Duché de Magdebourg

Duché de Magdebourg
Duché de Magdebourg
Herzogtum Magdeburg (de)

1680 – 1807

Blason
Blason du duché de Magdebourg
Description de cette image, également commentée ci-après
Le duché de Magdebourg dans le royaume de Prusse en 1740
Informations générales
Statut

État des entités suivantes :

Banner of the Holy Roman Emperor with haloes (1400-1806).svg Saint-Empire romain germanique (1701-1806)
Flag of Brandenburg (1660–1750).svg Brandebourg-Prusse (1680-1701)
Flag of Prussia (1892-1918).svg Royaume de Prusse (1701-1807)
Capitale Halle, Magdebourg (à partir de 1714)

Le duché de Magdebourg (en allemand : Herzogtum Magdeburg) fut un des États du Saint-Empire romain germanique. Il succède au prince-archevêché de Magdebourg qui fut sécularisé en 1680. Détenu par le Prince-électeur de Brandebourg-Prusse, le duché appartint ensuite au royaume de Prusse de 1701. Il disparut en 1807, intégré dans le royaume de Westphalie, puis dans la Saxe prussienne.

Historique

En 1648, par les traités de Westphalie, le territoire de l'archevêché de Magdebourg, attaché au cercle de Basse-Saxe, a été reconnu à l'électeur de Brandebourg. Depuis l'entrée en fonction d'Albert de Brandebourg en 1513, les prince-archévêques provenaient de la maison de Hohenzollern. Ils ont adoptée la Réforme protestante en 1561, suivie par le chapitre de chanoines en 1567. Finalement, au décès de l'administrateur Auguste de Saxe-Weissenfels en 1680, le duché de Magdebourg remplaça l'archevêché après sa sécularisation par le pouvoir ducal de Brandebourg-Prusse, regroupant la marche de Brandebourg et le duché de Prusse.

Frédéric-Guillaume de Brandebourg, « le Grand Électeur », fut le premier duc de Magdebourg. Son duché était fortement dépeuplé par la guerre de Trente Ans et de nombreuses villes avaient eu des pertes de population. Elles ont été partiellement compensées par l'immigration des populations venant du Palatinat, de la partie romane des Pays-Bas méridionaux et des Huguenots de France. Ces émigrants étaient majoritairement protestants. Ils fuyaient leur patrie en raison de leur foi réformiste. Par l'Édit de Potsdam (1685), ils ont trouvé refuge dans le duché de Magdebourg et participèrent au développement économique et spirituel du duché.

Le duché de Magdebourg eut plusieurs capitales, la capitale du duché était Magdebourg et Halle (jusqu'en 1714), tandis que Burg (lieu de naissance du général de l'armée prussienne Carl von Clausewitz, originaire du duché) était la troisième principale ville du duché. En 1694, sous le règne de l'électeur Frédéric III, l' Academie de Halle a été fondée, le lieu d'activité des théologiens August Hermann Francke et Carl Hildebrand von Canstein. La Fondation Francke de Halle était créée en 1698.

En 1807, le duché de Magdebourg fut dissous au cours des guerres napoléoniennes. En 1815, après la défaite de Napoléon Ier par les troupes de la sixième Coalition, le congrès de Vienne attribua son territoire à la province de Saxe du royaume de Prusse.