Droits LGBT en Corée du Nord

Bien que l'homosexualité et la Transidentité ne soient pas illégales en Corée du Nord, le gouvernement ne reconnait pas les droits des personnes LGBT.

Loi constitutionnelle

La Constitution de la Corée du Nord dispose que « les citoyens jouissent de l'égalité de droits dans toutes les domaines de la vie étatique et sociale », mais n'évoque pas l'orientation sexuelle ou d'identité de genre des citoyens. Elle exprime aussi protéger « le mariage et la famille », sans aucune allusion à l'homosexualité[1].

Répression des personnes LGBT

Les autorités communistes nord-coréennes associent l'homosexualité au modèle capitaliste et la société de consommation. Les informations sur l'homosexualité fournies par le gouvernement nord-coréen ne sont pas vérifiables car les contacts avec la population sont pratiquement inexistants. Néanmoins, The Korea Times a déjà rapporté des exécutions de personnes homosexuelles, accusées d'être « teintées par le capitalisme »[2].

Références

  1. « Constitution socialiste de la République populaire démocratique de Corée », sur mjp.univ-perp.fr, .
  2. (en) « North executes lesbians for being influenced by capitalism », koreatimes,‎ (lire en ligne).

Voir aussi

Article connexe

Liens externes

  • (en) Choe Sang-hun, « North Korean Defector Opens Up About Long-Held Secret: His Homosexuality », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne).