FK Rotor Volgograd

Rotor Volgograd
Logo du Rotor Volgograd
Généralités
Nom complet Футбольный клуб «Ротор» Волгоград
(Futbolny klub «Rotor» Volgograd)
Noms précédents Traktorostroïtel (1929-1935)
Dzerjinets-STZ (1936)
Traktor (1937-1947)
Torpedo (1948-1957)
Traktor (1958-1969)
Stal (1970-1971)
Barrikady (1972-1974)
Fondation
Couleurs Bleu et bleu ciel
Stade Volgograd Arena
(45 000 places)
Siège Volgograd
Championnat actuel Deuxième division russe
Président Drapeau : Russie Andreï Reketchinski
Entraîneur Drapeau : Russie Igor Menchtchikov
Joueur le plus capé Drapeau : URSS Aleksandr Gouzenko (425)
Meilleur buteur Drapeau : Russie Oleg Veretennikov (210)
Site web rotor-vlg.com

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Russie de football D2 2019-2020
0

Le Rotor Volgograd (russe : «Ротор» Волгоград) est un club de football russe basé à Volgograd.

Fondé en 1929 à l'usine de fabrication de tracteurs de Stalingrad (aujourd'hui Volgograd), il dispute ses premières compétitions nationales en 1936, avec une participation en Coupe d'Union soviétique puis en quatrième division lors du championnat d'automne la même année. Remportant cette division l'année suivante, il profite d'une réorganisation du championnat soviétique pour intégrer directement la première division dès la saison 1938. Il parvient à s'y maintenir pendant douze ans, en comptant la parenthèse de la Seconde Guerre mondiale, terminant notamment quatrième en 1939 avant d'être finalement relégué à l'issue de la saison 1950. Végétant par la suite en deuxième et troisième divisions, il retrouve l'élite en 1989 avant d'être relégué dès l'année suivante.

Remportant le dernier championnat de deuxième division de l'ère soviétique, le Rotor est intégré directement dans la nouvelle première division lors de la réorganisation du football russe après la fin de l'Union soviétique. Il se démarque comme un des principaux clubs russes des années 1990, terminant trois fois sur le podium entre 1993 et 1997 et atteignant la finale de la Coupe de Russie en 1995. Il effectue également plusieurs parcours en coupe d'Europe, disputant notamment une finale perdue de Coupe Intertoto en 1996. Les performances de l'équipe déclinent à partir de 1999 et il est finalement relégué de la première division à l'issue de la 2004.

Les années suivantes sont chaotiques pour le club, qui perd provisoirement son statut professionnel en 2005 et tombe directement en troisième division où il rencontre régulièrement des difficultés financières. Il découvre brièvement la deuxième division en 2010 puis entre 2012 et 2014 avant d'être relégué et de disparaître en 2015 à cause de ses ennuis financiers. Refondé la même année au quatrième échelon, il enchaîne deux promotions d'affilée en troisième puis en deuxième division, où il évolue depuis la saison 2017-2018.

Le club évolue originellement au stade Traktor, construit en 1931 et pouvant accueillir jusqu'à 15 000 personnes, avant d'emménager au stade central de Volgograd dans les années 1960. Ce dernier est démoli afin de construire la Volgograd Arena, d'une capacité de 45 000 places, où le club évolue depuis 2018.

Histoire

Période soviétique (1929-1991)

Le club est fondé en 1929 à l'usine de tracteurs de Stalingrad (aujourd'hui Volgograd) et s'appelle alors Traktorostroïtel. À ses débuts, le club prend principalement part au championnat municipal de Stalingrad avant de prendre part à sa première compétition fédérale en 1936 sous le nom Dzerjinets-STZ, en participant à la première édition de la Coupe d'Union soviétique. L'équipe dispute ainsi son premier match officiel à l'occasion du premier tour de la compétition le 22 juillet 1936 face au Dongosabfabrika Rostov au stade STZ, rencontre qu'elle remporte largement sur le score de 4-0[1]. Le Dzerjinets effectue par ailleurs un parcours notable, passant trois tours avant d'être finalement éliminé au stade des huitièmes de finale par le Dinamo Tbilissi, futur finaliste[1]. Il fait ses débuts dans le championnat soviétique à l'automne de la même année en intégrant la quatrième division, où il termine cinquième sur six[1]. Renommé Traktor pour la saison suivante, celle-ci est plus fructueuse pour l'équipe qui termine première de la division et profite ensuite d'une réorganisation des compétitions soviétiques pour intégrer directement la première division, qui passe de neuf à vingt-six équipes, dès la saison 1938[1]. Terminant douzième pour sa première saison dans l'élite, à cinq points de la relégation, le club connaît sa meilleure saison sous l'ère soviétique dès l'année suivante en terminant quatrième du championnat, à deux points du podium et sept derrière le champion le Spartak Moscou[1]. Il se fait alors connaître sur le plan national pour son football porté sur l'offensive, avec notamment le trio d'attaque Oleksandr Ponomarov, Sergueï Protsenko et Vassili Provornov qui inscrit 33 buts cette année-là[1]. Il termine ensuite septième en 1940 à la veille de la Seconde Guerre mondiale, qui affecte la ville de manière considérable et voit également un arrêt du championnat national entre 1941 et 1944.

