Exalead

Exalead
logo de Exalead

Création
Dates clés 2000 - Création de l'entreprise
Octobre 2006 - Lancement du moteur de recherche grand public
9 juin 2010 - Annonce du rachat par Dassault Systèmes
Début 2014 - Annonce de la dissolution[1].
Fondateurs François Bourdoncle
Personnages clés François Bourdoncle, Patrice Bertin, cofondateurs
Slogan Information Intelligence
Siège social Paris
Drapeau de France France
Actionnaires Dassault Systèmes SE
Activité Moteurs de recherche, applications orientées recherche, internet
Produits Exalead CloudView
Société mère Dassault Systèmes
Site web www.exalead.fr
Exalead
Importez le logo de ce site Web
Importez le logo de ce site Web

Lancement
Classement Alexa 31078 (France, Novembre 2017)

Exalead /ɛgzalid/ est une solution logicielle créée en 2000 et spécialisée dans les infrastructures permettant le développement d'applications pour les entreprises sur une base de moteur de recherche. En 2010, la société est rachetée par Dassault Systèmes.

Historique

L'entreprise Exalead est fondée en 2000 par d'anciens développeurs d'AltaVista, François Bourdoncle et Patrice Bertin.

L'objectif est de mettre à disposition des organisations la technologie de recherche Web sous forme de logiciel pour l'accès et le traitement à l'information métier.

Le , Exalead sortait la bêta d'une nouvelle interface web, puis le , la passait en version grand public. À la fin décembre 2006, plus de 8 074 618 964 pages sont indexées.

Ce moteur web grand public est la vitrine technologique d'Exalead. Mais le cœur de métier d'Exalead demeure le moteur d'indexation pour les entreprises.

Entre avril et mai 2007, Exalead lance, en version bêta, la possibilité d'inclure ou d'exclure des recherches les blogs ou les forums, la recherche sur Wikipédia et la recherche de vidéos.

Exalead a reçu en 2008 le prix Afdel de l'éditeur logiciel français ayant eu la plus forte croissance[2].

Exalead fait partie du programme français Quaero au sein duquel elle est responsable du projet de moteur de recherche.

Le , Dassault Systèmes annonce le rachat d'Exalead pour environ 135 millions d'euros[3].

Fin septembre 2011, l'entreprise a indiqué qu'elle venait de doubler son index de référencement, passant de 8 à 16 milliards de pages[4].

En 2012, Exalead SA a procédé à la dissolution de sa filiale de distribution espagnole. Exalead a de plus cédé sa filiale de distribution américaine Exalead Inc. à la société Dassault Systèmes Americas Corp.

Début 2014, la société a annoncé sa dissolution sans liquidation en vertu de l'article 1844-5 du Code Civil[1], entraînant transmission universelle de son patrimoine au profit de son associé unique Dassault Systèmes SA. Depuis cette disparition, les anciens salariés d'Exalead ont essaimé dans de nombreuses startups[5].

Fonctionnalités

Gammes de produits

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

La gamme de produits d'Exalead repose sur une plate-forme commune appelée CloudView et s'articule autour de :

  • Exalead OneCall est dédiée à l'interaction client
  • Exalead OnePart sert l'ingéniérie et les concepteurs industriels pour la recherche des données 2D/3D et de l'information connexe
  • Exalead CloudView aide au développements d'applications analytiques métiers

Exalead et la concurrence

De nombreuses innovations caractérisent le moteur de recherche pour le Web d'Exalead mais il reste encore peu utilisé et méconnu du grand public, loin derrière les géants du secteurs Google, Bing, et Yahoo![6]. Cependant, Exalead n'est pas qu'un portail de recherche. Sa principale source de revenus provient du B2B.

Logos

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références

  1. a et b Exalead sur societe.com : 04-03-2014, Dissolution
  2. 215 % de croissance : EXALEAD a reçu hier le Prix Croissance AFDEL
  3. Communiqué de presse, « Dassault Systèmes annonce l’acquisition d’Exalead »,
  4. Exalead double la taille de son index, Abondance, 21 septembre 2011
  5. (en) Liam Boogar, « Paris has its own Paypal Mafia: How Exalead spawned dozens of startups », sur rudebaguette.com, (consulté le 4 juillet 2016)
  6. Parts de marché des différents moteurs, dont Exalead.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes