilbao Athletic, l'équipe réserve de l'Athletic, qui joue alors en troisième division. Après avoir disputé 16 matches et inscrit 4 buts pour le Bilbao Athletic au cours de la première moitié de la saison, Llorente se voit offrir un nouveau contrat jusqu'en juin 2008.

Le 16 janvier 2005, il fait ses débuts en équipe première face à l'Espanyol de Barcelone (1-1). Trois jours plus tard, au cours d'un match de Coupe d'Espagne face à l'UD Lanzarote, Llorente inscrit un triplé pour une victoire 6-0. Il participe alors à 14 des 19 derniers matches de championnat (inscrivant 3 buts), plusieurs matches de Coupe d'Espagne ainsi qu'un match de Coupe UEFA face à l'Austria Vienne.

Avant le début de la saison 2005-06, il est décidé que Llorente portera à l'avenir le numéro 9 et non plus le 32. Il marque lors de la première journée, un derby basque contre la Real Sociedad (3-0). Au cours de la saison, Llorente a des difficultés à marquer, ce qui peut être en partie attribué à une série de blessures (genou, gastroentérite...). Il termine la saison avec seulement 4 buts inscrits : 2 en championnat et 2 en coupe face au CE L'Hospitalet.

Le 13 juillet 2006, Llorente signe un nouveau contrat avec l'Athletic jusqu'en juin 2011 qui inclut une clause libératoire entre 30 et 50 millions d'euros. Il commence la saison 2006-07 en tant que quatrième choix pour occuper le poste d'attaquant, derrière Aritz Aduriz, Joseba Etxeberria et le vétéran Ismael Urzaiz. Le mauvais début de saison et le peu de buts inscrits par l'Athletic conduisent l'entraîneur du moment, Félix Sarriugarte, à faire des rotations permettant à Llorente de faire son retour. Il termine la saison avec seulement 2 buts inscrits en 23 matches, ayant tout de même inscrit un but important contre le FC Valence au Mestalla (1-1).

Durant la pré-saison 2007-08, Llorente inscrit 6 buts en 6 matches et un autre face à Numancia lors du Trophée Caja Duero. Sa forme affichée lui permet de devenir le premier choix de l'Athletic pour le poste d'attaquant et même s'il commence sa saison difficilement, il la termine avec un total de 11 buts en championnat alors que son équipe termine en milieu de tableau. Son total inclut 4 buts lors des deux confrontations face à Valence CF et d'autres buts contre le FC Barcelone, Villarreal et l'Atlético de Madrid.

Avant le début de la saison 2008-09, Llorente est confiant pour la saison à venir. « Je sais que je suis capable d'inscrire des buts et de passer une bonne saison. Je veux commencer cette saison avec la même forme que la fin de saison dernière ». Malgré les débuts modestes de l'Athletic, il inscrit 14 buts en championnat (son meilleur total) et 4 en coupe, permettant à son équipe d'atteindre la finale face au FC Barcelone (1-4).

Lors de la saison 2009-10, Llorente domine le classement des buteurs de la Ligue Europa pendant une longue période avec 8 buts inscrits. En championnat, il termine la saison avec 14 buts au compteur, l'Athletic finissant huitième.

Le 15 mars 2012, alors que l'Athletic Bilbao dispute un match de Ligue Europa face à Manchester United, Llorente marque une volée à la Marco van Basten sur un dégagement.

La saison suivante, il doit faire face à la concurrence avec Aritz Aduriz et se retrouve souvent remplaçant[1].

Juventus (2013-2015)

Le 24 janvier 2013, la Juventus annonce officiellement que Llorente, en fin de contrat avec l'Athletic, jouera dans ses rangs à partir du 1er juillet 2013[2],[3]. L'Espagnol montre des difficultés pour se faire au jeu italien. De ce fait, il est souvent sur le banc en début de saison alors qu'il est annoncé comme un buteur qui peut aider Turin à se hisser vers les sommets[4]. Mais au fil des matches, il développe une complicité avec Carlos Tévez et commence à se montrer décisif. Llorente s'intègre définitement à partir de janvier 2014 et enchaîne les bonnes performances, finissant le mois avec quatre buts. Durant la dernière journée de championnat, il marque et offre une passe décisive, terminant positivement sa première saison turinoise. La Juventus remporte le championnat d'Italie deux journées avant la clôture, sans aucun rival ayant pu l'inquiéter[5].

Sa seconde saison est un plus mitigé, avec seulement 9 buts en 45 matchs. Llorente marque son premier but en octobre, après sept journées blanches[6]. La concurrence avec son compatriote Álvaro Morata remet en cause son statut de titulaire. Malgré un bilan individuelle en demi teinte, il remporte une seconde fois le championnat et la Coppa Italia[7]. De plus, la Juve est finaliste en Ligue des Champions mais s'incline contre le FC Barcelone (3-1) au cours d'un match où Llorente est remplaçant, ne jouant que quelques minutes[8]. En partance en fin de saison, Llorente aura laissé une bonne image de son passage turinois auprès de ses coéquipiers et supporters[9].