Après la fin de la guerre en 1945, l'équipe se démarque à nouveau d'entrée en atteignant la demi-finale de la coupe nationale, étant finalement défait à ce stade par le Dynamo Moscou. Elle continue dans le même temps d'évoluer au première échelon où elle devient un habituée du milieu de classement en se classant perpétuellement entre la septième et la huitième place en 1945 et 1948, prenant par ailleurs le nom Torpedo à partir de cette dernière année. Ses performances commencent à chuter de manière notable à partir de 1949 avec une treizième place au classement avant de terminer dix-huitième et avant-dernier l'année suivante, amenant à la relégation de l'équipe après neuf saisons dans l'élite[2]. Après cette descente, le club connaît des difficultés à lutter pour la promotion et passe la majeure partie des années 1950 dans le milieu de tableau de la deuxième division, reprenant son ancien nom Traktor en 1958. Les années 1961 et 1962 voient un regain relatif de forme pour l'équipe qui termine successivement troisième et deuxième, ce qui ne suffit pas à être promu mais lui permet par ailleurs d'être maintenu dans le championnat unifié pour la saison 1963. Il n'arrive cependant pas à continuer sur sa lancée et enchaîne les places de bas de classement jusqu'à sa relégation à l'issue de l'année 1969.

Découvrant ainsi le troisième échelon en 1970, le club connaît durant cette période plusieurs changements de noms qui le voit ainsi être renommé Stal pendant deux saisons avant de prendre l'appellation Barrikady en 1972 pour finalement devenir le Rotor à partir de 1975[3]. Sur le plan sportif, l'équipe connaît une nouvelle fois une période de stagnation jusqu'en 1976 qui la voit enchaîner place de bas et de milieu de classement. Elle retrouve ensuite une dynamique positive à partir de 1977 où elle grimpe progressivement au classement de la troisième zone qu'elle finit par remporter en 1980, mais échoue ensuite à la promotion lors de la phase finale contre Spartak Kostroma et le Lokomotiv Samtredia. Cela ne l'empêche cependant pas de remporter à nouveau sa poule l'année suivante et de cette fois-ci remporter la phase finale au détriment du Dinamo Barnaoul et du Tekstilchtchik Ivanovo pour retrouver le deuxième échelon en 1982 après treize années d'absence.

Se plaçant quatorzième pour sa première année, le Rotor parvient ensuite à atteindre la quatrième place en 1983, à sept points du SKA Rostov et d'une éventuelle montée dans l'élite. Les performances de l'équipe rechutent l'année suivante avec une quinzième place avant de s'améliorer relativement par la suite avec deux places de huitième en 1985 et 1986. Les quatre années qui suivent sont marquées. Échappant de peu à la relégation en 1987 en finissant dix-septième à deux points de la descente, le club se reprend dès l'année suivante et parvient cette fois à accrocher la deuxième place du classement derrière le Pamir Douchanbé et avec un point d'avance sur le CSKA Moscou pour finalement retrouver la première division après une absence de trente-neuf ans lors de la saison 1989[2]. Finissant dixième pour son retour, il connaît cependant un exercice 1990 décevant qui le voit finir dernier du championnat et retourner en deuxième division. Il parvient l'année suivante à dominer le championnat et se classe ainsi premier en fin d'année 1991.

Période russe (depuis 1992)

Oleg Veretennikov est une des principales figures du grand Rotor des années 1990 et le meilleur buteur de l'histoire du club.

