Février 1848

Février 1848
Février 1848
Nombre de jours 29
Premier jour Mardi 1er février 1848
2e jour de la semaine 5
Dernier jour Mardi 29 février 1848
2e jour de la semaine 9

Calendrier
février 1848
Sem Lu Ma Me Je Ve Sa Di
5   1er 2 3 4 5 6
6 7 8 9 10 11 12 13
7 14 15 16 17 18 19 20
8 21 22 23 24 25 26 27 
9 28 29          
1848Années 1840XIXe siècle

Mois précédent et suivant
Précédent Janvier 1848 Mars 1848 Suivant
Février précédent et suivant
Précédent Février 1847 Février 1849 Suivant

Chronologies par zone géographique
Chronologies thématiques

Événements

25 février : Lamartine devant l’Hôtel de ville de Paris refuse le drapeau rouge
Henri Felix Emmanuel Philippoteaux.


  • 13 février, France : vote de l'adresse qui réaffirme la politique conservatrice de Guizot.
  • 19 février, France : Victor Hugo veut interpeller, à la Chambre des pairs, sur la situation politique, mais il y renonce.
  • 22 février, France : les manifestants (étudiants du Quartier latin et ouvriers des faubourgs) se rassemblent, à l’appel des sociétés secrètes et avancent vers la place de la Concorde. La troupe les repousse, mais l’ébullition demeure. Guizot veut faire appel à la garde nationale pour disperser les manifestants. En fin d'après-midi, des incidents dans le quartier de la Madeleine font un premier mort. La garde pactise avec les manifestants et exige à la fois la réforme et la démission de Guizot, que Louis-Philippe accepte dans l’après-midi du 23.
  • 23 février, France :
    • les affrontements se multiplient entre la foule et les gardes nationaux. La plupart des bataillons fraternisent avec la foule et dans l'après-midi reprennent à leur compte l'appel à la « réforme ». Tocqueville est témoin de la démission de Guizot à la Chambre des députés. Dans la soirée, une fusillade fait 52 victimes boulevard des Capucines; les corps sont promenés à travers les rues de Paris; les quartiers de l'Est et du centre se couvrent de barricades;
    • Louis Molé devient Premier ministre. Dans la soirée, pour fêter cette victoire, les Parisiens sortent les lampions et vont manifester leur joie sous les fenêtres du ministère des Affaires étrangères qu’occupe Guizot. La troupe tire, faisant plusieurs morts qui sont immédiatement mis sur des charrettes et montrés dans tout Paris. La promenade des cadavres déclenche la révolution.
  • 25 février, France :
    • la République est proclamée place de l'Hôtel-de-Ville par Lamartine et Ledru-Rollin. Le gouvernement provisoire crée une garde mobile de 24 000 hommes, recrutés parmi les jeunes chômeurs parisiens; sous l'influence des idées de Louis Blanc, il s'engage par décret à « garantir l'existence de l'ouvrier par le travail »;
    • proclamation du droit au travail;
    • le drapeau tricolore est conservé grâce à un discours de Lamartine qui retourne l’opinion de la foule, rassemblée à l’Hôtel de Ville en faveur du drapeau rouge;
    • Auguste Blanqui revient de Blois à Paris.
  • 26 février, France : création des « Ateliers nationaux » destinés à résorber le chômage (40 000 ouvriers à la mi-avril). Dans les jours qui suivent, la peine de mort en matière politique est abolie, les délits de presse amnistiés, les titres de noblesse abolis, les biens de la famille royale confisqués. La Commission du Luxembourg, composée de délégués ouvriers, se met en place sous l'autorité de Louis Blanc.

Naissances

Décès

Notes et références