Elsa Marpeau

Elsa Marpeau
Elsa Marpeau (2014).jpg
Elsa Marpeau en 2014.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Directeur de thèse
Christian Biet ()
Site web
www.elsamarpeau.com
Distinctions

Prix Transfuge 2015
Prix du Roman noir Prix Carrefour Savoirs du premier roman 2003
BibliObs/Nouvel Obs 2011
Prix Plume de Cristal 2013

Prix du Polar en Nivernais 2017

Elsa Marpeau, née le à Ancenis (Loire-Atlantique)[2], est une romancière et scénariste française.

Biographie

Elsa Marpeau a grandi à Nantes. Ancienne élève de l'école normale supérieure de la rue d'Ulm à Paris, elle est agrégée de lettres modernes et titulaire d'une thèse sur le théâtre du XVIIe siècle. Elle a vécu à Singapour, d'où elle a tiré son récit en forme d'autobiographie fictive « l'Expatriée » (Prix Transfuge 2015 ; 2013, Prix Plume de Cristal).

Œuvres

Romans

  • Recherche au sang, Éditions du Félin, 2003
    Prix Carrefour savoirs du premier roman 2003.
  • Les Yeux des morts, Éditions Gallimard, coll. « Série noire », 2010
    Prix du Roman noir BibliObs/Nouvel Obs 2011[3]
    Prix Sang d'Encre des Lycéens 2011.
  • Black blocs, Éditions Gallimard, coll. « Série noire », 2012
  • L'Expatriée, Éditions Gallimard, coll. « Série noire », 2013.
    Prix Plume de Cristal 2013
    Prix Transfuge 2015[4]
  • Et ils oublieront la colère, Éditions Gallimard, coll. « Série noire », 2015.
  • Les Corps brisés, Éditions Gallimard, coll. « Série noire », 2017.
  • Son autre mort, Éditions Gallimard, coll. « Série noire », 2019.

Essai

  • Des crocodiles dans les égouts, et autres légendes urbaines, Poche, 2006

Scénarios

Autres ouvrages

Prix et distinctions

Liens externes

Notes et références

  1. https://www.k-libre.fr/klibre-ve/index.php?page=auteur&id=1321
  2. « Biographie d'Elsa Marpeau », sur www.k-libre.fr/klibre-ve (consulté le 5 août 2016)
  3. « Prix du Roman noir : Les lauréats 2011 sont Elsa Marpeau et Peter Temple », sur http://bibliobs.nouvelobs.com, (consulté le 29 mars 2011)
  4. « PALMARÈS PRÉCÉDENTS », sur festivaliege.be