Après la dissolution de l'Union soviétique et l'organisation du football russe, les performances du Rotor l'année précédente lui permettent d'être intégré directement à la première division à partir de 1992. Il se démarque par la suite comme une des têtes de proue du football russe des années 1990, avec notamment trois podium entre 1993 et 1997. Principalement dirigée par Viktor Prokopenko durant cette période, l'équipe se distingue par une attaque très prolifique notamment emmenée par Oleg Veretennikov, qui termine meilleur buteur du championnat russe à trois reprises durant cette période, ou encore Vladimir Niederhaus et Valeri Iesipov[4]. Il atteint également la finale de la Coupe de Russie en 1995, cependant perdue aux tirs au but contre le Dynamo Moscou. Ses résultats lui permettent ainsi de prendre part aux compétitions européens entre 1994 et 1999, principalement la Coupe UEFA, avec notamment une victoire contre Manchester United lors de l'édition 1995-1996[5]. Il atteint par ailleurs la finale de la Coupe Intertoto en 1996, perdue contre l'EA Guingamp. Par la suite, les performances du club déclinent drastiquement avec les départs progressifs des cadres de l'équipe, notamment l'entraîneur Prokopenko et l'attaquant Veretennikov, et le début des années 2000 le voit principalement lutter pour le maintien. Il est finalement relégué à l'issue de la saison 2004, terminant dernier à six points du maintien.

Peu après sa relégation, le club rencontre de nombreuses difficultés financières qui débouchent sur la perte de son statut professionnel et la disparition de l'équipe première[6]. Dans les faits, il prend ainsi l'identité de son équipe réserve, le Rotor-2, qui évolue en troisième division pour la saison 2005[7]. Notamment aidé par le retour de Veretennikov, l'équipe enchaîne les performances honorables dans le groupe Sud du troisième échelon, terminant troisième pour sa première saison, mais sans parvenir à atteindre les places de promotion. En difficulté sportivement, financièrement et même juridiquement à partir de 2008, le Rotor se retire de la troisième division au milieu de la saison 2009 et cesse temporairement toutes ses activités[8]. Malgré cette situation, le club découvre la deuxième division russe pour la première fois dès la saison suivante. En effet le FK Volgograd, promu de troisième division à l'issue de la saison précédente, décide de prendre l'identité du Rotor à l'occasion de sa promotion, amenant à une fusion de fait des deux entités confirmée par la PFL et le gouverneur de l'oblast de Volgograd[9],[10].

L'équipe ne fait cependant pas long feu et est reléguée d'entrée après avoir finie dix-septième à neuf points du maintien. Elle rebondit dès la saison 2011-2012 en terminant largement première du groupe Sud de troisième division et fait son retour au deuxième échelon. Finissant neuvième à sa première saison, le club fait face une nouvelle fois à des problèmes financiers durant la saison 2013-2014 qui débouchent sur son retrait du championnat malgré un maintien sportif[11]. Placé une nouvelle fois en troisième division, il ne parvient pas à terminer la saison et se retire après la première phase[12],[13]. L'entité juridique du club disparaît dans la foulée tandis que le nom Rotor est récupéré par le collège de la réserve olympique de Volgograd, qui inscrit une équipe sous ce nom en quatrième division pour la saison 2015[14],[15]. Celle-ci termine largement première du groupe Tchernozem et obtient dans la foulée une licence professionnelle, permettant au Rotor de faire son retour au troisième échelon pour la saison 2016-2017[16]. Il termine premier de son groupe à l'issue du championnat et accède à la deuxième division dès la saison suivante[17]. Celle-ci est cependant moins positive sur le plan sportif, avec une dix-septième place synonyme de relégation, il est cependant repêché en fin de saison à la suite de la non-promotion de l'Ararat Moscou[18].

Alors que le Rotor entame l'exercice 2018-2019 avec la perspective de se placer comme prétendant à la montée, comptant notamment sur l'influence de la nouvelle Volgograd Arena qu'il occupe depuis la fin de saison dernière ainsi que l'arrivée de Robert Ievdokimov[19], il connaît finalement un début de saison très décevant qui le voit se placer dans la course au maintien en bas de classement. Ievdokimov est finalement renvoyé dès la mi-novembre 2018 et remplacé par Igor Menchtchikov, entraîneur du Rotor-2, à partir du mois de janvier 2019[20]. Sous ses ordres, le club connaît une reprise très positive avec une série de sept matchs sans défaites qui lui permet même de rêver une nouvelle fois d'un éventuel barrage de montée[21]. Les résultats plus décevants de la fin de saison mettent cependant vite un terme à cette ambition et le Rotor se place finalement onzième en milieu de tableau.

