Fauda

Fauda

Type de série Série télévisée
Titre original (ar) فوضى
Genre drame
Création Lior Raz
Avi Issacharoff
Pays d'origine Drapeau d’Israël Israël
Chaîne d'origine Yes , Netflix
Nb. de saisons 2
Nb. d'épisodes 24

Fauda (en arabe : فوضى ; qui signifie « chaos ») est une série télévisée israélienne, autour de l'unité de forces spéciales de l'armée de défense d'Israël Mista'arvim dont les membres sont spécifiquement formés à se fondre dans la population arabe. Basée sur l'expérience des deux co-créateurs, l'acteur Lior Raz et du journaliste spécialiste des affaires arabes et palestiniennes Avi Issacharoff, tous deux anciens de l'unité d'élite de l'armée israélienne Duvdevan, la première saison remporte en 2016 le FIPA d'or du meilleur scénario original et six prix Ophir dont celui de la meilleure série dramatique décernés par l'Académie israélienne du cinéma et de la télévision . En 2018 la deuxième saison décroche onze prix de la même académie dont celui de la meilleure série dramatique, de la meilleure réalisation pour Rotem Shamir et du meilleur acteur pour Lior Raz.

Diffusion

La diffusion de Fauda débute le sur la chaîne Yes Stars du réseau câblé israélien avec douze épisodes dans le cadre de la première saison.

Avi Issacharoff indique que plutôt de vouloir « changer le public israélien », les auteurs ont voulu « ouvrir une fenêtre sur un monde que les gens ne connaissent plus »[1].

La seconde saison de douze épisodes est diffusée en Israël sur la même chaîne dès [2]. Lors de la promotion, des inscriptions en arabe comme « Accrochez-vous » ou « L'action commence bientôt » sur de grandes affiches noires sont placardées en dans plusieurs villes d'Israël et donnent lieu à de nombreuses plaintes de personnes se sentant menacées[3],[1].

Une troisième saison est prévue pour 2019[4].

La série est achetée par Netflix et diffusée le sauf en France, en Suisse et quelques autres pays[5] et est identique à celle qui a été diffusée en Israël avec seulement l'ajout de sous-titres[6]. En France, elle est diffusée sur Ciné+ à compter de [7] puis sur Netflix à partir de mars 2018.

La première saison est tournée pour les deux tiers en arabe dans le village de Kafr Qasim, pendant l'opération bordure protectrice à l'été 2014 et est jouée par des acteurs israéliens juifs et arabes[5] .

Synopsis

Saison 1

L'unité de Mista'arvim apprend qu'un combattant du Hamas, responsable de plusieurs attentats, du nom de Taufiq Khammed, également connu comme Abu Ahmed ou « La Panthère » qu'elle pensait avoir éliminé deux ans plus tôt est toujours en vie. La série raconte la traque en Cisjordanie par une unité des forces spéciales israéliennes de ce responsable affilié au Hamas.

Saison 2

L'unité des forces spéciales israéliennes poursuit Nidal al-Maqdisi, militant de l’État islamique.

Distribution

Acteurs principaux

Critiques

La campagne boycott, désinvestissement et sanctions, demande à Netflix de supprimer la série car pour les activistes la série est « une propagande raciste qui sert l'armée d'occupation israélienne et montre l'agression contre le peuple palestinien ainsi que le processus qu'il mène pour la libération et l'indépendance »[8]. En réponse, 50 cadres d'Hollywood signent une lettre de soutien à Netflix en indiquant que la série donne « une représentation nuancée des problèmes liés au conflit israélo-palestinien » et soulève « des conversations difficiles mais importantes en élargissant nos horizons et en nous permettant d'expérimenter des points de vue différents »[9].

Prix

  • 2016. FIPA d'or du meilleur scénario original de série[10]
  • 2016. Saison 1 prix Ophir de l'Académie israélienne du cinéma et de la télévision - 6 prix dont celui de la meilleure série dramatique[5]
  • 2017. Citée comme une des meilleures émission télévisée 2017 par le The New-York Times[11]
  • 2018. Saison 2 prix Ophir de l'Académie israélienne du cinéma et de la télévision - 11 prix dont celui de meilleure série dramatique, de meilleure réalisation et de meilleur acteur pour Lior Raz[12].

Références

  1. a et b « Le conflit israélo-palestinien en série télévisée », sur Le Monde.fr, .
  2. (en) Itay Stern, « New Season of Hit Series Fauda Sets Out to Keep the Israeli-Palestinian Conflict Real », Haaretz,‎ (lire en ligne).
  3. « Plaintes en Israël contre des publicités en arabe pour une série télé », fr.le360.ma,‎ (lire en ligne).
  4. (en) רן בוקר, « Fauda renewed for third season », Ynet,‎ (lire en ligne).
  5. a b et c « "Fauda", le chaos israélo-palestinien au petit écran », L'Obs,‎ (lire en ligne).
  6. (en-US) Debra Kamin, « Netflix Picks Up Israeli Political Thriller ‘Fauda’ », Variety,‎ (lire en ligne).
  7. « "Fauda" sera diffusée pour la première fois en France | The Times of Israel », sur fr.timesofisrael.com (consulté le 7 avril 2018).
  8. i24NEWS, « Le BDS exhorte le géant Netflix à supprimer la série israélienne "Fauda" », i24NEWS,‎ (lire en ligne).
  9. (en) « Hollywood Execs Back Netflix After BDS Threat Over ‘Fauda’ », The Forward,‎ (lire en ligne).
  10. « FIPA 2016 : Palmarès complet des films primés », PublikArt - Webzine Culturel,‎ (lire en ligne).
  11. (en-US) James Poniewozik, Mike Hale et Margaret Lyons, « The Best TV Shows of 2017 », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne).
  12. (en) Itay Stern, « Israeli Emmys: ‘Fauda’ Wins Best TV Drama, ‘Shababnikim’ Best TV Comedy », Haaretz,‎ (lire en ligne).

Liens