Emmanuelle l'antivierge

Emmanuelle l'antivierge
Réalisation Francis Giacobetti
Scénario Francis Giacobetti
Bob Elia
Acteurs principaux

Sylvia Kristel
Umberto Orsini
Frédéric Lagache
Catherine Rivet

Sociétés de production Trinacra Films (presents)
Orphée Arts
Parafrance Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Érotique
Durée 83 minutes
Sortie 1975

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Emmanuelle l'antivierge (aux États-Unis Emmanuelle 2 ou Emmanuelle: The Joys of a Woman) est un film français réalisé par Francis Giacobetti en 1975.

Il s'agit de la suite du film Emmanuelle et du second volet de la série de films Emmanuelle.

Synopsis

Au début du film, Emmanuelle prend le bateau pour Hong Kong pour rejoindre son mari Jean. Comme il n'y a plus de cabines disponibles, elle doit dormir dans un dortoir entièrement féminin. Pendant la nuit, elle est réveillée par la jeune fille du lit voisin, qui lui dit qu'elle a peur de dormir dans une salle pleine de femmes parce qu'elle a été violée par trois filles à l'école à Macao, mais elle reconnait quand même qu'elle a apprécié. Emmanuelle prend cela comme une invitation et les deux femmes font l'amour[1].

[...]

Fiche technique

Distribution

Production

Second opus de la série de films Emmanuelle, Emmanuelle l'antivierge connaît un destin particulier : après la fin de tournage, la commission de censure demanda au producteur de changer le titre, devenant ainsi Emmanuelle 2, puis par la suite, le secrétaire d'État à la culture lui attribue un classement X, mais le producteur Yves Rousset-Rouard fait appel de la décision auprès du tribunal administratif de Paris, et obtient sa diffusion en salles en janvier 1978.

Box-office

Sorti en France le avec une interdiction aux moins de 16 ans, Emmanuelle l'antivierge connaît un succès commercial au box-office, totalisant 2 249 707 entrées[4]. Toutefois, il ne réitère pas l'énorme triomphe public du premier volet, qui totalisa 8 893 996 entrées au box-office français[5], soit 6 644 289 entrées de plus que le deuxième film.

Notes et références

Liens externes