Edmond Freess

Edmond Freess
Naissance
Paris
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès
Roussillon (Vaucluse)
Profession Scénariste, réalisateur, acteur, peintre
Films notables
Site internet http://www.luberon-equitation.com/accueil.html

Edmond Freess (né en rue Lepic à Montmartre, Paris 18e et mort le à Roussillon) est un scénariste, réalisateur, acteur et artiste peintre français.

Biographie

Ayant quelques attraits pour l'art, c'est durant sa scolarité, à l'âge de quinze ans, qu'il suit des cours à l'École des arts appliqués puis aux Beaux-Arts.

En 1956, il fait sa première exposition de peinture à la gouache à Paris.

À cette époque, une bande de copains répondant au nom des « allumés de la Place du Tertre... » est composé de Pierre Fabre, Albert Plantier, Annie Ravage (alias Annie Nobel)[2], Philippe Fourastié, Monique Morelli, Jean-Max Rivière, Jean Ridez[3], Michel Magne et lui-même. Tous artistes, ils jouent ensemble dans diverses production et reste longtemps en contact.

Il fait une exposition de peinture, en 1958, à la galerie Atelier 9 qui était situé à l'impasse Trainée (rue Poulbot), sous le nom de Ange.

Son parcours est interrompue par un « voyage en Algérie organisé par l'Armée française » (de 1953 à 1961) comme il l'écrit avec humour dans son curriculum vitae[4].

Après son retour d'Algérie, il fait plusieurs expositions de peintures à Neuchâtel, Lausanne et Montmartre.

Il entre dans le monde du cinéma comme chef machiniste et décorateur (1965-1968) pour une vingtaine de films, notamment avec Jean-Luc Godard, Claude Chabrol, C. Belmond, J. Rouffinot. Durant les deux années qui suivent, il officie comme directeur artistique pour le film Les Gauloises bleues de Michel Cournot, qui ne peut être présenté au festival de Cannes[5] pour cause d'interruption suite aux évènements de Mai 68. Comme acteur, il tient un rôle (non crédité) dans le film La Bande à Bonnot de Philippe Fourastié. Durant cette période, il est auteur et réalisateur de six courts métrages dont L'Examen du petit. Le court métrage Comme larrons en foire représente la France au festival de Cannes[9].

Les années suivantes, il réalise une trentaine d'annonces publicitaires pour la télévision française et italienne.

Il ré-apparait devant l'écran, en 1972, comme acteur dans le feuilleton télévisé Mandrin de Philippe Fourastié, puis comme auteur réalisateur dans son premier long métrage, Le Trèfle à cinq feuilles, avec Philippe Noiret, Jean Carmet, Paul Préboist, Liselotte Pulver, qui est tourné en pays d’Apt en Luberon.

Quelques années plus tard, il continue sa carrière de scénariste et réalisateur avec le long métrage Deux imbéciles heureux, avec son ami Jean-Roger Caussimon et la collaboration des acteurs Maurice Biraud, Dora Doll et Armand Mestral. Ce film est tourné dans la région du Luberon.

Il arrête sa carrière cinématographique, dans les années 1980, après l'écriture du scénario du film Tout dépend des filles de Pierre Fabre.

Se consacrant à sa passion depuis toujours pour la peinture, il fait une exposition dans son fief montmartrois en 1976, suivi d'une exposition en 1978 à Rolle en Suisse et d'une autre en 1981 à Bonn et Freiburg en Allemagne.

Juste marié à sa femme Uli, c'est en 1982 qu'il s'installe définitivement dans le Luberon en acquérant une auberge équestre à proximité du village de Roussillon (Vaucluse). Il fait deux expositions à Paris, l'une privée en 1991 et l'autre à la galerie Transparence en 1995, avant d'ouvrir sa propre galerie d'art à Roussillon[10].

Productif, il fait une dizaine d'exposition de ses peintures dans diverses galeries et salons en plus de la création et l'inauguration d'une nouvelle galerie, « Atelier Edmond Freess », avant de s'éteindre le , dans sa région de création et d'adoption.

