FC Roustavi

(Redirigé depuis FC Tbilissi)
FC Roustavi
Logo du FC Roustavi
Généralités
Nom complet Football Club Roustavi
Noms précédents Olimpi Roustavi
Roustavi Metallurgist
Fondation 1948
Couleurs Rouge et noir
Stade Poladi Stadium
(12 000 places)
Championnat actuel Championnat de Géorgie
Site web fcrustavi.ge
Palmarès principal
National[1] Championnat de Géorgie (2)
Supercoupe de Géorgie (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Géorgie de football 2019
0

Le Football Club Roustavi est un club géorgien de football basé à Roustavi.

Historique

C’est en 1948 que le football fit son apparition pour la première fois à Roustavi, alors ville nouvelle soviétique dans la banlieue de Tbilissi, surfant sur l’activité métallurgique au sortir de la Seconde Guerre mondiale. Engagé dans le championnat régional de Géorgie jusqu’à l’éclatement de l’URSS au début des années 1990, le club remporta quatre titres de champion en 1959, 1974, 1979 et 1984. Bien loin cependant du FC Dinamo Tbilissi, le club phare du football géorgien, couronné champion d’URSS en 1964 et 1978, et vainqueur de la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe en 1981.

Après la disparition de l’URSS, le Metallurg Rustavi fut inscrit dès 1990 dans la première édition du championnat national de Géorgie, l’Umaglesi Liga sous le nom de Gorda Rustavi, pour une troisième place au classement final. Ce classement, égalé en 1991-1992, fut le meilleur résultat obtenu par Rustavi, jusqu’à la relégation du club en Pirveli Liga, la seconde division géorgienne, à l'issue de la saison 2002-2003 et une défaite en match de barrages de promotion-relégation face au FC Mtskheta (0-1 après prol.).

Rebaptisé FC Rustavi, le club passa alors trois saisons dans l’antichambre de l’élite géorgienne jusqu’à la fusion avec le FC Tbilissi en 2006. En 2007, le club devenu le FC Olimpi Rustavi remporta son premier titre en Umaglesi Liga. Un second titre suivra en 2010, ainsi que plusieurs places d’honneur qui ont assis la présence de Rustavi parmi les places fortes du football géorgien. À l'issue de la saison 2010-2011, Rustavi décroche la troisième place du championnat derrière Zestafoni et le FC Dinamo Tbilissi.

À l’été 2011, l’Olimpi Roustavi reprit son nom original de Roustavi Metallurgist. Il devient à partir de 2015 le FC Roustavi.

  • 1991 : fondation du club sous le nom de Merani-91 Tbilissi
  • 2003 : le club est renommé FC Tbilissi
  • 2004 : 1re participation à une Coupe d'Europe (C3, saison 2004/2005)
  • 2007 : fusion avec le Olimpi Tbilissi en FC Olimpi Roustavi après sa relocalisation à Roustavi.
  • 2011 : le club est renommé FC Roustavi Metallurgist
  • 2015 : le club est renommé FC Roustavi

Bilan sportif

Palmarès

Bilan par saison

Bilan européen

Note : dans les résultats ci-dessous, le score du club est toujours donné en premier.

Saison Compétition Tour Club Domicile Extérieur Total
2007-2008 Ligue des champions Premier tour Q Drapeau : Kazakhstan FK Astana 0 - 0 0 - 3 0 - 3
2009-2010 Ligue Europa Premier tour Q Drapeau : Îles Féroé B36 Tórshavn 2 - 0 2 - 0 4 - 0
Deuxième tour Q Drapeau : Pologne Legia Varsovie 0 - 1 0 - 3 0 - 4
2010-2011 Ligue des champions Deuxième tour Q Drapeau : Kazakhstan FK Aktobe 1 - 1 0 - 2 1 - 3
2011-2012 Ligue Europa Premier tour Q Drapeau : Arménie Banants Erevan 1 - 1 1 - 0 2 - 1
Deuxième tour Q Drapeau : Kazakhstan Irtych Pavlodar 3 - 0 0 - 0 3 - 0
Troisième tour Q Drapeau : France Stade rennais 2 - 5 0 - 2 2 - 7
2012-2013 Ligue Europa Premier tour Q Drapeau : Albanie Teuta Durrës 6 - 1 3 - 0 9 - 1
Deuxième tour Q Drapeau : République tchèque Viktoria Plzeň 1 - 3 0 - 2 1 - 5
Légende
  • Victoire ou qualification pour le tour suivant
  • Match nul
  • Défaite ou élimination de la compétition

Notes et références

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.

Liens externes