Elie Paul Cohen

Elie Paul Cohen
Elie Paul Cohen.jpg

Elie Paul Cohen en mai 2016.

Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Domaine

Elie Paul Cohen, né à Nemours (Ghazaouet) en Algérie en 1955, est un médecin urgentiste (SAMU), ostéopathe, auteur et compositeur franco-britannique. Il est connu comme compositeur de musique expérimentale et musique électroacoustique qu'il produit pour le Groupe de recherches musicales (INA-GRM).

Biographie

Après des études de musicologie, il devient professeur de musique à la Ville de Paris en 1977, avant d'être recruté en 1980 par la maison de disques CBS Records (Columbia Records) en qualité de directeur artistique de Michel Kricorian[1].

Souhaitant devenir médecin, il quitte l'industrie musicale à 26 ans pour commencer des études de médecine en 1981, et achève son internat de médecine en 1989, à l'université Pierre-et-Marie-Curie. Il est inscrit en tant que docteur en médecine au Conseil national de l'ordre des médecins français depuis 1989. Il exerce alors en tant que médecin généraliste et ostéopathe à Paris.

Il revient dans l'industrie musicale en parallèle à ses activités médicales, de 1996 à 1998, en tant que compositeur et arrangeur musical pour l'agence de communication Publicis pour laquelle il composera et arrangera les habillages musicaux de spots publicitaires TV/Cinéma/Radio. Ce retour à la musique se poursuit par l'inscription de 1997 à 1999 au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris.

Inscrit à l'ordre des médecins britanniques (General Medical Council) depuis 1997 et à l'Ordre des ostéopathes britanniques (General Osteopathic Council)[2] depuis 2000, il réside alors à Londres de 1999 à 2009 où il officie en tant que médecin au NHS (National Health Service), ainsi qu'en tant que professeur à la British School of Osteopathy  où il enseigne toujours à raison d'une masterclass annuelle.

Revenu en France, il intègre en 2009 le SAMU de Paris et rejoint parallèlement la Réserve opérationnelle du Service de santé des armées (SSA) qu'il quittera en 2014. Il est identifié du fait de son expérience de médecin urgentiste au profil international, pour une mission de liaison dans l'armée britannique durant la Guerre d'Afghanistan.

La musique

Formation

Elie Paul Cohen commence son instruction musicale au Conservatoire municipal où il apprend le solfège puis le piano dès l'âge de 7 ans. Il y suit à partir de ses 13 ans l'instruction musicale de Simone Diruit, grande musicienne et premier prix au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Engagée comme répétitrice à l'opéra de Paris, elle répète, entre autres, avec Serge Lifar, Roland Petit, Michel Renault[3], Mikhaïl Barychnikov et Rudolf Noureev.

C'est elle qui l'encourage à poursuivre son instruction musicale et le pousse à faire de sa passion pour la composition, sa profession. De cette rencontre, il dira « Pas à pas, pendant plusieurs années, avec la rigueur d’une artiste et la patience d’une mère, elle m’a discipliné, appris à travailler, et transformé d’adolescent rebelle en professionnel de la musique. Elle a marqué positivement mon destin. [...] Sans sa présence, je ne serais jamais devenu musicien, ni même médecin. [...] Mon bac en poche, j’étais attiré par la médecine, mais mes parents ne roulaient pas sur l’or. "Gagne de l’argent en composant des chansons pour les autres, puisque tu aimes ça. Tu verras, il te servira un jour à financer tes études de médecine". C’est à peu de chose près ce qui est arrivé. »[4]

Après des études de musicologie, il devient Professeur de musique à la Ville De Paris en 1977.

Incursions dans l'industrie du disque

Elie Paul Cohen est recruté en 1980 par la maison de disque CBS Records (Columbia Records) en qualité de Directeur Artistique de Michel Kricorian[1] avec qui il co-réalise notamment le titre Sing-Sing (1980).

Il compose en 1980 le titre If You Believe, interprété par le groupe EDEN (éditions GUIFRA) sorti en 1984 chez Distribution Carrère.

S'il quitte l'industrie musicale en 1981, il y revient en parallèle à son métier de médecin, entre 1996 à 1998 en tant que compositeur et arrangeur musical pour l'Agence de communication Publicis pour laquelle il compose et arrange les habillages musicaux de spots publicitaires TV/Cinéma/Radio. Il signe notamment les arrangements du spot TV spécial Jeux olympiques d'été d'Atlanta de 1996 de la marque Vittel ainsi que pour les marques Boursin, OCB.

Il signe la composition musicale de la bande originale du film Électroménager en 2000, dont Éric Elmosnino est l'acteur principal.

