Emma de Cartosio

Emma de Cartosio
EmmaCartosio.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Genre artistique

Emma de Cartosio est une écrivaine argentine francophone de grande renommée, poétesse, conteuse, essayiste et enseignante, née en 1928 à Concepción del Uruguay, Entre Ríos, Argentine et morte le [1].

Biographie

Elle fait ses études en philosophie et sciences de l'éducation à l'université nationale de La Plata, Universidad Nacional de La Plata, à Buenos Aires, Argentine.

L'auteure a su cultiver des genres très distincts, mais en Argentine, elle est surtout très appréciée par sa poésie. Elle fait partie de nombreuses institutions culturelles. En 1963, elle fut boursière pour l'Institut de culture hispanique de Madrid, où elle étudie la poésie contemporaine espagnole; sur ce sujet, Cartosio publiera plusieurs articles dans les principaux journaux d'Espagne et d'Argentine. Elle fut collaboratrice des plusieurs revues spécialisées en littérature espagnole et latino-américaine. En 1965 et en 1969, elle réside à Paris, et un mois tous les ans, depuis lors. Comme conférencière, elle a abordé la littérature en général et la poésie en particulier, elle l'a fait en France, dans des pays latino-américains, surtout dans toute l'Argentine. Elle a voyagé en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient ainsi que dans de nombreux pays de l'Amérique latine; sur ses voyages elle a écrit des chroniques pour les journaux Argentins, pour La Nacion, par exemple.

Écrivaine en langue espagnole mais aussi en français, elle a publié chez Nathan (édition) un important recueil de contes du folklore indien, des gauchos et des récits historiques d'Argentine. Ce qui l'inscrit parmi les principaux écrivains francophones d'Argentine.

Œuvres publiées

  • Madura soledad, 1948.
  • Antes de tiempo, 1950.
  • Cuentos del ángel que bien guarda, 1958.
  • El Arenal perdido, 1958.
  • Elegías analfabetas, 1960.
  • Tonticanciones para Grillito, 1962.
  • La Lenta mirada, 1964.
  • En La Luz de París, 1967.
  • Cuando el sol selle las bocas, 1968.
  • Contes et récits de la Pampa, 1971.
  • Cuentos para la niña del retrato, 1973.
  • Cuentos del perdido camino, 1976.
  • Automarginada, 1980.
  • Allá Tiempo y hace lejos, 1993.

Prix

  • Faja de Honor de la SADE, Société argentine d’écrivains, Argentine, 1948.
  • Fondo Nacional de las Artes, Argentine, 1962.
  • Premio Accessit Leopoldo Panero, Espagne, 1967.
  • Fondo Nacional de las Artes, Argentine, 1968.
  • Pluma de Plata, Pen Club Internacional de Buenos Aires, Argentine, 1980.
  • La Fleur de Laure, Fontaine-de-Vaucluse, France, 1980.
  • Premio Dupuytren, Argentine, 1980.
  • Faja de Honor de la Sade (Sociedad Argentina de Escritores), Argentine, 1993.
  • Premio Trayectoria, Gente de Letras de Buenos Aires, Argentine, 2000.

Références

  • Provincias y Poesía, Nicolás Cócaro, Buenos Aires, Ediciones Culturales Argentinas, Ministerio de Educación y Justicia, Dirección General de Cultura, 1961.
  • Selección Poética femenina 1940-1960, Marta Giménez Pastor y José Daniel Viacava, Buenos Aires, Ediciones Culturales Argentinas, Ministerio de Educación y Justicia, Dirección General de Cultura, 1965.
  • Diccionario Biográfico de Mujeres Argentinas, Lily Sosa de Newton, Buenos Aires, Plus Ultra, 1980.

Liens externes