Bilan sportif

Palmarès

Palmarès du Rotor Volgograd
Période russe Période soviétique

Parcours en Coupe d'Europe

Le Rotor dispute sa première compétition européenne en 1994 en prenant part à la Coupe UEFA en tant que deuxième du championnat russe en 1993. Démarrant au premier tour, il y rencontre l'équipe française du FC Nantes, contre qui il l'emporte dans un premier temps sur le score de 3-2 à domicile avant d'être finalement vaincu 3-0 lors du match retour en France[5],[22]. Qualifié pour l'édition suivante après avoir fini quatrième du championnat, le club se trouve confronté d'entrée aux Anglais de Manchester United. Après un match nul et vierge à domicile, les Volgogradois créent rapidement la surprise lors du match retour à Old Trafford en inscrivant deux buts en moins de vingt-cinq minutes par l'intermédiaire de Vladimir Niederhaus puis d'Oleg Veretennikov pour mener 2-0 à la mi-temps. Les Mancuniens passent à l'offensive, touchant les montants à plusieurs reprises, et parviennent à revenir à deux buts partout grâce à des buts de Paul Scholes et du gardien Peter Schmeichel en seconde période. Cela ne suffit cependant pas et le Rotor l'emporte finalement aux buts à l'extérieur et se qualifie pour le deuxième tour. Cette performance est considérée comme l'un des plus grands exploits du club[5]. Ils sont cependant éliminés dès le tour suivant par les Girondins de Bordeaux sur le score de 3-1.

L'année 1996 voit le club participer à la Coupe Intertoto pour la seule et unique fois de son histoire. Tiré dans le groupe 7 avec l'équipe suisse du FC Bâle, turque de l'Antalyaspor, ukrainienne du Chakhtar Donetsk et biélorusse de l'Ataka-Aura Minsk, les Russes terminent premier du groupe en remportant trois de leurs quatre matchs, n'enregistrant leur seul défaite que contre l'Antalyaspor. Opposés aux Autrichiens du Linzer ASK, les Volgogradois parviennent dans un premier temps à obtenir le match nul 2-2 en Autriche avant de l'emporter largement chez eux sur le score de 5-0. L'aventure du Rotor s'achève cependant une nouvelle fois face à un club français, cette fois l'En Avant de Guingamp, qui parvient à renverser une défaite 2-1 à Volgograd en gagnant 1-0 chez eux, lui permettant l'emporter aux buts à l'extérieur[23].

Retrouvant la Coupe UEFA en 1997, le club russe fait son entrée lors du deuxième tour préliminaire, qui le voit affronter les Polonais de l'Odra Wodzisław Śląski. Après une victoire 2-0 à domicile, les Volgogradois assurent leur qualification en Pologne en l'emportant sur le score prolifique de 4-3. Le scénario est similaire lors du premier tour face à l'équipe suédoise de l'Örebro SK, où une victoire 2-0 en Russie est suivie d'une autre victoire 4-1 à l'extérieur. Leur parcours s'achève au tour suivant face à la Lazio de Rome, qui parvient à obtenir un match nul et vierge à Volgograd avant de l'emporter largement 3-0 à Rome. Qualifié une nouvelle fois pour la compétition en 1998, le parcours du Rotor est cette fois bien plus bref, étant éliminé d'entrée par les Yougoslaves de l'Étoile rouge de Belgrade sur le score de 4-2 lors du deuxième tour préliminaire.

Note : dans les résultats ci-dessous, le score du club est toujours donné en premier.

Saison Compétition Tour Club Domicile Extérieur Total
1994-1995 Coupe UEFA Premier tour Drapeau : France FC Nantes 3 - 2 0 - 3 3 - 5
1995-1996 Coupe UEFA Premier tour Drapeau : Angleterre Manchester United 0 - 0 2 - 2 2 - 2 e
Deuxième tour Drapeau de la France Girondins de Bordeaux 1 - 2 0 - 1 1 - 3
1996 Coupe Intertoto Groupe 7 Drapeau : Biélorussie Ataka-Aura Minsk N/A 4 - 0 Premier
Drapeau : Ukraine Chakhtar Donetsk 4 - 1 N/A
Drapeau : Turquie Antalyaspor N/A 1 - 2
Drapeau : Suisse FC Bâle 3 - 2 N/A
Demi-finales Drapeau : Autriche Linzer ASK 5 - 0 2 - 2 7 - 2
Finale Drapeau : France EA Guingamp 2 - 1 0 - 1 2 - 2 e
1997-1998 Coupe UEFA Tour préliminaire Drapeau : Pologne Odra Wodzislaw 2 - 0 4 - 3 6 - 3
Premier tour Drapeau : Suède Örebro SK 2 - 0 4 - 1 6 - 1
Deuxième tour Drapeau : Italie Lazio Rome 0 - 0 0 - 3 0 - 3
1998-1999 Coupe UEFA Tour préliminaire Drapeau : République fédérale de Yougoslavie Étoile rouge de Belgrade 1 - 2 1 - 2 2 - 4
Légende
  • Victoire ou qualification pour le tour suivant
  • Match nul
  • Défaite ou élimination de la compétition