La révélation de la musique électroacoustique

Il étudie de 1997 à 1999 au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris où il reçoit l'enseignement de Gérard Grisey (composition), Marc-André Dalbavie (orchestration), Laurent Cuniot (électroacoustique) et Alain Louvier (analyse).

Fort de son expérience de médecin et passionné de musique, il commence en 1999 la composition de pièces de musique expérimentale et musique électroacoustique construites avec des sons basés sur la physiologie humaine (œuvres composées à partir de sons issus du corps humain), qu'il produit pour l'INA-GRM (Groupe de recherches musicales) :

Coma (1999)

Inspiré de l'expérience d'un proche en état de mort imminente, cette œuvre mêle percussions, voix humaines et sons issus de la respiration et des battements de cœur de personnes plongées dans le coma, associés aux sons du matériel médical (monitorings, scopes).

La pièce a été composée et enregistrée au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris[6],[7].)

L'œuvre Coma a fait l'objet d'une diffusion radiophonique sur la BBC au Royaume-Uni le 26 septembre 2004[8], et jouée aux concerts New Sound Worlds au National Concert Hall, Kevin Barry Room en Irlande le 17 novembre 2009[9],[10].

Antenatal (2004)

Composé à partir de sons de fœtus dans le ventre de la mère, des sons issus de la naissance (acte d'accouchement, matériel médical associé, sons issus de bébés).

La pièce a été jouée et enregistrée le 20 mai 2006 à la Maison de Radio France et diffusée sur France Musique[11] le 18 juin 2006 (Concert GRM - Elie-Paul COHEN : Antenatal).

La pièce a également été jouée aux concerts New Sound Worlds en Irlande le 17 novembre 2009[9],[10].

DNA (2015)

Le nom de la pièce représente à la fois le mot ADN en langue anglaise et la contraction du titre complet Dead Then New Born in Afghanistan. Son œuvre DNA exprime un rapport direct à l’expérience racontée dans son livre. Troisième pièce du triptyque, elle est composée à partir de signaux moléculaires sonorisés, et de sons issus de la guerre.[réf. nécessaire]

La médecine

Médecine générale

Elie Paul Cohen commence ses études de médecine en 1981 et achève son internat de médecine en 1989 à la Pitié Salpetrière (université Pierre-et-Marie-Curie). Il est inscrit en tant que docteur en médecine au Conseil national de l'Ordre des médecins français depuis 1989. [réf. nécessaire]

Inscrit à l'Ordre des médecins britanniques (General Medical Council) depuis 1997, il officie en tant que médecin au NHS (National Health Service) à Londres de 1999 à 2009.[réf. nécessaire]

Médecine urgentiste

Elie Paul Cohen détient une capacité de médecine d'urgence (CAMU) passée auprès du SAMU à l'Hôpital Necker de Paris en 2008, où il exerce toujours.

Il rejoint en 2009, parallèlement au SAMU, la Réserve opérationnelle du Service de santé des armées (SSA) qu'il quittera en 2014.

Il est identifié du fait de son expérience de médecin urgentiste au profil international, pour une mission de liaison dans l'armée britannique durant la Guerre d'Afghanistan.

En 2011, il intègre le camp britannique Camp Bastion, dans la Province afghane de l'Helmand, où il assure de juillet à septembre une mission de coordination et transmission des protocoles médicaux britanniques de gestion des polytraumatisés de guerre auprès de l’armée française. Il y apprend et observe les techniques de réanimation pré-hospitalières militaires britanniques aussi appelées "Damage Control Resuscitation"[12] en vue de leur import au sein des services de santé de l'armée française.

Ostéopathie

Elie Paul Cohen est inscrit à l'Ordre des ostéopathes britanniques (General Osteopathic Council)[13] depuis l'an 2000.

Il a exercé en tant que professeur à la British School of Osteopathy  de 2000 à 2009, où il enseigne toujours à raison d'une masterclass annuelle.

Il obtient en 2008 l'agrément français du titre d'ostéopathe par l'Agence régionale de santé et exerce à Paris[14].

L'expérience de la Guerre d'Afghanistan

Elie Paul Cohen a rejoint la réserve opérationnelle du service de santé des armées (SSA) de 2009 à 2014.

Il est envoyé en mission de liaison dans l'armée britannique durant la Guerre d'Afghanistan de juillet à septembre 2011. Seul français au milieu de 28 000 soldats anglophones, il intègre le camp britannique Camp Bastion, dans la Province afghane de l'Helmand, où il assure une mission de coordination et transmission des protocoles médicaux britanniques de gestion des polytraumatisés de guerre auprès de l’armée française. Il y apprend et observe les techniques de réanimation pré-hospitalières militaires britanniques aussi appelées "Damage Control Resuscitation"[12], en vue de leur import au sein des services de santé de l'armée française.

