Eugène Milliès-Lacroix

Eugène Milliès-Lacroix
Fonctions
Maire de Dax ()
-
Maire de Dax ()
-
Maire de Dax ()
-
Sénateur
Biographie
Naissance
Décès
(à 85 ans)
Dax
Nationalité
Activités
Homme politique, dirigeant de rugby à XV
Père

Eugène Milliès-Lacroix est un homme politique français né le à Dax (Landes) et décédé le dans la même ville.

Biographie

Fils de Raphaël Milliès-Lacroix, maire de Dax, président du conseil général des Landes de 1922 à 1924, sénateur et ancien ministre des Colonies, c'est tout naturellement qu'Eugène Milliès-Lacroix entre en politique. Conseiller municipal de Dax en 1907, il devient maire en 1929. Il est élu conseiller général en 1928 et succède à son père au Sénat en 1932.

En parallèle de ses débuts en politique, il s'investit également dans le milieu du sport : il est le deuxième président de l'US Dax, club omnisports de la ville, de 1913 à 1925[1].

Le 10 juillet 1940, il vote les pleins pouvoirs au maréchal Pétain, ce qui lui vaut d'être déclaré inéligible à la Libération, même s'il a été révoqué de ses mandats par le gouvernement de Vichy en 1941. Il se représente toutefois à la mairie de Dax en 1945, son élection est cassée par le Conseil d’État. Il se représente et est de nouveau élu en 1947 et 1949, deux élections à nouveau cassées par le Conseil d’État. À la suite de l'amnistie de 1953, il retrouve son fauteuil de maire de 1953 à 1959. Il reprend également son siège de conseiller général qu'il conserve jusqu'à sa mort.

En 1947, sa fille Marcelle (1909-1960), épousa en secondes noces le romancier Pierre Benoit.

Notes et références

  1. Étienne Dussarrat, Marcel Bordenave, Bernard Dussarrat et al., Un siècle de sports, 1904-2004, Dax, Aquitaine Presse, , 192 p. (ISBN 2-9520620-1-3), p. 189

Voir aussi

Source

  • « Eugène Milliès-Lacroix », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Bibliographie

  • Hubert Delpont, Dax et les Milliès-Lacroix, l'aventure thermale, Éditions d'Albret, 2011, 250 p.

Article connexe

Liens externes