Personnalités

Entraîneurs

La liste suivante présente les différents entraîneur du club depuis 1936[24],[25],[26] :

  • Drapeau : URSS Vladimir Blinikov (1936)
  • Drapeau : URSS A. Sitnikov (1936-1937)
  • Drapeau : URSS Iouri Khodotov (1938-1940)
  • Drapeau : URSS Mikhaïl Kririllov (1940)
  • Drapeau : URSS Aleksandr Keller (1941)
  • Drapeau : URSS Alekseï Chapochnikov (1945)
  • Drapeau : URSS Sergueï Kolesnikov (1945-1946)
  • Drapeau : URSS Iouri Khodotov (1947-1948)
  • Drapeau : URSS Alekseï Kostylev (1948-1950)
  • Drapeau : URSS Sergueï Plonski (1951-1954)
  • Drapeau : URSS Vassili Iermassov (1955-1956)
  • Drapeau : URSS Nikolaï Glebov (1956-1957)
  • Drapeau : URSS Sergueï Plonski (1958-1959)
  • Drapeau : URSS Lev Masterovoï (1960)
  • Drapeau : URSS Grigori Douganov (1960)
  • Drapeau : URSS Aleksandr Abramov (1961-1962)
  • Drapeau : URSS Viktor Novikov (1963)
  • Drapeau : URSS Gueorgui Mazanov (1964)
  • Drapeau : URSS Ivan Konov (1965-1966)
  • Drapeau : URSS Sergueï Plonski (1967-1969)
  • Drapeau : URSS Vladimir Boutski (1969)
  • Drapeau : URSS Konstantin Riazantsev (1970)
  • Drapeau : URSS Vladimir Boutski (1971)
  • Drapeau : URSS Aleksandr Abramov (1972-1973)
  • Drapeau : URSS Vassili Dergatch (janvier 1974-août 1978)
  • Drapeau : URSS Iouri Beloussov (août 1974-1978)
  • Drapeau : URSS Viktor Odintsov (janvier 1979-mai 1979)
  • Drapeau : URSS Guennadi Cherychev (mai 1979-juin 1982)
  • Drapeau : URSS Viktor Korolkov (juillet 1982-1983)
  • Drapeau : URSS Valentin Grokhovski (janvier 1984-juillet 1984)
  • Drapeau : URSS Iouri Beloussov (juillet 1984-1984)
  • Drapeau : URSS Anatoli Isayev (1985-mai 1987)
  • Drapeau : URSS Viktor Prokopenko (1987-1988)
  • Drapeau : URSS Piotr Choubine (janvier 1989-avril 1989)
  • Drapeau : URSS Vladimir Sevidov (avril 1989-juin 1990)
  • Drapeau : URSS Leonid Koltoune (1991)
  • Drapeau : Russie Viktor Papaïev (janvier 1992-juin 1992)
  • Drapeau : Russie Vladimir Faïzouline (juin 1992-décembre 1992)
  • Drapeau : Ukraine Vladimir Salkov (1993-juin 1994)
  • Drapeau : Ukraine Viktor Prokopenko (juin 1994-novembre 1999)
  • Drapeau : Russie Gueorgui Iartsev (décembre 1999-juin 2000)
  • Drapeau : Russie Ievgueni Koutcherevski (juin 2000-décembre 2000)
  • Drapeau : Russie Pavel Goussev (décembre 2000-novembre 2001)
  • Drapeau : Ukraine Vladimir Salkov (novembre 2001-janvier 2003)
  • Drapeau : Russie Vladimir Faïzouline (janvier 2003-avril 2004)
  • Drapeau : Russie Valeri Iaremtchenko (avril 2004-mai 2004)
  • Drapeau : Russie Iouri Marichkine (juin 2004-juillet 2004)
  • Drapeau : Russie Vladimir Faïzouline (juillet 2004-janvier 2005)
  • Drapeau : Russie Aleksandr Nikitine (février 2005-juillet 2005)
  • Drapeau : Russie Valeri Nenenko (juillet 2005-décembre 2005)
  • Drapeau : Russie Valeri Bourlatchenko (décembre 2005-avril 2007)
  • Drapeau : Russie Aleksandr Korechkov (avril 2007-mai 2007)
  • Drapeau : Ukraine Leonid Koltoune (mai 2007-juin 2007)
  • Drapeau : Russie Oleg Stogov (juillet 2007-mai 2008)
  • Drapeau : Russie Igor Menchtchikov (mai 2008-juillet 2009)
  • Drapeau : Russie Lev Ivanov (août 2009-septembre 2009)
  • Drapeau : Russie Valeri Bourlatchenko (septembre 2009-février 2010)
  • Drapeau : Russie Vladimir Faïzouline (février 2010-juin 2010)
  • Drapeau : Russie Vitali Chevtchenko (mai 2010-décembre 2010)
  • Drapeau : Russie Valeri Bourlatchenko (décembre 2010-juillet 2013)
  • Drapeau : Russie Igor Lediakhov (juillet 2013-octobre 2013)
  • Drapeau : Russie Fiodor Chtcherbatchenko (octobre 2013-mai 2014)
  • Drapeau : Russie Oleg Veretennikov (juin 2014-avril 2015)
  • Drapeau : Russie Evald Frolov (avril 2015-janvier 2016)
  • Drapeau : Russie Lev Ivanov (2016-2017)
  • Drapeau : Russie Evald Frolov (mai 2017-juin 2017)
  • Drapeau : Russie Valeri Iesipov (juin 2017-octobre 2017)
  • Drapeau : Russie Sergueï Pavlov (octobre 2017-mai 2018)
  • Drapeau : Russie Robert Ievdokimov (mai 2018-novembre 2018)
  • Drapeau : Russie Igor Menchtchikov (janvier 2019-)