Revenu profondément transformé, il en fait le récit dans son premier ouvrage préfacé par Jean-Pierre Guéno, Médecin de guerre de l'Afghanistan à Paris : la guerre sans front[15] paru le 12 mai 2016 aux éditions Le Passeur Éditeur.

Il y livre son parcours, depuis le jeune antimilitariste qu'il était à cette expérience violente et surréaliste de la Guerre à laquelle rien ne le prédestinait.

Distinctions

Travaux de recherche

Une œuvre musicale étudiée

L’œuvre musicale électroacoustique d’Elie Paul Cohen a fait l’objet d’une thèse présentée par David Boisbourdin à l’Université Paris-Sorbonne le 27 novembre 2015 sur la musicologie et la recherche génétique par le son, intitulée Un langage musical universel est-il possible aujourd’hui ? Vers un nouvel humanisme musical. Perception et représentation de l’œuvre musicale électroacoustique d’Elie Paul Cohen.[16],[17],[18]

La synthèse de la thèse est attendue en publication aux Éditions l'Harmattan à la fin de l’année 2016.

Participation à la recherche médicale

Le travail d'Elie Paul Cohen sur l'électroacoustique en sa qualité de compositeur issu du milieu médical a fait l'objet de publications dans les revues médicales[19].

L’œuvre musicale électroacoustique d'Elie Paul Cohen, construite à partir de matériau sonore de provenance organique, s'inscrit dorénavant dans le champ de la recherche médicale. Il participe aujourd'hui au développement d'une recherche sur la sonorisation des signaux moléculaires d'ADN et de protéines avec le Professeur Jacques Demongeot[20],[21] du CNRS, au CHU de Grenoble, et le Professeur Brian Sutton[22] du Randall Institute au King's College de Londres.

Cette recherche a pour objet la modélisation sonore des signaux de résonance électromagnétiques des molécules d'ADN et des protéines, grâce à un algorithme spécifique développé par le Professeur Jacques Demongeot, appelé DYNALET.[réf. nécessaire]

Cette recherche pourrait permettre à l'avenir d'établir des diagnostics à partir de l'écoute des vibrations moléculaires humaines, que le Professeur Jacques Demongeot a appelé le stéthoscope protéique.[réf. nécessaire]

Le compte-rendu de ce travail de recherche international a fait l'objet d'une publication par l'Académie des sciences rubrique "Compte-Rendu Biologies" le 26 septembre 2014[23].

Notes et références

  1. a et b , octobre 2015
  2. osteopathy.org.uk
  3. universalis.fr
  4. Elie Paul Cohen, Médecin de Guerre de l'Afghanistan à Paris, Le Passeur, , 235 p. (ISBN 978-2-36890-447-3, [978-2-36890-448-0 lire en ligne]), "C’est l’histoire d’un médecin, civil, fanatiquement antimilitariste, naïf et stupidement très idéaliste, qui, en 2009, s’est ironiquement retrouvé militaire dans l’armée française, à un âge improbable pour quelqu’un de normal, après des péripéties souvent extrêmes, dignes d’un roman d’espionnage burlesque, où l’absurde a côtoyè le crucial."
  5. « Médiathèque Hector Berlioz CNSMDP - [Récital d'Alexis Descharmes du 13 mai 2000 à l'espace Maurice Fleuret] / Elie-Paul Cohen. Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, 2000 », sur http://mediatheque.cnsmdp.fr,
  6. « Extrait Coma, Médiathèque Hector Berlioz CNSMDP », sur http://mediatheque.cnsmdp.fr,
  7. (en) « BBC - Sounding the Soul - Exploring the spiritual essence of music - Paul Robertson », sur http://www.bbc.co.uk,
  8. a et b « Ambassade de France en Irlande, Lettre d‘information - Service culturel et scientifique (novembre 2009) »
  9. a et b « Irish Times - Culture - New Sound Worlds "Medico-Musical event" »
  10. a et b ncbi.nlm.nih.gov
  11. osteopathy.org.uk/home
  12. « L'ostéopathie a le vent en poupe : Interview Elie Paul Cohen »
  13. le-passeur-editeur.com
  14. « Thèse David Boisbourdin - Paris Sorbonne »
  15. « CNRS »
  16. « Thèses.fr »
  17. « Irish Medical Times - Music and medicine meet in melodies »,
  18. researchgate.net
  19. « Publications du Professeur Demongeot »
  20. kcl.ac.uk
  21. « Comptes Rendus Biologies, volume 337, n°11, page 609-624 (novembre 2014).  Doi : 10.1016/j.crvi.2014.08.005 . Copyright © 2014 Académie des sciences. Published by Elsevier SAS »

Liens externes