Filmographie

Scénariste
Réalisateur et scénariste
Acteur
Directeur artistique

Chronologie des expositions

  • 1956 : Première exposition de gouache à Paris.
  • 1958 : Exposition à Paris, Galerie Atelier 9.
  • 1963 : Exposition à Neuchâtel à Lausanne.
  • 1965 : Exposition à Montmartre.
  • 1976 : Retour à la peinture. Exposition dans le fief montmartrois.
  • 1978 : Exposition à Rolle en Suisse.
  • 1981 : Exposition à Bonn et Freiburg en Allemagne.
  • 1991 : Exposition privée à Paris.
  • 1992 : Exposition à la Galerie Transparence à Paris.
  • 1995 : Ouverture de la Galerie d'art Freess Edmond. Rue du Jeu de Paume. 84220 Roussillon.
  • 1995 : Exposition au Kunsthof à Bonn en Allemagne.
  • 1997 : Exposition à la Galerie des Arcades du Beau Rivage Palace de Lausanne en Suisse.
  • 1998 : Exposition à la Galerie Dorf Träff[11] à Opfikon à Zurich.
  • 2000 : Exposition à Waterloo en Belgique et à l'Abbaye de Comburg à Schwäbisch Hall en Allemagne.
  • 2001 : Exposition à la Galerie des Arcades du Beau Rivage Palace à Lausanne.
  • 2001 : Ouverture de l'Atelier Edmond Freess à son domicile à Roussillon en Provence.
  • 2008 : Exposition les Fontaines de Vaucluse, à la galerie: « Espace Sylla »[12] à Apt (Vaucluse).
  • 2010 : Exposition à la Comburg: ProvenceImpressionen, à Schwäbisch Hall en Allemagne.

Publications

  • Le Trèfle à cinq feuilles - Écran n° 8 page 77, brève. septembre 1972.
  • Le Trèfle à cinq feuilles - Cinéma n° 170 page 149, critique et article. novembre 1972
    par Michel Grisolia.
  • Le Trèfle à cinq feuilles - La revue du cinéma n° 265 page 138, critique et article. novembre 1972, par François Chevassu.
  • L'Examen du petit - Écran n° 13 page 64, autre. mars 1973.
  • L'Examen du petit - La revue du cinéma n° 270 page 133, critique et article. mars 1973
    par Jean-Jacques Dupuich.
  • L'Examen du petit - Cinéma n° 175 page 130, critique et article. avril 1973 par Raymond Lefèvre.
  • L'Examen du petit - La revue du cinéma n° Saison 73 page 324, fiche ciné. octobre 1973
    par Jean-Jacques Dupuich.
  • Le Trèfle à cinq feuilles - La revue du cinéma n° Saison 73 page 359, fiche ciné. octobre 1973
    par François Chevassu.
  • Le Père - Écran n° 43 page 69, brève. janvier 1976.
  • Deux imbéciles heureux - Écran n° 47 page 67, brève. mai 1976.
  • Deux imbéciles heureux - La revue du cinéma n° Saison 76 page 96, fiche ciné. octobre 1976
    par Gilles Dagneau.
  • Edmond Freess - Cinéma n° 262 page 142, autre. octobre 1980[13]

Notes et références

  1. Annie Ravage (alias Annie Nobel), consulté le 12 avril 2016)
  2. Jean Ridez sur le site Discogs, consulté le 12 avril 2016)
  3. Curriculum vitae d'Edmond Freess, consulté le 12 avril 2016)
  4. Festival de Cannes : Les Gauloises bleues, consulté le 12 avril 2016)
  5. Festival de Cannes : Comme larrons en foire, consulté le 12 avril 2016)
  6. Galerie d'art. Rue du Jeu de Paume - 84220. (consulté le 12 avril 2016)
  7. (de) Dorf-Träff, Ortsmuseum und Galerie (Genossenschaft). (consulté le 13 avril 2016)
  8. Espace Sylla. 406, avenue de Lançon. 84400 Apt. (consulté le 13 avril 2016)
  9. Revues : Cinéma, Écran, La Revue du Cinéma publié sur le site calindex.eu
    (consulté le 13 avril 2016)

Liens externes

  • Bienvenue au Trèfle à 5 Feuilles
  • (de) Le Trèfle a 5 feuilles in der Provence
  • Photographie Paysage. Représentation dans le catalogue Drouot (sans date). (Consulté le 13 avril 2016).
  • Photographie Homme de dos. Tableau de 32 x 22. Publié le 16 novembre 2013 par Anticthermal. (Consulté le 13 avril 2016).
  • Photographie Les chantiers maritimes de Nantes. Huile sur toile signée et datée 1979. Publié le 8 novembre 2015 par Guillaume Le Floc'h. (Consulté le 13 avril 2016).
  • Fin d'Edmond Freess. Site funéraire dansnoscoeurs.fr (Consulté le 08 avril 2016).