Faites le mur !

Faites le mur !
Titre original Exit through the Gift Shop
Réalisation Banksy
Scénario Banksy
Acteurs principaux
Sociétés de production Paranoid Pictures Film
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre documentaire
Durée 87 minutes
Sortie 2010

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Faites le mur ! (Exit Through the Gift Shop) est un film américano-britannique réalisé par Banksy, sorti en salle le 15 décembre 2010.

Synopsis

Thierry Guetta, un commerçant français excentrique, documentariste amateur vivant à Los Angeles est présenté dans le film comme le cousin de l'artiste Invader, aurait amassé une considérable archive d'interviews et d'actions de Zevs, Shepard Fairey, André, etc. À mesure qu'il filme de manière compulsive la nouvelle génération de l'art urbain, son obsession pour Banksy, le célèbre pochoiriste britannique se fait plus dévorante. Ils se rencontrent enfin. Banksy incite Guetta à se tourner vers l'art urbain. C'est alors que naît Mr. Brainwash.

Fiche technique

  • Titre original : Exit Through the Gift Shop
  • Durée : 87 minutes
  • Pays : Drapeau des États-Unis États-Unis et Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
  • Date de sortie : en Drapeau de la France France
  • Distribution en France : Le Pacte
  • Produit par: Paranoid Pictures Film[1]
  • casting : Jay Leno, Joshua Levine, Christina Aguilera
  • producteurs : Holly Cushing, James Gay-Rees, Jamie D'cruz
  • étalonneur : Adam Glasma
  • ingénieur du son : Jim Carrey
  • mixage: Alan Salabank
  • monteur son : Jack Gillies
  • chefs machiniste : Eric Coleman, Bryan Cross
    • compositeurs : Roni Size, Geoff Barrow
  • attaché de presse: Matilde Incerti, Audrey Tazière

Distribution

Problèmes de droits sur Life Remote Control

De larges extraits du documentaire réalisé par Thierry Guetta, Life Remote Control[2], sont montrés dans le film, et un extrait plus large est ajouté en bonus dans l'édition américaine du DVD, tout cela sans que le coréalisateur du documentaire, le cinéaste suisse Joachim Levy, soit ne serait-ce que cité au générique. Ce dernier, faute d'un accord avec Banksy et Guetta, a donc engagé contre eux une procédure judiciaire[3],[4].

Distinctions et critiques

6 nominations:

Selon le journal de presse Libération, "Si la première partie du film est franchement drôle, la seconde sent le vinaigre et le règlement de compte. Critique de la commercialisation du street art, de la hype, de la surmédiatisation, le film tourne en dérision les gens qui s’entassent pour voir la nouvelle sensation que leur a vendue la presse, le milieu de l’art prêt à acheter n’importe quoi (Banksy pensait intituler son film «Comment vendre de la m. à des c.»), les artistes à la recherche des projecteurs. Mr Brainwash sert d’homme de paille, à la fois double et repoussoir. Une incarnation des contradictions qui tiraillent une sous-culture devenue mainstream, évolution à laquelle Banksy n’est pas étranger et qui regarde d’un œil narquois toute cette folie qu’il a déclenchée." [7]

Notes et références

  1. La fiche du film selon le British Council
  2. Life Remote Control - IMDb
  3. Chronique cinéma de Norbert Creutz dans le quotidien suisse Le Temps le .
  4. Melena Ryzik, « New doubts for a film that has truth issues », sur The New York Times, .
  5. « Au sens street », Libération.fr,‎ (lire en ligne)

Liens externes