Façon de combattre en sport de combat

(Redirigé depuis Façon de combattre (sport de combat))

Façon de combattre
[A] est un spécialiste de « contres », ici en Boxe birmane
[A] est un spécialiste de « contres », ici en Boxe birmane

Façon de combattre désigne la manière de faire propre à chaque individu et que l’on peut rapporter pour certaines à des classes de « comportement-type », plus exactement on dit à certains « styles » (à ne pas confondre avec les caractères esthétiques que peut exprimer un combattant dans l’action). Elle est propre à l’athlète, à son tempérament, à son potentiel physique ou à ce qui lui a été enseigné par son école de sport de combat.

En sports d’opposition notamment en sports de combat

On distingue : l’attentiste du fonceur et le technicien du frappeur, mais ce classement ne s’arrête pas là. On recense différents caractères variables pour chaque « typologie ». Par exemple, chez les styles « techniques » : boxer en coups longs, en coups d’arrêt, en coups de contre. Chez les styles physiques: faire le forcing, boxer en crochets puissants « à la godille », chercher le corps à corps, chercher le coup dur. Lorsqu’un combattant utilise sa façon habituelle de boxer (son style habituel), on dit qu’il est sur son « registre » ; cela à la manière d’un musicien qui répète ses gammes préférées. D’autre part, ce qui est appréciable dans un combat c’est l’opposition de styles. On a pour exemple le combat des années 1980, Sugar Ray Leonard contre Marvin Hagler. Le premier, utilise une boxe à reculons, faite de larges pas de côté, d’esquives de buste et de contre-attaque précises. Alors que le second use d’une boxe en progression avant, d’une attitude compacte -le buste en avant- et de coups très puissants. Quant au « styliste » en boxe, il désigne l’athlète privilégiant un travail technico tactique au détriment d’autres manières de conduire et construire l’opposition.

En manière d’enseignement, il est important pour l’entraîneur de privilégier la manière « naturelle » de faire de son poulain, de l’améliorer, mais également de faire pratiquer d’autres façons de se comporter, afin de pallier notamment en combat une défaillance de son « style » personnel.

Illustration en boxe

Références

  • Gérard Chaliand, Arnaud Blin, Dictionnaire de stratégie militaire, Librairie académique Perrin, 1998
  • Alain Delmas, 1. Lexique de la boxe et des autres boxes (Document de formation fédérale), Aix-en-Provence, 1981-2005 – 2. Lexique de combatique (Document de formation fédérale), Toulouse, 1975-1980
  • Thierry de Montbrial et Jean Klein, Dictionnaire de stratégie, PUF, Paris, 2000
  • F.F.E., Les cahiers de la commission pédagogique nationale d’escrime, INSEP, Paris, 1981
  • François Géré, Pensée stratégique,  éd. Larousse, Paris, 1999
  • Gabrielle & Roland Habersetzer, Encyclopédie des arts martiaux de l'Extrême-Orient,  éd. Amphora, Paris, 2000
  • M. Imhauss, R. Chapelot, Langage de l’escrime, Ministère de la Guerre, 1908
  • Friedrich Mahlo, L’acte tactique en jeu,  éd. Vigot, Paris, 1969

Liens internes

Liens externes