Séville FC (2015-2016)

Le 27 août 2015, après avoir résilié son contrat à l'amiable avec la Juventus, il s'engage pour trois ans avec le FC Séville. Sa clause libératoire est fixée à 20 millions d'euros[10].

Il marque son premier but avec Séville lors d'un match face au Celta Vigo (défaite 1-2)[11].

Swansea City (depuis 2016)

Le 5 août 2016, Llorente signe avec Swansea City où il échoit du numéro 9[12].

La presse estime que l'attaquant a fait le bon choix en s'engageant chez les gallois car la pression de ce club est moindre et lui assure de la confiance[13]. Llorente effectue une bonne première saison en Angleterre après deux années difficiles[14]. Ses prestations avec Swansea sont de telles qualités que le basque est sollicité durant le mercato hivernal par le Paris Saint-Germain[15]. Llorente est le meilleur buteur de la tête lors de l'exercice 2016-2017 avec huit buts inscrits dans le domaine aérien[16]. Sa complicité avec le milieu islandais Gylfi Sigurðsson, qui lui sert de nombreuses passes, permet à Swansea de se maintenir en championnat. Llorente termine la saison avec quinze buts, un total honorable pour des débuts en Premier League.

Carrière internationale

Fernando Llorente (no 16), contre l'Angleterre, quelques minutes avant son premier but international (11 février 2009)

Llorente représente l'Espagne à la Coupe du monde des moins de 20 ans en 2005. Ses 5 buts lui permettent d'obtenir le soulier d'argent. Il est aussi sélectionné dans les équipes de moins de 18 et moins de 19 ans.

Le 14 novembre 2008, le sélectionneur Vicente del Bosque convoque Llorente pour un match amical contre le Chili (3-0) où il entre en jeu à la 72e minute. Le 11 février 2009, il inscrit son premier but international lors d'un match amical contre l'Angleterre (2-0) où il était entré en jeu à la 64e minute.

Ses 14 buts inscrits avec l'Athletic lors de la saison 2008-09 lui valent d'être convoqué par Del Bosque pour la Coupe des confédérations 2009. Il entre notamment en jeu face à l'Afrique du Sud (2-0), inscrivant un but.

Lors de la saison 2009-10, Llorente n'est pas appelé en sélection, Del Bosque lui préférant Álvaro Negredo. Cependant, Il est appelé pour faire partie du groupe espagnol qui dispute la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Il est le troisième attaquant dans l'esprit du sélectionneur Vicente del Bosque et joue 30 minutes, lors de la victoire de son équipe (1-0) contre le Portugal en huitièmes de finales. Il suit donc du banc la victoire des siens face aux Néerlandais (1-0 après prolongations), remportant ainsi son premier titre avec sa sélection.

Le 8 octobre 2010, bénéficiant de la blessure de Fernando Torres, il commence le match des éliminatoires de l'Euro 2012 face à la Lituanie à Salamanque. Grâce à deux buts de la tête, sur deux centres de Sergio Ramos, il permet à sa sélection de s'imposer 3-1[17].

Parallèlement, Llorente a été amené plusieurs fois à jouer avec la sélection du Pays basque. Il a connu sa première sélection avec le Pays basque le 28 décembre 2005, face au Cameroun (0-1). Puis, lors de sa troisième sélection, il a marqué son premier but face à la Catalogne au Camp Nou, le 8 octobre 2006 (2-2).

Lors de la saison 2011-2012, il apparait quelques mois avant l'Euro 2012 comme l'un des plus gros atouts offensifs de la sélection espagnole, aidé en cela par l'inefficacité persistante de Fernando Torres et la grave blessure de David Villa durant l'hiver 2011, piliers habituels de cette équipe. Au printemps 2012, seul Roberto Soldado, attaquant de Valence semble pouvoir le concurrencer pour une place de titulaire à la pointe de la Roja. Pourtant, le sélectionneur préférera aligner Cesc Fàbregas, milieu de terrain, au poste d'avant centre tandis que Fernando Torres était le premier remplaçant[18].