Joueurs emblématiques

Présent de 1992 à 2004, Valeri Iesipov est le seul joueur à disputer l'intégralité des saisons du Rotor en première division russe.
Nom Période au club Performances
Drapeau : Russie Oleg Stogov 1988-1994 Liste des 33 meilleurs joueurs du championnat russe  en 1993.
Drapeau : Ukraine Volodymyr Herashchenko 1991-1998 Liste des 33 meilleurs joueurs du championnat russe en 1993 et 1994.
Drapeau : Russie Aleksandr Chmarko 1991-1999 Liste des 33 meilleurs joueurs du championnat russe en 1993, 1997 et 1998.
Drapeau : Kazakhstan Vladimir Niederhaus 1992-1997
1999
Liste des 33 meilleurs joueurs du championnat russe à cinq reprises entre 1992 et 1997.
Drapeau : Russie Oleg Veretennikov 1992-1999
2005-2007
Meilleur buteur de l'histoire du club (210 buts).
Meilleur buteur du championnat russe en 1995, 1997 et 1999.
Équipe-type du championnat russe entre 1995 et 1998.
Drapeau : Russie Valeri Iesipov 1992-2004 Liste des 33 meilleurs joueurs du championnat russe à sept reprises entre 1993 et 2003.
Drapeau : Russie Aleksandr Berketov 1993-2001 Liste des 33 meilleurs joueurs du championnat russe en 1996 et 1997.
Drapeau : Kazakhstan Vitali Abramov 1996-1999
2006
Liste des 33 meilleurs joueurs du championnat russe en 1997.
Drapeau : Russie Albert Borzenkov 1996-2000
2001-2002
Liste des 33 meilleurs joueurs du championnat russe en 1996.
Drapeau : Russie Aleksandr Zernov 1996-2002 Liste des 33 meilleurs joueurs du championnat russe en 1997.
Drapeau : Russie Platon Zakhartchouk 1997-1999 Liste des 33 meilleurs joueurs du championnat russe en 1997.
Drapeau : Russie Ievgueni Aldonine 1997-2003 Liste des 33 meilleurs joueurs du championnat russe en 2002 et 2003.

Joueurs internationaux

Les joueurs internationaux suivants ont joué pour le club. Ceux ayant évolué en équipe nationale lors de leur passage au Rotor sont marqués en gras.

Identité visuelle

Les couleurs traditionnelles du club sont le bleu et le bleu ciel. Les joueurs jouent généralement avec ces deux couleurs à domicile, et en blanc à l'extérieur. Le mot Rotor (en russe : Ротор) est également arboré sur la face du maillot.

