Fernande Decruck

Fernande Decruck
Description de l'image FernandeDecruck 2.jpg.
Nom de naissance Breilh
Naissance
Gaillac
Décès (à 57 ans)
Activité principale compositeur, pianiste
Formation Conservatoire national supérieur de musique et de danse

Fernande Decruck (née Breilh) () est une compositrice française de musique classique. Elle a composé plus de quarante œuvres pour saxophone. La plus connue est sa sonate pour saxophone alto, dédiée à Marcel Mule.

Biographie

Elle née en 1896 à Gaillac, fille d'un marchand local. Elle commença à étudier le piano à huit ans et étudia au Conservatoire de Toulouse. Elle fut admise au Conservatoire de Paris en 1918 où elle étudia l'orgue et la composition. Elle remporta des prix d'harmonie, de fugue, de contrepoint et d'accompagnement au piano[1].

Ses études d'improvisation à l’orgue la menèrent à voyager aux États-Unis où elle participa à un concours à New York. Ce fut aux États-Unis qu'elle rencontra son futur mari, Maurice Decruck, un clarinettiste, saxophoniste et contrebassiste. Ils se marièrent en 1924 et eurent deux enfants, Jeannine Decruck (née en février 1925) et Michel Decruck (né en mars 1926). Elle déménagea aux États-Unis avec sa famille en 1928[1].

En 1932, Maurice Decruck retourna à Paris et ouvrit une maison d'édition, Les Editions de Paris, qui publieront les compositions de Fernande Decruck. Fernande Decruck rejoignit son mari à Paris en 1933. Ils eurent dans cette ville un troisième enfant, Alain (né en 1937). Elle commença à enseigner l'harmonie à au conservatoire de Toulouse. Entre 1937 et 1942 Fernande vécut à Toulouse avec ses enfants, son mari vivait à Paris. Durant cette période elle continua à enseigner, à composer et à jouer. En 1942 elle alla à Paris et nombre de ses œuvres furent créées entre 1943 et 1947, y compris sa sonate en ut#.

Fernande et Maurice Decruck divorcèrent en 1950 après plusieurs années de séparation. Elle meurt d'une attaque le 6 août 1954[1].

Œuvres

  • Sonate en ut# pour saxophone alto (ou alto) et orchestre (1943)
  • Pieces Francaises pour saxophone alto et piano (1943)

Sonate en ut# pour saxophone alto (ou alto) et orchestre (1943)

Le titre complet tel que publié par Costallat est Sonate en ut dièze : pour saxophone alto mi-b ou alto à corde avec accompagnement de piano ou orchestre[2].

La sonate est en quatre mouvements I. Très modéré, expressif
II. Noël
III. Fileuse
IV. Nocturne et Rondel

Notes et références

  1. a, b et c (en) « Rediscovering Fernande Decruck's Sonate en ut# pour saxophone alto (ou alto) et orchestre: A Performance Analysis », UNT Digital Library (consulté le 15 septembre 2015)
  2. (OCLC 7343662)

Liens externes