Euporie

Euporie
(Jupiter XXXIV)
Type Satellite de Jupiter
Caractéristiques orbitales
(Époque 27/10/2007, JJ 2454400.5[1])
Demi-grand axe 19 088 450 km[1]
Périapside 17 255 753 km[2]
Apoapside 20 921 148 km[2]
Excentricité 0,096 010 8[1]
Période de révolution 538,78 j[1]
(1,47 a)
Inclinaison 144,69417°[1] (par rapport à l'écliptique)
Caractéristiques physiques
Dimensions 2 km[3],[4]
Masse ~1,1×1013 kg[2]
Masse volumique moyenne 2,6 × 103 kg/m3[3] (présumée)
Magnitude apparente 23,1[3]
Albédo moyen 0,04[3]
Température de surface ~124 K
Caractéristiques de l'atmosphère
Pression atmosphérique Aucune
Découverte
Découvreur Sheppard et al.[5]
Date de la découverte 11/12/2001[5]
Imagerie 11/12/2001[5]
Publication 16/05/2002[5]
Désignation(s)
Désignation 08/08/2003[6]
Désignation(s) provisoire(s) S/2001 J 10[6]

Euporie est un satellite naturel de Jupiter en orbite rétrograde, appartenant peut-être au groupe d'Ananké. Il a été découvert en 2001 par Scott S. Sheppard. Dans la mythologie grecque, la déesse éponyme, Euporie, est celle de l'abondance.

Caractéristiques physiques

Euporie est un petit satellite. En supposant qu'il possède un albédo de 0,04 similaire à d'autres satellites de Jupiter[3], sa magnitude visuelle de 23,1[3] conduit à un diamètre de 2 km[3].

Par calcul, la masse d'Euporie est estimée à environ 1,1×1013 kg.

Orbite

Euporie partage les éléments orbitaux du groupe d'Ananké, un ensemble de satellites irréguliers qui orbitent Jupiter sur des orbites rétrogrades à des distances allant de 19 300 000 à 22 700 000 km, avec des inclinaisons variant de 145,7° à 154,8° et des excentricités allant de 0,02 à 0,28[7]. Il est possible qu'Euporie soit un membre de ce groupe ; dans ce cas, il en serait le membre le plus interne.

Historique

Découverte

Euporie fut découvert par l'équipe de Scott S. Sheppard de l'université d'Hawaii le 11 décembre 2001 ; sa découverte fut publiée le 16 mai 2002, en même temps que celle de dix autres satellites de Jupiter[5].

Dénomination

Euporie porte le nom d'Euporie, personnage de la mythologie grecque ; Euporie était l'une des Heures, déesses du temps et des saisons de l'année, filles de Thémis et Zeus (équivalent grec de Jupiter)[8]. Euporie n'est pas le seul satellite de Jupiter à porter le nom d'une Heure : c'est également le cas d'Orthosie, Spondé et Carpo.

Euporie reçut son nom définitif le 8 août 2003[6], en même temps que dix autres satellites de Jupiter et 12 satellites de Saturne. Avant cela, sa désignation provisoire était S/2001 J 10, indiquant qu'il fut le 10e satellite de Jupiter imagé pour la première fois en 2001.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Références

  1. a, b, c, d et e « Natural Satellites Ephemeris Service », Minor Planet Center (consulté le 3 décembre 2007)
  2. a, b et c Donnée calculée sur la base d'autres paramètres
  3. a, b, c, d, e, f et g « Planetary Satellite Physical Parameters - Jovian System », Jet Propulsion Laboratory (consulté le 26 novembre 2007)
  4. Sheppard, Scott S., « Jupiter's Known Satellites » (consulté le 3 décembre 2007)
  5. a, b, c, d et e (en) Sheppard, S. S.; Jewitt, D. C.; Kleyna, J.; Marsden, B. G.; Jacobson, R., « Satellites of Jupiter », Circulaire de l’UAI, no 7900,‎ (résumé, lire en ligne)
  6. a, b et c (en) Green, D. W. E, « Satellites of Jupiter, Saturn, Uranus », Circulaire de l’UAI, no 8177,‎ (résumé, lire en ligne)
  7. Jewitt, David C.; Sheppard, Scott; Porco, Carolyn, Jupiter's outer satellites and Trojans, vol. 1, Cambridge University Press, , 263-280 p. (ISBN 0-521-81808-7, lire en ligne)
  8. « Planet and Satellite Names and Discoverers », USGS Astrogeology Research Program - Gazetteer of Planetary Nomenclature (consulté le 26 novembre 2007)