Famille Brice

La famille Brice, est une famille de peintres originaire de la ville de Saint-Venant (France)[1] et établie à Bruxelles dès le XVIIIe siècle à la cour de Charles-Alexandre de Lorraine.

Généalogie de la famille du peintre Ignace Brice[2]

Bruxelles, acte de naissance de Hortense Van Dievoet, née à Bruxelles le 16 Brumaire de l'an XIII (7 novembre 1804), qui épousera à Bruxelles le 25 août 1825, le peintre Ignace Brice.

Jean-Baptiste Van Dievoet, négociant en vins, né à Bruxelles le , baptisé à Saint-Nicolas (ss. Jean-Baptiste Van Dievoet et Suzanne van der Meulen) et décédé à Bruxelles le demeurant rue des Sœurs-Noires, section 3, no 946. Il fut franc-maçon, membre de la Loge de « La constance de L'Union », constituée en 1769. Il épousa en premières noces à Bruxelles à Sainte-Catherine le 12 septembre 1774 (tt. Jean-Louis Lambrechts père de la future et Jean-Baptiste van Dievoet, père du futur), Anne-Marie Françoise Lambrechts, fille de Jean-Louis, bourgeois de Bruxelles, négociant en épices et raffineur de sucre, et de Marie François, née à Bruxelles le , baptisée à Sainte-Catherine (ss. Gérard-Joseph Galliau et Anne-Marie-Françoise Lambrechts), décédée à Bruxelles le « in den Draeck » et enterrée dans l'église de Saint-Nicolas (Service à seize prêtres). Jean-Baptiste van Dievoet épousa en secondes noces à Bruxelles en l'église de Saint-Géry le 9 août 1784 (tt. Jean-François (sic) van den Velden père de la future et Jean-Louis Lambrechts), Marie-Pétronille-Catherine Van den Velden, née à Bruxelles, baptisée le 23 février 1751 à Saint-Géry et décédée à Bruxelles le , fille de Jean-Baptiste-Dominique et de Marie-Catherine-Claire Huybrechts.

Jean-Baptiste Van Dievoet eut de ces deux mariages successifs neuf enfants, tous nés à Bruxelles et baptisés à Saint-Nicolas:

Du premier lit, quatre enfants, parmi lesquels :

  1. Jean-Baptiste, qui suit sub II;
  2. Jean-Louis, qui suit sub II bis.
    • Jean-Baptiste Van Dievoet, (fils de Jean-Baptiste Van Dievoet et de Anne-Marie Lambrechts), juris utriusque Licenciatus, commis de négociant, négociant, puis receveur des contributions directes, droits d'entrée et sortie et accises de la commune de Kerkrade (Limbourg hollandais), né à Bruxelles le , baptisé à Saint-Nicolas (ss. Pierre-Jacques-Joseph van Dievoet au nom de Jean-Baptiste van Dievoet et Marie-Josèphe François) et décédé à Schaerbeek, pensionné de l'État, le en son domicile 33, rue des Palais. Il épousa à Bruxelles le 21 nivôse an XII (12 janvier 1804) (tt. l'avocat François-Louis Camusel, beau-frère, Joseph-Henri de Turck, beau-frère, Jean-Louis van Dievoet, Paul Jacques van Dievoet) Catherine-Jeanne Cuerens, née à Bruxelles le , décédée à Kerkrade (Limbourg hollandais) le , fille de Pierre, avocat au Souverain Conseil de Brabant, avocat aviseur des échevins de Vilvorde en 1792, et de Dame Jeanne Marie d'Elderen, née à Liège, de la noble famille d'Elderen illustrée par Jean-Louis d'Elderen, prince-évêque de Liège de 1688 à 1694.

Jean-Baptiste Van Dievoet et Jeanne Cuerens eurent une fille :

  • Jeanne-Hortense Van Dievoet, née à Bruxelles le 16 brumaire an XIII ()[3], décédée à Saint-Josse-ten-Noode le et enterrée au cimetière de Laeken dans le caveau Brice-van Dievoet (section P.6). Elle épousa à Bruxelles le 25 août 1825, Ignace Brice, artiste-peintre, fils d'Antoine et de Catherine Leroux, né à Bruxelles le 2 avril 1795 et décédé à Saint-Josse-ten-Noode le 10 août 1866. Enterré également au cimetière de Laeken dans le caveau Brice-van Dievoet (section P.6), Ignace Brice fut élève de l'Académie de Bruxelles et de son père Antoine Brice. Il est un des fondateurs de la Société des Beaux-Arts de Bruxelles. Il peignit le genre et le portrait et continua le cours de dessin organisé par son père. Brice était un dessinateur de talent.

Ignace Brice et Hortense Van Dievoet eurent:

  • Catherine-Jeanne-Eugénie Brice, née à Bruxelles le et décédée à Saint-Josse-ten-Noode, avenue Galilée n° 1, le . Elle épousa à St-Josse-ten-Noode le 14 octobre 1848 Adrien-Joseph-Eugène Oorlof, né à Bruxelles le , fils de Pierre, avoué à la Cour supérieure de Justice de Bruxelles, et de Dame Marie-Antoinette-Pétronille Thielens. Il décéda le , n° 1, avenue Galilée. Ils sont morts sans descendance.
  • Jean-Louis Van Dievoet, (fils de Jean-Baptiste Van Dievoet et de Anne-Marie Lambrechts), secrétaire du Parquet de la Cour de Cassation, né à Bruxelles le , baptisé même jour à Saint-Nicolas (ss. Jean-Louis Lambrechts et Anne-Marie-Françoise Van Dievoet) décédé à Bruxelles en son domicile 16 rue des Bogards (section 8) le , épousa à Leeuw St-Pierre le 18 pluviôse an XI (7 février 1803), Jeanne Wittouck, domiciliée au château de Petit-Bigard, née à Bruxelles le et décédée à Bruxelles en son domicile 16 rue des Bogards (section 8) le , emportée par le choléra, fille de Guillaume Wittouck, avocat au Conseil souverain de Brabant et conseiller audit Conseil, et d'Anne-Marie Cools.

Membres

Bibliographie

  • Paul De Zuttere, « Les Brice, peintres à Bruxelles aux XVIIIe et XIXe siècles », dans L'Intermédiaire des Généalogistes, Bruxelles, no 190, 1977, p. 258-265.
  • Paul De Zuttere, « Contribution à l'œuvre des peintres Antoine et Ignace Brice », dans L'Intermédiaire des Généalogistes, Bruxelles, no 345, 2003, p. 113-121.
  • Messager des sciences historiques: ou Archives des arts et de la bibliographie de Belgique, Société royale des beaux-arts et de littérature de Gand, Société royale d'agriculture et de botanique de Gand. Publié par P.F. de Goesin-Verhaeghe, 1879, p. 469, Ignace Brice (fils de maître).
  • Xavier Duquenne, Un projet de théâtre à Bruxelles vers 1763 par l'architecte Guymard, dans : Cahiers Bruxellois, Bruxelles, XLIII, 2011-2012, p. 236

Notes et références

  1. Paul De Zuttere, Contribution à l'œuvre des peintres Antoine et Ignace Brice, dans L'Intermédiaire des Généalogistes, Bruxelles, no 345, 2003, p. 113-121
  2. Paul De Zuttere, Les Brice, peintres à Bruxelles aux XVIIIe et XIXe siècles, dans : L'Intermédiaire des Généalogistes, Bruxelles, no 190, 1977, p. 258-265.
  3. Acte de naissance à Bruxelles le 16 brumaire an XIII (7 novembre 1804) : « 370. Du Dixhuitième jour du mois de Brumaire l’an treize de la République française. Acte de Naissance de Jeanne Hortence Van dievoet. Née le Seizième Jour du mois de Brumaire courant, à quatre heures de rélevée, fille de Jean Baptiste Van dievoet, Commis de Négociant, et de Cathérine Jeanne Cuerens, Conjoints, domiciliés Montagne de la félicité Sixième Section N° 1341. Le sexe de l’enfant a été reconnu être Feminin. Premier témoin Pierre Cuerens, Juris Consulte, agé de soixante un ans, domicilié Montagne Susdite. Second témoin Corneil Vankerckhoven, Peruquier agé de quarante sept ans, demeurant rue des Comediens. Sur la réquisition à nous faite par Jean Baptiste Van dievoet, Pere de l’Enfant. Et ont Signé. Constaté, suivant la loi, par moi Henri Joseph Van Langhenhoven Maire de la Ville de Bruxelles, faisant les fonctions d’Officier public de l’Etat-civil, soussigné après Lecture' ».