Famille Castelli

Famille Castelli

Famille Castelli
Image illustrative de l’article Famille Castelli
Le cinéma L’Empire, symbole de la réussite de la famille Castelli.

Blasonnement Blason représentant un château sur fond bleu
Devise il successo è la chiave (le succès est la clé)
Lignées Castelli.
Branches Italienne, Corse, Oran (Algérie Française), Française.
Période XVIIIe siècle - XXIe siècle
Pays ou province d’origine Florence, Corse.
Charges Hommes d'affaires, propriétaire de cinema, Propriétaire de club de football, Homme politique et Mécène

La famille Castelli est une famille française d'origine italienne[réf. nécessaire] ayant fait fortune dans l’industrie du cinéma, notamment à Oran, en Algérie Française.

La famille Castelli dirigeait la société des Cinémas Oranais Castelli frères [1]. La fortune était estimée à 12 milliards de francs (soit environ 1,85 milliards d’euros)[2]. Ils possédaient entre autres le célèbre cinéma L’empire [3].

Membres Notoires

Antoine Castelli raccompagnant Carmen Sevilla.
Antoine Castelli Pere- Paul Anka - Antoine Castelli fils
  • Antoine Castelli (1872-1931), gérant de restaurants, de Cinema et de cercle de jeux et président d’association[4].Le Livre d'Or de l'Algérie, paru en 1937, souligne qu'Antoine Castelli assuma la présidence de 39 associations et sociétés, un record qui fit de lui une sorte d'homme-orchestre de la ville d'Oran.
  • Lucien Castelli, directeur de Cinéma, dirigeants du groupe des cinémas Castelli. Lucien est anti-indépendantiste. Il était dirigeant du Front Algérie Française pour l’Oranie puis lutte contre le FLN avant de fuir en Espagne en 1961 et par la suite en France[5].
  • Louis Castelli (...-1953). Associé du groupe des Cinémas Oranais Castelli frères. Homme politique, Ancien Premier adjoint au maire de la ville D’Oran sous l’époque Coloniale auprès de Henri Fouques-Duparc[6].
  • Charles « Charlie » Castelli, organisateur d’événements résident aux Etats-Unis plus précisément dans les villes de New York et de Miami il décède par la suite d’une maladie inconnue[réf. nécessaire].
  • Antoine Castelli (1), homme d’affaires, directeur de cinema, il fait du cinéma L’empire un monument d’Oran[7].En rentrant en France, il devient propriétaire de l’Association sportive de Béziers[réf. nécessaire]. Outre son désir de faire connaître le nom Castelli, il entretient de bonne relations avec Carmen Sevilla qu’il fera venir de nombreuse fois à Oran[réf. nécessaire]. C’était aussi un grand ami de Paul Anka[réf. nécessaire].
  • Antoine Castelli (2), surnommé « Nanou ». Habitant à Oran jusqu’en 1962 il est habitué des soirées mondaine avant de devenir Assureur au sein de la société winterthur et puis adjoint de direction au sein de salle de jeux[réf. nécessaire].
  • Antoine Castelli (1972- ), homme d’affaires résidant à Monaco propriétaire du groupe Organic For Science Lab[8].

Références