Le Rotor ne possède pas de logo officiel jusqu'à la fin des années 1980, arborant généralement une effigie de la statue de la Mère-Patrie sur ses maillots. Le premier logo du club est adopté en 1990. Il se compose d'un bouclier divisé horizontalement en deux dans sa partie supérieure, la partie gauche arborant le drapeau de la Russie tandis que la partie droite montre la lettre cyrillique Р (équivalent du R en alphabet latin) avec un ballon de football. En-dessous se trouve l'inscription «FK Rotor» (en russe : ФК Ротор). Enfin la partie inférieure alterne des bandes de couleurs bleu et bleu ciel.

Le logo est légèrement modifié en 2010, le drapeau de la Russie étant remplacé par une partie du drapeau de l'oblast de Volgograd. Le Rotor voit sa direction changer en 2013 et perd les droits sur son logo précédent, un nouveau logo est donc adopté au mois de juillet[27]. Celui-ci conserve notamment la combination du ballon de football et de la lettre Р, tandis qu'il adopte à présent une forme arrondie. À partir de 2016, le club tente de récupérer les droits de son premier logo[28], adoptant en attendant un logo provisoire. Ce litige juridique est finalement résolu en 2018, permettant au Rotor d'arborer à nouveau son logo originel à partir de la saison 2018-2019[29].

Rotor-2 Volgograd

Rotor-2 Volgograd
Généralités
Nom complet Футбольный клуб «Ротор-2» Волгоград
(Futbolny klub «Rotor-2» Volgograd)
Noms précédents Rotor-d (1992-1997)
Fondation
Championnat actuel Troisième division russe
Entraîneur Drapeau : Russie Oleg Veretennikov

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Russie de football D3 2019-2020
0

Le Rotor Volgograd comprend depuis 1992 un club-école nommé le Rotor-2 Volgograd. Celui-ci évolue au cours des années 1990 entre la troisième et la quatrième division avant de descendre dans les échelons régionaux au début des années 2000 pour retrouver le professionnalisme en 2004. Avec la disparition de l'équipe première en 2005, le club devient de fait le principal représentant du Rotor en championnat, avant que celui-ci ne reprenne sa place en 2006, amenant à la dissolution du Rotor-2.

Le club est finalement recréé en 2015 et prend alors part à la quatrième division en 2016. Il effectue par la suite son retour en troisième division lors de la saison 2017-2018 après la promotion de l'équipe première en deuxième division. Il est entraîné par Oleg Veretennikov depuis le mois de janvier 2019[30].

Bilan par saison

Bilan par saison[31]
Saison Championnat Coupe de Russie
Division Pos Pts J V N D BP BC Diff
1992 3e Zone 2 18e 28 42 11 6 25 39 76 -37 N/A
1993 3e 43 30 19 5 6 59 25 +34
1994 4e Zone 2 16e 17 32 5 7 20 34 62 -28 Deuxième tour
1995 13e 26 30 8 2 20 52 69 -17 N/A
1996 14e 28 32 7 7 18 37 71 -44
1997 9e 42 30 12 6 12 44 43 +1
1998 3e Povoljié 17e 28 36 8 4 24 49 72 -23
1999 15e 33 34 9 6 19 37 63 -26
2000 14e 35 34 10 5 19 61 74 -13
2001 4e Tchernozem 11e 18 22 5 3 14 35 55 -20
2002 12e 20 26 6 2 18 31 68 -37
2003 1er 71 26 23 2 1 64 14 +50
2004 3e Sud 15e 24 32 6 6 20 42 70 -28
2005[n 1] 3e 45 24 14 3 7 47 27 +20 Premier tour
2006-2015 Club inactif
2016 4e Tchernozem 5e 30 20 9 3 8 44 31 +13 N/A
2017-2018 3e Centre 13e 54 32 16 9 6 58 37 +21 Premier tour
2018-2019 11e 30 26 9 3 14 30 47 -17 N/A
  1. Du fait de la disparition de l'équipe première en 2005, le Rotor-2 récupère la plupart des joueurs de celle-ci et prend de fait sa place, bien que conservant son appellation pour cette saison.
Légende
  • Promotion en division supérieure
  • Relégation en division inférieure

