Edoardo Mangiarotti

Edoardo Mangiarotti
Image illustrative de l'article Edoardo Mangiarotti
Contexte général
Sport pratiqué escrime
Arme épée et fleuret
Biographie
Nationalité Drapeau : Italie Italie
Naissance 7 avril 1919
Lieu de naissance Renate, Drapeau du Royaume d'Italie Royaume d'Italie
Décès (à 93 ans)
Milan, Drapeau de l'Italie Italie
Palmarès
Jeux olympiques 6 5 2
Championnats du Monde 14 7 5

Edoardo Mangiarotti (né le à Renate et mort le à Milan) est un escrimeur italien pratiquant l’épée et le fleuret. Il a remporté plus de médailles olympiques et mondiales qu’aucun autre escrimeur. Son nom est associé à 21 podiums olympiques et mondiaux dont six médailles d’or aux Jeux olympiques entre 1936 et 1960.

Biographie

Edoardo Mangiarotti est né dans une grande famille d’escrimeurs le 7 avril 1919. Son père Giuseppe Mangiarotti, un maître d'armes milanais vainqueur 17 fois du championnat d’Italie à l’épée, planifia la carrière de son fils pour un faire un grand champion et le modela pour en faire un adversaire difficile à tirer en convertissant le droitier naturel qu’il était en un gaucher sur la piste d’escrime. Dario Mangiarotti, son grand frère, a remporté le titre mondial au Caire en 1949 et deux médailles aux Jeux olympiques.

Edoardo Mangiarotti devient champion d’Italie junior dès l’âge de 11 ans. Il devient international italien à l’âge de 16 ans et participe à ses premiers championnats du monde d'escrime en 1935. Dès 1936 il remporte sa première médaille d’or aux Jeux olympiques en remportant l’épreuve d’épée par équipe à Berlin.

En 1937, à Paris, il gagne les championnats du monde par équipe à l’épée. En 1938, en Tchécoslovaquie il remporte trois médailles : l’or au fleuret par équipe, l’argent en épée individuelle, et le bronze à l’épée par équipe.

Aux Jeux olympiques d'été de 1948 à Londres, Mangiarotti gagne la médaille de bronze à l’épée individuelle et deux médailles d’argent aux épreuves par équipe de l’épée et du fleuret. Aux championnats du monde de 1949, alors que son frère Darion remportait le titre mondial, Edoardo gagnait les épreuves par équipe de l’épée et du fleuret. Deux années plus tard, à Stockholm il gagne le titre mondial.

Helsinki, 1952

Les Jeux olympiques d'été de 1952 à Helsinki marquent le triomphe des frères Mangiarotti. Edoardo remporte le titre individuel en remportant sept matches dans la poule finale. Son frère Dario est deuxième battant le suisse Oswald Zapelli qui avait privé Edoardo de médaille d’argent quatre ans plus tôt.

Cette année-là les frères Mangiarotti gagnent à eux deux six médailles : or à l’épée individuelle, épée par équipe, fleuret par équipe et argent au fleuret individuel pour Edoardo ; or à l’épée par équipe et argent à l’épée individuelle pour Dario. Cet exploit reste toujours inégalé pour une fratrie.

Melbourne, 1956

Aux Jeux olympiques d'été de 1956 à Melbourne, Edoardo Mangiarotti était loin d’être à son meilleur niveau, mais il refus de quitter la scène internationale sans combattre encore une fois. Lors de la finale de l’épreuve d’épée individuelle, les spectateurs assistent à un dénouement incroyable. Les trois tireurs italiens terminent ex-æquo avec chacun cinq victoires et deux défaites. Un barrage est alors organiser pour attribuer les médailles. La poule de barrage n’arrive pas à départager les trois tireurs, Edorado Mangiarotti, Carlo Pavesi et Giuseppe Delfino. Un second barrage est alors organisé. Il se déroule à minuit passé. Mangiarotti perd ses deux assauts et Pavesi bat Delfino pour remporter la médaille d’or.

Dans les jours suivants Mangiarotti se rattrape en remportant la médaille d’or dans les épreuves de l’épée et du fleuret par équipe.

Rome, 1960

Aux Jeux olympiques d'été de 1960 à Rome, Mangiarotti est maintenant âgé de 41 ans. Il est le doyen de l’équipe d’Italie. Il remporte pourtant le titre olympique à l’épée avec l’équipe d’Italie emmenée par le nouveau champion olympique Giuseppe Delfino. Il gagne aussi la médaille d’argent au fleuret par équipe.

Après sa carrière sportive

Edoardo Mangiarotti se retire de la compétition en 1961. Sa carrière olympique a couvert vingt cinq années et lui a permis de finir quarante fois sur le podium.

Il a été secrétaire général de la fédération internationale d'escrime, puis président de la commission de discipline.

En Italie il a fait partie de la commission de direction de la fédération italienne d'escrime.

Palmarès

Liens externes