Ehsan Yarshater

Ehsan Yarshater
Ehsan Yarshater.png
Ehsan Yarshater en 2011.
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
احسان يارشاطر
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Religion

Ehsan Ollah Yarshater (persan : احسان يارشاطر, né le à Hamadan (Perse) et mort le à Fresno en Californie[1],[2]) est un linguiste, iranologue et professeur d'université iranien naturalisé américain.

Biographie

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Ehsan Yarshater a étudié la langue et la littérature persanes à l'Université de Téhéran et plus tard, la philologie à l'École des études orientales et africaines (SOAS) de l'Université de Londres avec Walter Bruno Henning (1908-1967). Il était le premier professeur persan à temps plein dans une université américaine depuis la Seconde Guerre mondiale [2]. En 1969, il publia un livre sous le nom de Grammaire des dialectes de Tati du Sud, où Il a également publié de nombreux articles sur la talysh, ainsi que sur la mythologie persane.

Il a remporté plusieurs prix internationaux à la suite de ses études, soulignant un prix accordé par l'UNESCO en 1959 et la "Médaille de Georgio Levi Della Vida" pour ses réalisations en recherche et études sur le monde islamique par l'Université de Californie à Los Angeles. (UCLA) en 1991. [3] Il a enseigné à l’Université de Londres, à l’Université de Californie à Los Angeles et au Centre national de la recherche scientifique à Paris.

Yarshater est le rédacteur en chef de l’Encyclopædia Iranica, une encyclopédie de référence sur l’histoire, la culture et la civilisation des peuples iraniens en langue anglaise. Il a également édité le troisième volume de l'histoire de Cambridge de l'Iran qui inclut l'histoire de l'empire séleucide, les parthes et l'empire sassanide, aussi bien qu'un volume sur la littérature persane. Il est également l'éditeur d'une série de seize volumes intitulée History of Persian Literature.

Publications

  • 1953, Al-Isharat wa'l-tanbihat d'Avicena, edition anotada.
  • 1953, Panŷ resale d'Avicena, edition anotada.
  • 1955, Sher-e parsí dar 'ahd-e Shahroj.
  • 1957, Dastanhá-ye Shahnamé. (Gagnant de UNESCO en 1959 aux Royal Award pour le meilleur livre de l'année).
  • 1962, A Locust's Leg: Studies in Honour of S.H. Taqizadeh, participation avec Walter Bruno Henning.
  • 1975, Naqqashí-e novín (2 volumes).
  • 1969, A Grammar of Southern Tati Dialects.
  • 1971, Iran Faces the Seventies.
  • 1974, Bargozidé-ye dastanhá-ye Shahnamé, vol. I.
  • 1976, Biruni Symposium, participation avec D. Bishop.
  • 1978, Inscriptions of Eastern Mazandaran, participation avec David Bivar.
  • 1979, Sadeq Hedayat: An Anthology.
  • 1982, Highlights of Persian Art, participation avec Richard Ettinghausen.
  • 1983, Cambridge History of Iran, Vol. III: Seleucid, Parthian and Sassanian Periods.
  • 1988, Persian Literature.
  • 2007, History of Al-Tabari, volumes de 1 á 40.

Notes et références

  1. (fa) حمید علوی, « درگذشت احسان یارشاطر؛ مردی که زبان فارسی وطنش بود », BBC News فارسی,‎ (lire en ligne)
  2. (en) Amir-Hussein Radjy, « Ehsan Yarshater, Iran Scholar With a Monumental Vision, Dies at 98 », sur The New York Times, (consulté le 18 septembre 2018)

Liens externes