Références

  1. a b c d e et f (ru) « Сталинградский «Трактор» - гроза чемпионов », sur rotor-volgograd.ru (consulté le 11 novembre 2018)
  2. a et b (ru) « В футболе спотыкаться опасно », sur rotor-volgograd.ru (consulté le 11 novembre 2018)
  3. (ru) « ИСТОРИЯ КЛУБА », sur rotor-blg.com (consulté le 11 novembre 2018)
  4. (ru) « Серебро - металл благородный! », sur rotor-volgograd.ru (consulté le 11 novembre 2018)
  5. a b et c (ru) « Как мы побили «Манчестер Юнайтед» », sur rotor-volgograd.ru (consulté le 11 novembre 2018)
  6. (ru) « В РОССИИ СТАЛО МЕНЬШЕ НА ПЯТЬ ПРОФЕССИОНАЛЬНЫХ КЛУБОВа », sur sport-express.ru,‎ (consulté le 10 novembre 2018)
  7. (ru) « ГАЗЕТА », sur sport-express.ru,‎ (consulté le 11 novembre 2018)
  8. (ru) « ГАЗЕТА », sur sport-express.ru,‎ (consulté le 11 novembre 2018)
  9. (ru) « Доброе утро, "Ротор"! », sur fanat1k.ru,‎ (consulté le 10 novembre 2018)
  10. (ru) « Главным претендентом на место в первом дивизионе стал "Ротор" », sur sport-express.ru,‎ (consulté le 11 novembre 2018)
  11. (ru) « «Ротор» отказался от ФНЛ », sur sportbox.ru,‎ (consulté le 31 juillet 2017)
  12. (ru) « «Ротор» будет ликвидирован », sur championat.com,‎ (consulté le 11 novembre 2018)
  13. (ru) « Футбольный клуб «Ротор» снялся с первенства Второго дивизиона », sur rotor-fc.com,‎ (consulté le 11 novembre 2018)
  14. (ru) « Вместо "Ротора" на поле выходит "Ротор-Волгоград" », sur onedivision.ru,‎ (consulté le 11 novembre 2018)
  15. (ru) « «Ротор-Волгоград» может быть заявлен в третий дивизион чемпионата России », sur championat.com,‎ (consulté le 11 novembre 2018)
  16. (ru) « "Ротор-Волгоград" заканчивает подготовку к футбольному сезону », sur riac34.ru,‎ (consulté le 11 novembre 2018)
  17. (ru) « «Ротор-Волгоград» вышел в ФНЛ », sur 1fnl.ru,‎ (consulté le 11 novembre 2018)
  18. (ru) « "РОТОР-ВОЛГОГРАД" ОСТАЕТСЯ В ФНЛ БЛАГОДАРЯ ПЕРЕЕЗДУ "АРАРАТА" В АРМЕНИЮ », sur sport-express.ru,‎ (consulté le 20 mai 2018)
  19. (ru) « Андрей РЕКЕЧИНСКИЙ ("Ротор"): Задача команды занять место в первой восьмерке ФНЛ », sur onedivision.ru,‎ (consulté le 24 novembre 2018)
  20. (ru) « «Ротор» определился с кандидатурой главного тренера », sur rotor-volgograd.ru,‎ (consulté le 2 mars 2019)
  21. (ru) « ФНЛ в огне. На выход в РПЛ — девять претендентов! », sur sportbox.ru,‎
  22. (en) « European Debuts of Soviet and Russian Teams: A Chronology », sur russianfootballnews.com, (consulté le 1er janvier 2019)
  23. (ru) « Как «ТОТО» сгубило «Ротор». », sur rotor-volgograd.ru (consulté le 11 novembre 2018)
  24. (ru) « «Ротор», г. Волгоград », sur footballfacts.ru (consulté le 1er mars 2019)
  25. (ru) « «Ротор», г. Волгоград », sur footballfacts.ru (consulté le 1er mars 2019)
  26. (ru) « «Ротор», г. Волгоград », sur footballfacts.ru (consulté le 1er mars 2019)
  27. (ru) « Все о том, каким будет "Ротор" в новом сезоне 2013-2014 », sur kp.ru,‎ (consulté le 11 novembre 2018)
  28. (ru) « Свой герб «Ротор-Волгоград» пытается отвоевать через суд », sur bloknot-volgograd.ru,‎ (consulté le 11 novembre 2018)
  29. (ru) « ФК "РОТОР-ВОЛГОГРАД" ПРОВЕЛ ПРЕСС-КОНФЕРЕНЦИЮ, НА КОТОРОЙ ПРЕДСТАВИЛ ГЛАВНОГО ТРЕНЕРА », sur rotor-vlg.com,‎ (consulté le 11 novembre 2018)
  30. (ru) « Веретенников возглавил "Ротор-2" », sur onedivision.ru,‎ (consulté le 22 janvier 2019)
  31. (ru) « Statistiques du Rotor-2 Volgograd », sur wildstat.ru (consulté le 28 avril 2019)

Liens externes