Statistiques

Statistiques de Fernando Llorente au 22 mai 2017[19]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Espagne Espagne Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2004-2005 Drapeau de l'Espagne Athletic Bilbao Liga 15 3 0 4 3 - - - - - - - C3 1 0 0 - - - 20 6 0
2005-2006 Drapeau de l'Espagne Athletic Bilbao Liga 22 2 4 3 2 - - - - - - - - - - - - - - 25 4 4
2006-2007 Drapeau de l'Espagne Athletic Bilbao Liga 23 2 2 1 0 0 - - - - - - - - - - - - - 24 2 2
2007-2008 Drapeau de l'Espagne Athletic Bilbao Liga 35 11 4 5 1 1 - - - - - - - - - - - - - 40 12 5
2008-2009 Drapeau de l'Espagne Athletic Bilbao Liga 34 13 1 9 4 2 - - - - - - - - - - 1 0 0 44 17 3
2009-2010 Drapeau de l'Espagne Athletic Bilbao Liga 37 14 5 2 0 1 - - - 1 0 0 C3 11 8 2 4 2 0 55 24 8
2010-2011 Drapeau de l'Espagne Athletic Bilbao Liga 38 18 2 3 1 0 - - - - - - - - - - 8 5 0 49 24 2
2011-2012 Drapeau de l'Espagne Athletic Bilbao Liga 32 17 1 6 5 0 - - - - - - C3 15 7 3 6 0 0 59 29 4
2012-2013 Drapeau de l'Espagne Athletic Bilbao Liga 26 4 1 2 0 0 - - - - - - C3 8 1 2 2 0 0 38 5 3
Sous-total 262 84 20 35 16 4 - - - 1 0 0 - 35 16 7 21 7 0 354 123 31
2013-2014 Drapeau de l'Italie Juventus FC Serie A 34 16 5 1 0 0 - - - - - - C1+C3 5+5 2+0 0 3 0 0 48 18 5
2014-2015 Drapeau de l'Italie Juventus FC Serie A 31 7 1 4 1 1 - - - 1 0 0 C1 9 1 0 - - - 45 9 2
2015 Drapeau de l'Italie Juventus FC Serie A 1 0 0 - - - - - - 1 0 0 - - - - - - - 2 0 0
Sous-total 66 23 6 5 1 1 - - - 2 0 0 - 19 3 0 3 0 0 95 27 7
2015-2016 Drapeau de l'Espagne Séville FC Liga 23 4 2 6 0 0 - - - - - - C1+C3 3+4 1+2 1 - - - 36 7 3
Sous-total 23 4 2 6 0 0 - - - - - - - 7 3 1 - - - 36 7 3
2016-2017 Drapeau du Pays de Galles Swansea City PL 33 15 1 1 0 0 1 0 0 - - - - - - - - - - 35 15 1
Sous-total 33 15 1 1 0 0 1 0 0 - - - - - - - - - - 35 15 1
Total sur la carrière 384 116 29 47 17 5 1 0 0 3 0 0 - 61 22 8 24 7 0 520 162 42

Buts internationaux

Palmarès

En club

En sélection

Distinctions personnelles

Notes et références

Références

  1. Alexandre Metivier, « Aduriz a éclipsé Llorente », sur lequipe.fr,
  2. « Transfert : Fernado Llorente signe à la Juventus de Turin pour la saison prochaine », sur rtl.fr,
  3. Aurélien Léger-Moëc, « Officiel : la Juventus annonce l’arrivée de Fernando Llorente ! », sur footmercato.net,
  4. Jean-Romain Blanc, « L'énigme Llorente », sur lequipe.fr,
  5. Glenn Ceillier, « La Juve décroche son 30e titre de champion d'Italie après la défaite de la Roma à Catane (4-1) », sur eurosport.fr,
  6. Brandon Lattuca, « Panne sèche pour Fernando Llorente », sur voxstadium.fr,
  7. Quentin Samson, « La Juventus remporte sa dixième Coupe d'Italie », sur vavel.com,
  8. Anthony Hernandez, « Ligue des champions : le Barça s'offre un cinquième trophée », sur lemonde.fr,
  9. Matteo Pogliani, « Llorente, adios y gracias », sur calciomio.fr,
  10. « Llorente au FC Séville (off.) », sur sport24.lefigaro.fr,
  11. « Match FC Séville - Celta Vigo - 4è journée Liga BBVA. Saison 2015/2016 », sur footmercato.net,
  12. « Transfert : Fernando Llorente signe à Swansea », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 22 mai 2017)
  13. Eddy Serres, « Fernando Llorente, le cygne basque », sur sofoot.com, SoFoot,
  14. Dahbia Hattabi, « Fernando Llorente, la bonne pioche de Swansea », sur footmercato.net,
  15. « Le PSG a pensé à Fernando Llorente (Swansea City) », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  16. (es) « Fernando Llorente es la mejor cabeza de la Premier League », sur futbol.as.com,
  17. Olivier Chauvet, « Llorente, nouvel atout de la Furia », sur europe1.fr,
  18. « L'Espagne enfin au rendez-vous », sur eurosport.fr,
  19. « Statistiques de Fernando Llorente », sur footballdatabase.eu

Annexe

Lien externe

  • (es) Fiche sur athletic-club.eus