Explorer 3

Description de cette image, également commentée ci-après
Explorer 1 pratiquement identique à Explorer 3
Données générales
Organisation ABMA
Programme Programme Explorer
Domaine Environnement spatial de la Terre
Statut Mission achevée
Autres noms 1958 Epsilon, Explorer III, Gamma 1
Lancement 26 mars 1958
Lanceur Juno I
Désorbitage 27 juin 1958
Identifiant COSPAR 1958-003A
Caractéristiques techniques
Masse au lancement 14,1 kg
Orbite
Orbite Orbite terrestre basse
Périapside 186 km
Apoapside 7870 km
Période 116 minutes
Inclinaison 33,38°

Explorer 3 parfois, appelé également Gamma 1, est un satellite scientifique américain du programme Explorer lancé le 26 mars 1958. Le projet est développé par l'ABMA (chargée du développement des missiles balistiques de l'Armée de Terre américain) car à l'époque la NASA n'existe pas encore. Le satellite cylindrique de 14,1 kg a les mêmes objectifs que Explorer 1 dont il est une copie. Il réalise des mesures détaillée des rayons cosmiques à l'aide de deux compteur Geiger et de deux scintillateurs ainsi que de déterminer la présence des micrométéorites à l'aide de détecteurs d'érosion. Le satellite est placé en orbite par un lanceur Juno I qui décolle depuis la base de Cape Canaveral. Il circule sur une orbite fortement elliptique de 186 x 7870 km. Le satellite est détruit en rentrant dans l'atmosphère le 27 juin 1959 soit 93 jours après son lancement[1].

La découverte de la ceinture de Van Allen

Article détaillé : ceinture de Van Allen.

A l'issue de la mission d'Explorer 1 les résultats fournis par les compteur Geiger n'avaient pu être expliqués. Le nombre de rayons ionisants détectés passait de 30 par seconde (un chiffre considéré comme conforme aux prédictions des scientifiques) à 0 sans qu'aucune explication logique n'ait été trouvée. Explorer 1 ne collectait que des données fragmentaires car il ne disposait d'aucun système de stockage et les données collectées, alors que le satellite était hors de portée d'une station (situation fréquente), étaient perdues. Explorer 3 est le premier satellite artificiel à emporter un enregistreur sur bande miniaturisé (226 grammes et 6,35 cm de large) permettant de collecter et conserver les données tout au long de l'orbite. En exploitant ces mesures l'équipe de l'Université de l'Iowa, placée sous la direction de James van Allen concepteur de l'instrument, se rendit compte que le compteur tombait à zéro aux altitudes supérieures à 2 000 kilomètres au-dessus de l'Amérique du Sud. Ils comprirent que les radiations étaient tellement importantes dans cette zone que le compteur Geiger était saturé et ne fournissait plus d'information. L'équipe de Van Allen en déduisit l'existence d'une ceinture de particules énergétiques piégées par le champ magnétique terrestre ayant la forme d'un beignet situé au niveau de l'équateur terrestre et aujourd'hui connue sous le nom de ceinture de Van Allen. Cette découverte sera considérée comme l'une des plus importantes de l'Année géophysique internationale[2].

Références

  1. (en) « Explorer 3 », NASA (consulté le 3 février 2017)
  2. Discovering the cosmos with small spacecraft, p. 22-24

Bibliographie

  • (en) Brian Harvey, Discovering the cosmos with small spacecraft, Springer Praxis, (ISBN 978-3-319-68138-2)
    Histoire du programme Explorer.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes