Femme de Tepexpan

Le squelette découvert en 1947 à Tepexpan, ville située dans l'État de Mexico, fut le premier du genre aussi ancien jamais découvert au Mexique. Il fut baptisé "Homme de Tepexpan".

Les ossements reposaient à 48 cm de profondeur dans la rive asséchée de l'ancien lac de Texcoco.

Descriptifs

Les recherches entreprises ultérieurement révélèrent que le squelette et la morphologie crânienne étaient ceux d'une femme, aux traits primitifs. Sa taille est de 1,68 mètre. Malgré la minéralisation des os, cette femme devait être âgée entre 35 ans et 45 ans lors de sa mort.

L'hypothèse Homo sapiens paléoaméricain

Le professeur Javier Romero, "del Instituto Nacional de Antropología e Historia de Mexico", détermina que le paléoaméricain de Tepexpan fut un Homo Sapiens ayant une origine autochtone. Il ne semblerait pas appartenir à aucune origine étrangère antique. Ces caractéristiques révèlent un menton saillant, des arcades sourcilières peu prononcées, une boîte crânienne égale à celle des homo sapiens, mais avec front quelque peu incliné et bas.
La découverte, en 1984, d'un squelette complet, daté de 12 000 ans, mis au jour à Chimalhuacan, avec des caractéristiques de type homo sapiens, permet au professeur Javier Romero d'envisager une origine Homo sapiens autochtone sur le continent américain. Il reconnait qu'il faudra d'autres découvertes comme celle de Tepexpan et de Chimalhuacan, pour étayer les recherches, comparer des analogies entre les squelettes et enfin lancer l'hypothèse d'une origine homo sapiens autochtone, non mongoloïde, et non spécifiquement europoïde et australoïde, mais ayant malgré tout, certaines caractéristiques aux deux derniers types humains.

Analyses et datations

Mammouth
Pointe lithique bifaciale, région de Mexico

Le corps a été découvert en présence des ossements d'un mammouth, certainement blessé et en rage, qui aurait apparemment piétiné la femme, avant d'être tué à son tour par les chasseurs à coups de lances, il y a environ 11 000 ans.

Les datations de cette paléoaméricainne ont été controversées. Les premières analyses au radiocarbone effectuées, donnèrent d'abord 11 000 ans. L'université britannique de Bristol étudia des éléments épars et établit, au moyen de la datation à l'uranium, une fourchette de dates allant de près de 5 000 ans à près de 8 000 ans. D'autres analyses donnent néanmoins une fourchette de dates entre 10 000 ans et 12 000 ans. Ces dernières datations rappellent celles de la Femme de Peñon et de l'Homme de Tlapacoya.

Liens

Bibliographie

  • González Jácome, Alba. Orígenes del hombre americano (seminario), SEP, México, 1988, S/P.
  • Lorenzo, José L. "Poblamiento del continente americano", en la Historia de México, Salvat, México, 1986, t.1, p. 27-54.
  • Martínez López Bago, Mario. Esplendor del México Antiguo, EUM, México, 1988, 1400 pp.
  • Mullerried, Federico K. G. "Acerca del descubrimiento del Hombre de Tepexpan", en el Boletín bibliográfico de antropología americana, INAH, México, 1947, 8 pp.
  • Rivet, Paul. Los orígenes del hombre americano, FCE, México, 1960, 200 pp.
  • Wolf, Eric. Pueblos y culturas de Mesoamérica, Era, México, 1986, 256 pp.